Accéder au contenu principal

Nyarlathotep | TOP 10 - 2018



2018 est terminé, il est donc l'heure de faire les comptes quand aux meilleures sorties de cette année écoulée et d'établir le fameux top 10 ! Top 10 se révélant bien souvent être un casse-tête à établir me concernant... Si 2018 ne fut pas l'année la plus formidable en terme de sorties, force est de constater que le Death Metal (qui constitue les ¾ de mes écoutes) reste tout de même bien garni en sorties de qualité. On y retrouvera donc fort logiquement une grande majorité d'albums dédiés au Metal de la Mort. Voire la quasi totalité pour être tout à fait honnête... Bah oui quand on aime on ne compte pas ! Enfin jusqu'à 10 ici quand même... Bref cessons ce baratin dont vous vous foutez sans doute comme d'une guigne et passons aux choses sérieuses : mon top 10 ! Histoire de vous tenir en haleine (ou de vous casser les noix, au choix) on commencera par le dernier de ce top, afin de finir par le grand gagnant (qui ne gagnera absolument rien soit-dit en passant...) ! 

En bas de ce top, à la dernière place, place déjà bien honorable et très dure à attribuer (les concurrents étant impitoyablement évincés de cette liste), j'ai nommé les russes de Wombripper et leur premier album From The Depths Of Flesh, véritable missile de Death Old School à la suédoise, sauvage et vénère, tout en finesse à grands coups de blast-beats, de riffs gras et crades (la prod' est terrible), aux relents parfois Crust qui donnent une irrésistible envie de tout péter ! Le Swedeath avait une forte tendance à s’essouffler ces dernières années, pourtant Wombripper lui rend un excellent hommage ici ! 
À la neuvième position on retrouve la formation grecque Ectoplasma (rien à voir avec le pokémon) et son premier album Cavern Of Foul Unbeings, qui fait également dans le Death Old School mais ici plus « classique » et avec tout ce qui en fait le charme. Les grecs ont à peu près tout compris, c'est bourré de riffs brise-nuques, d'un guttural à l'ancienne, ça oscille entre mid-tempos et accélérations furax et le tout avec une légère touche thrashisante... Un délice ! 
En huitième place encore un premier album avec Spiritual Sickness des irlandais de Zealot Cult. Et tout comme pour le précédent le groupe balance un Death Old School aux influences indéniables Morbid Angel/Death à coup de riffs tous plus implacables les uns que les autres, rendant hommage aux groupes pré-cités à tel point que l'on se demanderait presque s'il n'y a pas plagiat par moment... Mais non c'est trop bon ! Et ce son... 
Enfin un nom plus connu en septième position avec le monstre américain Hate Eternal et son septième album (coïncidence ?) Upon Desolate Sands. S'il se veut moins « bourrin » que son prédécesseur, ce qu'il perd en brutalité pure, il le gagne en mid-tempos et en lourdeur, lui conférant un sérieux argument de poids et un impact incroyable. Erik Rutan prouve que son projet tient sacrément bien la route et qu'il reste parmi les formations Death Metal les plus sûres, qualitativement parlant une fois de plus ! 
Sixième et aux portes du top 5, une petite révélation tardive qui se sera taillée une sacrée place dans mon top (et si le temps le permettait, il monterait sans doute plus haut encore), à savoir le groupe turc Burial Invocation et son premier album Abiogenesis. Autant vous dire que celui-ci n'est pas aisé à appréhender et nécssite un grand nombre d'écoutes pour se révéler au fur et à mesure avec ce mélange de Death noir, lourd et écrasant et de technique toute en finesse (vraiment pour le coup). Une sortie particulièrement intéressante et au potentiel durée de vie relativement long je pense... 
On rentre dans le top 5 avec les néerlandais de Temple et leur album Design In Creation, véritable missile de Death technique, brutal et direct, à l'ancienne sans fioritures et surplus démonstratifs, concurrent immédiat de Hate Eternal. Outre cette brutalité cet opus ne manque pas de subtilité et fait mouche à tous les coups ! 
Au pied du podium, mon autre formation connue avec les suédois de Necrophobic et leur Black Death Mélodique (l'unique concurrent dans cette catégorie ou presque...) avec un huitième album Mark Of The Necrogram redoutablement efficace, blindé de mélodies et de refrains qui vous restent en tête et vous font irrémédiablement appuyer sur le bouton replay de votre mange-disque. C'est simple mais qu'est ce que c'est efficace ! 
Sur la petite marche du podium, en troisième place vient la toute jeune formation finlandaise Galvanizer et son premier album Sanguine Vigil, redoutable brûlot de Death Grind qui pue la scène finlandaise des nineties comme pas permis et suinte le gras et l'hémoglobine par toutes les pores ! Parfait pour tout envoyer chier ! Allez on touche au bout ! 
En deuxième place, surprise, c'est pas du Death Metal mais du Black Atmo/Folk (ou quelque chose du genre) avec le nouvel album des américains de Wayfarer, World's Blood, petite perle nous invitant au voyage dans les grandes plaines de l'ouest américain, en plein Far-West. Un album à la fois sauvage et contemplatif, riche et varié, où se mêlent riffs black et mélodies... 
Et enfin celui qui gagne l'insigne honneur d’être au top de ce top, en première position au classement général, j'ai nommé : Tomb Mold et son deuxième album Manor Of Infinite Forms ! Les canadiens réussissent à se placer deux années de suite dans mon top de fin d'année, ce qui n'est pas une mince affaire, après m'avoir mis le grappin dessus avec leur premier opus (déjà dans mon top 2017), et ils réitèrent cette année mais en mieux avec un album lourd et puissant qui confirme leur statut et l’intérêt qu'ils suscitent dans le milieu pour les adeptes de Death crade et vicieux à l’ancienne ! 

Bref je conclurai en disant que finalement en matière de Death Metal cette année était plus que satisfaisante ! Voilà. Et accessoirement que mon top c'est le meilleur...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MAYHEM dévoile en intégralité le live de la tournée "De Mysteriis Dom Sathanas"

Les Norvégiens de Mayhem viennent de dévoiler via leur chaîne Youtube, l'intégralité de leur live à l'occasion de la tournée "De Mysteriis Dom Sathanas". Il a été enregistré pendant le Black Christmass Festival, en Suède, le 18 Décembre 2015.

Chronique | SKÁLD - Le Chant des Vikings (Album, 2019)

Skáld - Le Chant des Vikings (Album, 2019)

Tracklist :

01. Enn átti Loki fleiri börn - 01:23
02. Rún - 02:40
03. Valfreyjudrápa - 03:06
04. Níu - 03:05
05. Flúga - 02:32
06. Gleipnir - 04:07
07. Krákumál - 03:20
08. Ó Valhalla - 03:35
09. Ec man iötna - 01:59
10. Yggdrasill - 03:34
11. Ódinn - 03:08
12. Ginnunga - 04:08
13. Jóga - 03:34

Extrait à écouter :


_________________________________________________________________

Tell Odin, Wardruna surplombe la scène Nordic Folk. Sa stature de groupe culte et sa musique planant sur la série Viking en ont fait aux yeux de tout une partie de son publicla référence, occultant nombre de nouvelles formations, ou même de plus anciennes. Mais les Sagas Nordiques continuent d'inspirer la vie et la musique de nombre de personnes. C'est le cas de la formation française Skáld qui sort en cette année 2019 sa première offrande. Le Chant Des Vikings puise ses racines dans l'Edda ; à l'image d'Egill, ils sont poètes, vikings et magiciens.

Détails et teaser du prochain SOPOR AETERNUS

Anna Varney, vient d'annoncer un nouvel album de son projet Darkwave / Deathrock, Sopor Aeternus. Il s'intitulera Death & Flamingos et sortira via Apocalyptic Vision le 8 Février prochain au format LP 12" Color, LP 12" split-colour, CD, K7 Rose et K7 Noire.