Accéder au contenu principal

Chronique | OMRÅDE - "Nåde" (Album, 2017)


Område - "Nåde" (Album, 2017)

Tracklist:

01. Malum
02. XII
03. Enter
04. Hänelle
05. Styrking Leið
06. The Same for the Worst
07. Baldar Jainko
08. Falaich

__________________________________

   J'avais eu l'occasion de chroniquer le très réussi premier effort studio d'Område en 2015, le duo français remet le couvert cette année avec "Nåde", un album qui propulse leur musique protéiforme à un niveau encore supérieur. Davantage efficace et diversifié, cet art s'est bonifié avec le temps, donnant lieu à une explosion de couleurs et de saveurs, auditives comme visuelles. La pochette de l'album, peinte par le talentueux Jeff Grimal, annonce une atmosphère dramatique, me rappelant le mythe de la chute d'Icare et ouvrant ainsi une réflexion sur l'ambition auto-dévorante et destructrice de l'humanité.

   Dans l'ensemble, le contenu de "Nåde" se révèle étonnamment plus prenant que celui de son prédécesseur, les éléments trip hop et electronica cohabitant encore mieux avec les influences rock, comme sait si bien le faire le Norvégien Manes ou ses compatriotes de Ulver, même si les points communs sont davantage prégnants avec le premier lorsqu'on s'intéresse au timbre de la voix de Bargnatt.  Les instruments au son metal donnent de l'épaisseur et un côté dramatique à l'ensemble, tandis que les cuivres déclinent le plus souvent la nostalgie et l'amertume. En général, les diverses orchestrations, aux instruments à corde - le violoncelle crève-coeur sur 'Stirking Leið' - ou aux cuivres, comme la montée sur 'Hänelle' qui m'a beaucoup marqué, ne sont pas là pour simplement meubler des morceaux à la compositions pauvres, elles dynamisent l'album, lui donnant une trame et une direction qui rendent ces éléments essentiels au concept de l'album.

   La musique, foisonnante mais également accessible au plus grand nombre, sert un propos rendu intelligible à la fois par la voix plaintive et parfois colérique de Bargnatt, mais aussi par l'artwork de Grimal sus-mentionné et surtout le clip de 'Styrking Leið' réalisé par James John Morris en collaboration avec Bob Brewer. Il s'agit d'une vidéo partiellement réalisée en partie en ombres chinoises, qui rappelle ainsi les clips de 'Drag Ropes' de Storm Corrosion ou encore 'Gatherer of the Pure' de A Forest of Stars. Retraçant l'évolution de notre cosmos, ce clip dépeint l'empreinte humaine sur la vie des hommes et des autres êtres, ainsi que les actions potentielles d'une nature vengeresse n'hésitant pas à nous rappeler notre fragilité et notre appartenance à un tout que nous nous approprions de manière illégitime. Je n'en dis pas plus, il vaut mieux le voir pour se faire sa propre clé de lecture de cette thématique éminemment post-moderne, présentée de manière intelligente et originale. En tout cas, les deux musiciens ont mis les moyens pour nous faire ressentir l'état d'esprit dans lequel ils étaient durant la composition de ce second opus:



   Mis à part ce morceau faisant l'objet d'un clip, il s'avère difficile de jeter son dévolu sur un titre ou un autre, "Nåde" étant une oeuvre qui s'écoute d'une traite pour faire méditer comme il convient sur la condition humaine, la manière dont nous produisons et consommons, ou même le fait que nous soyons essentiellement d'odieux parasites. Équilibré du point de vue des ambiances, chaque titre présente tous les éléments typiques d'Område, des sublimes orchestrations aux lignes de basse groovy, par exemple celles de 'The Same for the Worst' qui sortent vraiment du lot. L'écueil potentiel de la composition de ce second long format était de donner une impression de surcharge, de trop-plein, un sentiment capable de décourager et de perdre l'auditeur qui n'intervient heureusement à aucun moment.

   De 'Malum' à  'Falaich', le duo nous propose une oeuvre accomplie, vivante, émotionnelle et sincère, mise en valeur par une collaboration entre des musiciens talentueux et rodés, et des artistes de qualité dans les domaines de la peinture et de l'audiovisuel. Que dire si ce n'est qu'il sera difficile de surpasser cette réussite au prochain album! Un CD à se procurer chez MyKingdomMusic.com.

__________________________________

T.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SARGEIST nous dévoile son nouvel album en streaming

World Terror Committee a mis en ligne le cinquième album du groupe de Black Metal finlandais, Sargeist. Il s'intitule Unbound et il se découvre ci-dessous dans son intégralité.

Il a été enregistré par The coffin spirits à Helsinki, le mixage et le mastering ont été fait au Trollhouse. Les chants gospels sont de Shatraug, exception faite du titre 'Blessing of the Fire-Bearer' où ils ont été enregistré par VJS (Nightbringer).

 L'artwork a été réalisé par Chris Kiesling de Misanthropic Art.
Tracklist:
01. Psychosis Incarnate 02. To Wander the Night's Eternal Path 03. The Bosom of Wisdom and Madness 04. Death's Empath 05. Hunting Eyes 06. Her Mouth is an Open Grave 07. Unbound 08. Blessing of the Fire-Bearer 09. Wake of the Compassionate 10. Grail of the Pilgrim
Unbound by SARGEIST

Détails et extrait pour la réédition de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient d'annoncer la sortie d'une nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle sera disponible le 7 décembre prochain. L'album est sorti à l'origine en 2000 et a été pour l'occasion complètement remixé et remasterisé à partir des matériaux d'origines.
Découvrez ci-dessous l'artwork et un premier extrait, il s'agit du titre éponyme de l'album dans sa version 2018.
Tracklist :

01. A Grand Declaration of War - 06:23
02. In the Lies Where upon You Lay - 05:57
03. A Time to Die - 01:48
04. View from Nihil (Part I of II) - 03:05
05. View from Nihil (Part II of II) - 01:16
06. A Bloodsword and a Colder Sun (Part I of II) - 00:33
07. A Bloodsword and a Colder Sun (Part II of II) - 04:27
08. Crystalized Pain in Deconstruction - 04:07
09. Completion in Science of Agony (Part I of II) - 09:44
10. To Daimonion (Part I of III) - 03:26
11. To Daimonion (Part II of III) - 04:54
12. To Daimonion (Part III…

EXCLU | Streaming intégral du premier BLISS-ILLUSION (虚极)

Le groupe de Post-Black Metal chinois, Bliss-Illusion (虚极) a sorti récemment son premier album Shinrabansho (森罗万象), il se découvre en exclusivité dans son intégralité sur Scholomance. Il est disponible en format CD via Infected Blood Records et LP chez Totemism Productions.
Le groupe puise ses influences dans le Blackgaze, le Post-Metal et le Depressive Rock mais aussi dans la musique bouddhiste et tibétaine.

Tracklist :
01. 7.23前夜 (7.23 Eve) 02. 空 (Sunyata) 03. 莩甲 (Recovery of all things) 04. 般若 (Prajnā) 05. 往生 (Pass away) 06. 奈落 (NARAKU) 07. 末法时代 (The age of the last dharma) 08. 无常 (Impermanence) 09. 7.般若 (Prajnā - Re-Recorded) 10. 我们 (We) 11. 魅 (Phantom)