40 albums de Metal Chinois à avoir dans sa discothèque


Après un an et demi en Chine à travailler dans la scène Metal chinoise et bientôt dix ans de fascination pour celle-ci, il est temps de dresser un bilan des albums qui m'ont le plus marqué. Vous l'aurez compris, ces 40 albums ont été choisis de façon totalement subjective, ils m'ont marqué pour une raison ou pour une autre, que ce soit musicalement et/ou émotionnellement. J'ai décidé (d'une manière purement arbitraire avec moi même) de limiter les albums à un par artiste (et ainsi vous éviter la quasi-totalité de la discographie de Tengger Cavalry par exemple). Vous trouverez beaucoup de Black Metal, style que j’affectionne particulièrement mais aussi un des sous-genres du Metal les plus présents dans l'Empire du Milieu avec le Metalcore. Les groupes aux sonorités chinoises ont évidemment la part belle, mais pas que, des groupes moins « exotiques » sont aussi présents de part leur qualité intrinsèque, ainsi que des groupes venus de Mongolie-Intérieure, la partie mongole de la Chine.
Les scènes hongkongaise et taïwanaise ont été volontairement mises de côté, même si on peut considérer la première comme faisant partie de la chine depuis 1997, la culture et la vie hongkongaise restent très différentes de la Chine méridionale. Taïwan, bien que non-reconnu officiellement comme pays par la Chine, a développé depuis 1950 une culture qui lui est propre.

Ne nous étendons pas plus longtemps, voici la liste. Ce n'est pas un top, chaque album a été rangé par ordre chronologique :


1. 唐朝 (Tang Dynasty) ‎– 梦回唐朝 (A Dream Return to Tang Dynasty) •`1992

A Dream Return to Tang Dynasty est considéré comme le premier album de Metal chinois, difficile de passer à côté. Nombre de metalleux chinois ont découvert avant même les pionniers du genre le Metal grâce à ce premier album de Tang Dynasty. Le groupe y propose un Heavy Metal dans la veine de la NWOBH, teinté de Hard Rock mais surtout avec de nombreux élément folkloriques chinois. Un pilier du Heavy Metal pas seulement chinois, qu'eux même n’égaleront plus, avec des albums de plus en plus Hard FM et Pop.





2. Ritual Day (施教日) - 天湖 (Sky Lake) • 2003

Un saut de plus de 10 ans pour s'intéresser au premier album de Ritual Day, Sky Lake. Pionniers du Black Metal chinois avec Ululate (dont on parlera plus tard avec son second album), le groupe délivre un Black Metal Mélodique et raffiné, aux influences poétiques et fantastiques. L'histoire avec un grand H ne guide pas leur musique, ce sont les rêveries, les légendes et les contes qui nous font voyager dans une Chine rêvée et fantasmée.


⏯ Extrait en écoute : " Gleam Of Halo "


3. 怨 (Enmity/Enemite) ‎– 巫怨 • 2005

Qui ne connaît pas Enmity (ou Enemite, mais cette première traduction est une erreur du label lors de sa sortie), sans doute le projet qui a le plus dépassé les frontières. Une musique ritualiste, aux sonorités taoïstes, bouddhistes et chinoises, dépossédées de leur paix pour y accueillir des sons occultes et malsains. Une musique sans aucun instrument occidental mais au chant DSBM torturé. Li Chao, tête pensante du projet, a gardé cet aspect ritualiste dans son projet actuel Zaliva-D, le tout enveloppé de sons plus électroniques et noise.

⏯ Extrait en écoute : " The Head - Stream - River Of Death "


4. Darkness Over Depth (王三溥) - 梦 (The Dream) • 2006

Un des projet les plus atypiques que j'ai pu écouter depuis que j'écoute de la musique. Un mélange entre du Black metal dépressif, de l'Ambient, de la musique gothique, le tout avec des touches symphoniques. Le plus surprenant c'est que ça marche, tout s'équilibre à la perfection, des passages plus contemplatifs aux plus dépressifs. Darkness Over Depth dessine un paysage sonore sublime qui rappelle souvent des musiques de films - facette vers laquelle il se tournera plus tard, créant des BO pour des films imaginaires...

⏯ Extrait en écoute : " Dark "


5. Dark Fount ‎(阴暗之泉) – A Sapless Leave Withering In The Night Fog • 2007

Dark Fount est une légende. Ou plutôt Dark Fount est entouré de légendes. Personne ne connaît le créateur, mais une histoire court dans la scène metal chinoise, expliquant pourquoi ce projet de DSBM est aussi violent et torturé. Le créateur serait un employé de mine, pauvre, qui en 2007 n'avait qu'un ordinateur, il s'est mis a écrire et à composer pour sortir de son quotidien de souffrance physique mais aussi psychologique. Il a alors mis au monde cet album, une pure pièce de douleur.


⏯ Extrait en écoute : " Northen Night "


6. Zuriaake (葬尸湖) ‎– Afterimage Of Autumn (奕秋) • 2007


                   Zuriaake, ou le groupe de Black Metal chinois le plus connu. Écumant les festivals internationaux depuis quelques années, le groupe s'est fait tête de file d'une scène chinoise en pleine expansion. Leur premier album, moins atmosphérique et plus épique que le second, avait déjà cette dimension spirituelle qui est la marque de Zuriaake. Chaque titre combine à la perfection le Black Metal, la philosophie chinoise, la poésie et les religions - religion et philosophie étant toujours étroitement liées en Chine. Passant du confucianisme, au taoïsme et au bouddhisme, Zuriaake cherche a renouer avec les temps anciens qui ont construit leur pays, le tout dans une forme de Black Atmosphérique à la fois épique et raffiné.

⏯ Extrait en écoute : " Whispering Woods "

7. Claustrophobia ‎– Spectral Summoning • 2008

Il y a quelques temps déjà, j'avais sorti une chronique sur cet album. Cet album de Claustrophobia est un des albums les plus noirs et malsains que j'ai pu écouter. Le matériau de base est bien Black Metal mais les influences Noise et ambiante sont omniprésentes, l'album est dissonant, torturé. Spectral Summoning sature totalement l'esprit de noirs pensées. Une expérience, plus qu'une écoute.


⏯ Extrait en écoute : " Night Anthem "


8. Voodoo Kungfu (零壹) ‎– S/T • 2008

Voodoo Kungfu fut pendant un temps le groupe où les musiciens faisaient leurs armes avant de lancer leurs projets. Li Nan, fondateur du projet, a vu passer des membres de Frosty Eve, Tengger Cavalry, Ego Fall etc... Ce statut de groupe culte vient notamment du fait qu'il s'agisse du premier groupe à utiliser des sonorités folk issus des minorités ethniques qui composent la Chine. On retrouve donc dans cet album éponyme des passages mongols et tibétains, le tout sur du Metal extrême aux sonorités Hardcore. Il s'agit également du premier groupe ouvertement politisé et anti-gouvernement chinois.

9. 颠覆M (Ego Fall) ‎– 蒙古精神 (Spirit Of Mongolia) • 2008

Ego Fall, pionniers du Folk Metal mongol, le groupe invoque les esprits qui peuplent la steppe. Ils refont vivre l'esprit des guerriers sur fond de Death / Deathcore mélodique et chant diphonique. Cet album est la première pierre qui ouvrira le passage à de nombreux autres groupes issus de Mongolie-Intérieure.




⏯ Extrait en écoute : " Spirit Of Mongolia "


10. Explosicum ‎– Conflict • 2008

L'année 2008 verra en Chine le début de nombreux groupes devenus cultes dans la scène 10 ans après. C'est le cas d'Explosicum qui livre un Thrash Metal Old-School, les premiers en Chine à jouer dans la veine des vieux Slayer, Testament etc...




⏯ Extrait en écoute : " Fighting "


11. Be Persecuted ‎– End Leaving • 2009

Second album des pionniers du Depressive Black chinois avec Dark Found, Be Persecuted sort avec « End Leaving » un album plus travaillé et moins impulsif que « I.I » (2007). Une dépression nihiliste et haineuse, loin des groupe de DSBM larmoyants.




⏯ Extrait en écoute : " End Leaving "


12. FuXi (伏羲) ‎– 在寂静的路上 • 2009

Seul et unique album de la formation, premier groupe chinois que j'ai chroniqué. FuXi tire son nom du personnage légendaire de la mythologie chinoise. Ce dernier serait à l'origine de la médecine, des caractères chinois, et été le premier dieu des trois Auguste, chef du peuple Huaxia. FuXi est le seul groupe de Doom Metal en Chine qui ne va pas dans le Stoner. Les sonorités Folk nous font voyager à l'époque où les mythes étaient le quotidien de ce monde. Les parties Doom sont ponctuées de passages plus violents, tels les guerres qui ont éclaté et créé la Chine.

⏯ Extrait en écoute : " Left Behind "


13. Frosty Eve (霜冻前夜) ‎– 极夜 (Polar Night) • 2009

Sans doute un des groupes les plus actifs de la scène chinoise, Frosty Eve a enchaîné les albums, le dernier étant sorti en 2019. Clairement inspiré de la scène Death Mélodique finlandaise, le groupe a su rapidement trouver une identité qui lui est propre tout en jouant sur les codes du style. Riffs techniques côtoient les mélodies raffinées, pour un résultat assez unique.



⏯ Extrait en écoute : " Assassin's Contract "


14. 天行健 (Norcelement) ‎– 在黑暗中创造光明 (Flame In Darkness) • 2009

Si Frosty Eve alliait raffinement et mélodie, Norcelement mélange mélodie et brutalité. Le chant est gras, brutal, les riffs incisifs, mais le tout est ponctué de soli de guitare mélodiques. Rien de plus à ajouter, l'album est extrêmement bien construit, les deux facettes du groupes se mettant en valeur mutuellement.




⏯ Extrait en écoute : " 逃跑的青春 "


15. 末裔 (The Last Successor) - S/T • 2010

Encore un album unique... à mon grand désespoir. C'est un album à l’écrin en bois, et à la musique entre Heavy Metal et musique progressive, le tout avec des touches folk chinoises. Balades et envolées mélodiques s'assemblent pour créer une fresque musicale qui n'a rien à envier aux films. Les émotions se succèdent, aucun titre ne laisse indifférent. Et j'attends inlassablement l'annonce d'un second chapitre.


⏯ Extrait en écoute : " See Jasmine Again "


16. Deep Mountains (深山) - S/T • 2010

Avant leur virage plus Post-Black Metal / Blackgaze, Deep Mountains était un groupe dans la veine de Zuriaake, ce premier album (ou EP c'est selon) est plus Black Metal et Folk que le Afterimage Of Autumn sorti trois ans auparavant par Zuriaake. L'atmosphère créée n'est pas une pâle copie, mais bien un autre chemin, un chemin qu'un groupe n'a encore poussé.





17. Tengger Cavalry ‎– 血祭萨满 (Blood Sacrifice Shaman) • 2010

On y est. Tengger Cavary entre enfin en scène et cette année là, Nature n'a pas fait les chose à moitié. Oubliez le Tengger Cavalry mélodique d'aujourd'hui, cet opus est Black Metal. Un Black Metal à la fois primitif et mongol. Un déchaînement de cavaliers mongols, le guttural alterne avec le chant diphonique renforçant ce côté guerrier. Sur ce premier album on est loin de l'esprit aventureux des plaines, de la poésie que nous inspire les vastes étendues de prairies. Les mongols sont aux portes de Pékin.

⏯ Extrait en écoute : " Long Song "


18. Dopamine ‎– S/T • 2010

Le projet est surtout connu pour être celui du créateur de Pest Productions, mais pas seulement, c'est aussi l'un des premiers à explorer le Blackgaze. Dopamine ne se contente pas de faire du Post-Black Metal Depressif : en deux morceaux, cette démo est devenue une référence du style. La qualité de la musique offre une subtilité aux émotions, toutes en évocation.



⏯ Extrait en écoute : " 迷夜 Pt.I "


19. Terminal Lost (天幕落) ‎– 卷贰 凤凰山 (Chapter II - Phoenix Mountains) • 2012

Un synthé épique et folk pour ouvrir ce second chapitre, second album du groupe de Black Metal mélodique Terminal Lost. Il s'agit d'un opus grandiose dans ses orchestrations, prenant, il nous transporte dans des histoires atemporelles, une saga fantastique tel un nouveau Bal-Sagoth.




⏯ Extrait en écoute : "  妖祸 "


20. Screaming Savior (惊叫基督) ‎– Infinity (宙海) • 2012

On reste dans le mélodique et le symphonique avec cet album de Screaming Savior, mais direction l'espace. Des passages symphoniques, s'ouvrent les étoiles, l'exploration spatiale et la fascination de l'univers. Quoi de mieux que le symphonique pour donner cette impression de grandeur infinie qu'est l'espace. Petit plus pour l'édition Metal Hell Records sorti l'année d'après avec la version 8 bits de « Across the Boundary of Cosmos » !


⏯ Extraits en écoute : " Derivation " & " Across the Boundary of Cosmos (8-bit) "


21. Nine Treasures ‎– S/T • 2013

Le second Nine Treasure trouve l'équilibre parfait entre Metal et musique folkorique. Après un premier album très « Metal » et juste avant leur troisième plus Folk, cet opus éponyme est l'harmonie parfaite entre ces deux univers. Les contes mongols prennent vie sous les instruments et ce chant venu des plaines.




⏯ Extrait en écoute : " Black Heart "


22. 英吉沙 (Yn Gizarm) ‎– 狼王 (For The Motherwolf) • 2013

Side-projet de Bloodfire de Zuriaake, Yn Gizarm est ce qu'on pourrait résumer comme le Bathory chinois. Mais il n'est pas uniquement une version chinoise de celui-ci, Yn Gizarm réussi le tour de force de sonner chinois sans pour autant utiliser d'instrument folkloriques. Ça sonne chinois car l'essence même de ce projet, les mythes et les légendes nourrissent chaque riff qui sort de cet album.


⏯ Extrait en écoute : " Expedition "


23. Asthenia (虚症) ‎– Still Lifes • 2014

Quelques années après Dopamine, le Blackgaze est de retour avec ce premier album d'Asthenia. Rien de bien novateur pour le style, mais une qualité de composition comme une offrande à la nuit. Du Post-Black / Blackgaze poétique qui ravira les amateurs du genre.




⏯ Extrait en écoute : " Inferioria "


24. Suld (战旗) - 摩天骑士 (City Rider) • 2015

La Mongolie n'en finit pas d'inspirer ses enfants. La cité nomade de Suld frappe fort avec ce premier opus, dans la ligné de Nine Treasures au niveau musical ; Suld arrive à s'en distinguer en créant à travers sa musique un effet « galopant », et nous fait ressentir toutes les sensations d'un cavalier mongol.




⏯ Extrait en écoute : " Dream "


25. Black Kirin (黑麒) ‎– 哀郢 (National Trauma) • 2015

Black Kirin... Il y aurait tellement à dire sur ce projet, chaque nouvel album faisant référence à un événement dramatique de l'histoire chinoise, massacre, traumatisme de la guerre. Le tout dans un Black Metal mélodique et symphonique marié à la finesse de l'Opéra pékinois. Deux univers qui n'auraient jamais du se rencontrer mais qui créent un style unique, guerrier et raffiner.



⏯ Extrait en écoute : " 无双 "


26. Ululate (哀嚎) - Back to Cannibal World • 2015

Nous aurions pu parler d'Ululate bien avant, pionnier du Black Metal chinois avec Ritual Day, qui œuvre aux arts noirs depuis 2001. Mais c'est en 2015 avec cet album que pour moi le One-man band a su prendre une nouvelle dimension. Passant d'un Black Metal Raw et assez oubliable à un Blackened Death aux sonorités Old-School absolument horrifiques. Les jiangshis prennent vie par une obscure et obscène magie taoïste, alors que la musique devient un hymne morbide. Une pièce maîtresse du Death Metal chinois.

⏯ Extrait en écoute : " Red Wine "


27. Demogorgon ‎– 飛狐 • 2016

L'alliance de membres de Zuriaake, HolyArrow et Destruction of Redemption, il vous en faut plus ? Cet EP a été fait en l'honneur de l'éditeur d'Extreme Metal, le premier magazine chinois sur le Metal extrême. Il s'agit de l'adaptation d'un conte martial appelé « Fox Volant of the Snowy Mountain » et écrit par Jin Yong. L'opus est une contemplation des paysages enneigés du Nord de la Chine...



⏯ Extrait en écoute : " Dilemma. Revenge. Snow "


28. 楚歌 (Song Of Chu) ‎– 炎凰 (Yanhuang) • 2016

Le nom du groupe vient d'une anthologie poétique dont une partie des poèmes qui la compose vient du royaume de Chu et date de l'époque des Royaumes combattants. Une source d'inspiration à l'image du groupe, qui mélange le Folk Metal à l'énergie du Groove Metal. Une bande son guerrière parfaite pour accompagner vos campagnes sur Dynasty Warrior !



⏯ Extrait en écoute : " Yu Ren "


29. ObscureDream (晦涩梦境) - 凤凰血 (Blood Of Phoenix) • 2016

Après deux albums assez moyens, ObscureDream sort Blood Of Phoenix, un EP qui change radicalement de ce qui avait été fait. Certes leur Black Metal est toujours mélodique, mais il se fait plus guerrier et met en avant des influences folk chinoises, qui lui offrent une dimension héroïque, proche du péplum.




⏯ Extrait en écoute : " Farewell To My Concubine "


30. Hellfire ‎– The Seven Gates In Hell • 2016

L'histoire, les légendes, les contes, c'est bien beau mais qu'en est-il de Satan ? Le Metal reste la musique du diable et Hellfire n'a pas fini de lui vouer son Black Thrash. Les membres sont directement inspirés des maître japonais dans le genre de Sabbat. Y a rien de plus, c'est du Sabbat mais en chinois, ils font ça bien et ça défonce.


⏯ Extrait en écoute : " The Gate of Hell "

31. Rupture (决裂) ‎– Rise From The Mass Graves • 2017

L'histoire chinoise ancienne n'en finit plus d'inspirer les groupes, mais l'histoire plus récente reste de l'histoire. Rupture fait revivre le soulèvement de Wuchang en 1911, événement historique à l'origine de la chute de la dynastie Qing. Du Death Thrash aux teintes Black Metal pour parler de la mort, de soulèvement, de révolution.




⏯ Extrait en écoute : " Rise From The Mass Graves "


32. Dream Spirit (夢靈) ‎– General Triumphant (將·軍) • 2017

Second album de la formation, plus abouti, plus folk, plus épique, plus Heavy ! Oubliez le folk traditionnel chinois, Dream Spirit nous fait revivre les films d'arts martiaux chinois, où les personnages se battent sur des bambous et où volent les couteaux. Les parties folk sont directement inspirées de ces musiques de films à l’interprétation fantaisiste du folklore. De quoi se rêver guerrier dans une Chine où le merveilleux est le quotidien de l'homme.

⏯ Extrait en écoute : " Go Out to Battle "


33. 雪沉 (Snowsedim) ‎– 烏木集 (Anthology Of Ebony) • 2017

Si les albums folk sont en général originaires de Mongolie-intérieure, Snowsedim est un des rares groupes dans le style à pratiquer le style sans trop l'hybrider et donc à délivrer un Folk Metal purement chinois, le tout inspiré par la culture traditionnelle Han et la philosophie.




⏯ Extrait en écoute : " 乌木 "


34. 浊世 (The Mortal World) ‎– 三千大千世界 • 2017

Alors qu'en France nous avons Deathspell Omega et autres Blut Aus Nord, qu'en est-il en Chine? Bien que la scène avantgardiste soit l'une des moins développées, il existe The Mortal World. À l'image de ce plant astral séparé du monde de Bouddha, ce duo fait figure d'exception. Un album où les sonorités Black Ambient, Dark Ambient et Industriel deviennent une création mystique.


⏯ Extrait en écoute : " SanQianDaQianShiJie "

35. Ruò Tán (若潭) ‎– 石 (Stone) • 2017

Ruò Tán, le successeur d'Enmity. L'influence de ce dernier est clairement assumée mais l'artiste explore de nouvelle facettes du « rituel », s'inspirant des rites shamaniques du nord de la chine. Chaque éléments se met au service du shaman qui puise sa magie, avec le Black Metal, le Drone, la Noise et la musique tribale. Ils trouvent tous leurs places dans ce rite musical.



⏯ Extrait en écoute : " Blood "


36. Black Reaper ‎– Celestial Descension • 2018

Tu aimes le Black Metal mélodique mystique ? Tu aimeras Black Reaper. L'album est excellent, parfaitement maîtrisé, et arrive à trouver sa place parmi tous les monstres du style.





⏯ Extrait en écoute : " Under the Light of Hubur "


37. Holyarrow (禦矢) ‎– 靖難 (Fight Back For The Fatherland) • 2018

HolyArrow c'est la facette antique de Rupture. Projet Black Metal épique de Schtarch. C'est aussi l'occasion de découvrir une autre culture, la culture hokkienne. La région qui abrite ce peuple a été le fruit de nombreux affrontements. Carrefour culturel, elle a été le théâtre de nombreuse batailles, qui nous arrivent sous la forme d'un Black Metal guerrier mais qui sait aussi être plus atmosphérique.


⏯ Extrait en écoute : " 1276墟烬/Upon the ashes and ruins "


38. Bliss-Illusion (虚极) ‎– 森罗万象 (Shinrabansho) • 2018

Un des albums qui m'a plus marqué en 2018, mais aussi ces dernières années. Quand le Post-Black Metal rencontre la spiritualité du bouddhisme. Un album où chaque titre est un nouveau chapitre, un nouveau monde. Une contemplation mélancolique de l'univers, Bliss-Illusion est en son centre, à la croisée des chemins du Depressive Rock, du Post-Black, du Shoegaze et de la musique bouddhiste.


⏯ Extrait en écoute : " 7.23 Eve "


39. Krith Nazgul ‎– Minas Morgul • 2018

Tolkien n'inspire pas que l'occident, preuve en est faite avec Krith Nazgul qui en 2018 signe son premier album. Mais loin de Summoning, le groupe s'inspire directement du Black Thrash Old-School de Hellhammer et Bathory. Pas de place pour les paysages atmosphériques, le Mordor doit vaincre !



⏯ Extrait en écoute : " Shadows Behind the Mountain "


40. Hate Ka (怨灵) ‎– S/T • 2019

Après 14 ans d'attente, Hate Ka, side-projet de Tan Chong (Be Persecuted / Explosicum), sort enfin son premier album et ça valait le coup pu**** ! Du Black Metal qui oscille entre mélodique et Thrash cru et violent, le tout avec un chant Black puissant qui alterne avec des passage plus dépressifs, un équilibre parfait. Que demander de plus, le côté dépressif n'est pas larmoyant, il est un pur condensé de haine, c'est mélodique mais pas mielleux, et cette petite touche Thrash rend le tout encore plus fielleux.

⏯ Extrait en écoute : " II "



Dans l'espoir que cette liste puisse nourrir et enrichir vos habitudes d'écoute, nous encourageons chacun d'entre vous à faire son marché dans ce long article, pour vous familiariser peu à peu avec les scènes chinoises dont les inspirations vous parleront le plus. Bonnes écoutes !


Texte par Morgan (avec l'aide d'Eléna P.)

Commentaires