Accéder au contenu principal

Chronique | SPHÆRA - Teratology (EP, 2018)


Sphæra– Teratology (EP, 2018)

Tracklist :

01. Proteus
02. Freaktion
03. The Fallen

Streaming Intégral :
 __________________________________________________

Une année s’est écoulée depuis la sortie du premier EP des lorrains de Sphæra. Alliant Death Metal et Progressif, cet EP nommé dopamine sous sa formule chimique C8H11NO2, avait permis au groupe d’émerger dans la scène française avec un style et une patte artistique déjà définie. Le combo revient avec un second EP, Teratology – Original Extended Play Soundtrack, sorti en juin 2018, encore une fois de manière auto-produite. 

Deux éléments importants sont notables dès la première écoute. D’abord, le thème qui fédère l’ensemble de l’EP. En effet, les paroles abordent l’univers des difformités humaines, inspiré des faits réels identifiable au cours de notre histoire. Entre déformations anatomiques et anomalies congénitales, il sera question de Joseph Merrick aka Elephant Man ou les Freak Show (cirques où étaient exposé les êtres humains aux physiques difformes) – plus d’informations disponibles en cliquant sur les hyperliens. 

Second élément notable, le virage esthétique pris lors de ce second EP : le côté progressif s’estompe un peu au profil d’une agressivité plus présente et d’un Death Metal plus marqué et incisif. Une manière peut-être d'accentuer le rapport entre la musique et le texte, et d'insister sur les douleurs psychologiques qu'ont endurées les sujets des paroles. Le côté visuel n’est pas en reste avec l’excellent travail de Loki Jackal qui s’est affairé à fédérer l’artwork avec le thème développé dans l’EP. 

Dès l’ouverture, on note une production impeccable ; l’enregistrement, le mix et le mastering ont été confiés à Flavien Morel, qui a exécuté un travail impeccable. Pour les petits nouveaux, la voix pourra surprendre : dans le paysage vocal du Death, ce timbre reste peu commun avec un chant saturé très rauque et des passages en  chant clair majoritairement polyphonique. Cette polyphonie se retrouve dans les soli de guitare et renforce la dimension théâtrale de la musique. Enfin, les sauts d’intervalles important sur le morceau « The Fallen » ne sont pas sans rappeler un certain Serj Tankian (System of a Down) dans l’esthétique. 

Question instrumentation, au-delà de l’aspect Death Metal majoritairement présent, on retrouve des rythmiques issues du Djent assez fréquentes et un jeu de dissonance souvent employé pour apporter une dimension lugubre à la musique. Les enchaînements harmoniques jouent beaucoup avec les attentes de l’auditeur, en prenant des virages dans l’enchaînement des accords qui ne sont pas intuitifs, confortant ainsi le côté malsain développé dans la thématique de l’EP.

Après un premier EP dont nous avons parlé en introduction qui pose les fondations de l’identité musicale du groupe, Sphæra enchaîne avec brio en proposant un Teratology plus mature qui s’inscrit dans la continuité de l’esthétique de C8H11NO2 avec des évolutions démontrant que les musiciens ne se contentent pas de se reposer sur leurs acquis. 
_____________________________________________
W.G.

Sphæra

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Sortie et streaming intégral du premier ANDEIS

Le groupe de Raw Black Metal Atmosphérique, Andeis, vient de sortir son premier album Servants of the Cold Night via Fallen Empire Records. Il ets disponible en format LP et digital. Découvrez le ci-dessous.
Cette première offrande puise ses inspirations dans la sorcellerie et la culture Goth. Le nom du groupe, "Andeis" est une retranscription de l'alphabet gothique au latine du terme "fin". Toutes les paroles sont d'ailleurs écrites et chanté en Goth par le chanteur, Laignech. La composition et l'écriture de l'album a débuté en 1999 et s'est finie e 2016.
Tracklist :
Side A :
01. Menin daur - 01:33 02. Skalkos blindons nahts - 02:13 03. Hailag leik - 04:02 04. Wintrus hailagaizos aggwiþos - 03:54
Side B :
05. Andilausa aƕa azgons - 03:35 06. Skauns dauþus - 02:34 07. The Black Oath - 07:15
Servants of the Cold Night by Andeis

Artwork et détails du prochain ROTTING CHRIST

Les légendes grecques sont de retour. Rotting Christ vient de dévoiler l'artwork et la tracklist de son prochain album The Heretics. Ce dernier sortira le 15 Février prochain via Season of Mist. L'artwork, est une oeuvre de l'artiste grec, Maximos Manolis.

Tracklist :

01. In The Name of God
02. Vetry Zlye (Ветры злые)
03. Heaven and Hell and Fire
04. Hallowed Be Thy Name
05. Dies Irae
06. I Believe (ΠΙΣΤΕΥΩ)
07. Fire God And Fear
08. The Voice of the Universe
09. The New Messiah
10. The Raven

Rotting Christ sera d'ailleurs bientôt sur les routes en compagnie de Watain :

ROTTING CHRIST
+WATAIN +PROFANATICA

16 Nov 18 Limoges (FR) Centre Culturel John Lennon
17 Nov 18 Paris (FR) La Trabendo
18 Nov 18 Bucharest (RO) Metal Gates
20 Nov 18 Saarbrücken (DE) Garage
21 Nov 18 Mannheim (DE) MS Connexion Complex
22 Nov 18 Berlin (DE) Astra Kulturhaus
23 Nov 18 Antwerpen (BE) TRIX
24 Nov 18 Bochum (DE) Matrix
25 Nov 18 Nijmegen (NL) Doornroosje

ROTTING CHRIST festivals 2019

27 Ap…

Nouveaux noms à l'affiche du SYLAK OPEN AIR

Le Sylak Open Air qui se tiendra les 2, 3 et 4 août 2019 à Saint-Maurice de Gourdans (Ain) pour sa neuvième édition, a annoncé une petite flopée de groupe cette semaine...

Viennent s'ajouter aux côtés de Testament, Madball et Eluveitie : Severe Torture, Hypocrisy, Hate, Danko Jones et Monkey3.