Accéder au contenu principal

Chronique | VAATHV - V (Album, 2018)


VaathV - V (album, 2018)

Tracklist :

01. V - 27:57

Streaming intégral :
_______________________________________________________

Avec VaathV, écartons-nous un instant des sentiers battus et plongeons dans un univers ambiant et minimaliste. Ainsi donc on se retrouve plongé dans l'univers méditatif de VaathV, projet belge qui nous offre avec V une demi-heure de drone concentré en une piste.

Arrêtons nous un instant sur la version physique de cette offrande qui bénéficie d'un soin particulier : produit au format Digisleeve, le CD arbore une finition noir brillant sur la face de lecture et imitation vinyle sur l'autre, un plus qui rend assez unique ce type de produit. Drone oblige, la pochette est des plus épurées, laissant apparaître le logo du projet sur fond texturé.

L’œuvre s'ouvre sur une note tenue seule pendant plus de deux minutes en guise de mise en abyme. Une ouverture idéale pour se mettre en condition d'écoute. Un second son, joué à la basse couverte d'effet fait une apparition soudaine qui me fait esquisser un petit sursaut à la première écoute. Les notes se répètent ensuite de manière régulière, intégrant cet inattendu dans l'univers musical en formation.

Déposé sur la note tenue introduite au début du morceau, le même ostinato se répète, seul le traitement du son varie au fil du temps, gagnant en intensité, puis, soudain, assourdi ; comme si nous étions plongé au fond des abysses. Petit à petit, la basse s'efface, ne laissant plus que cette même note en fond sonore. 

Une respiration surgit alors, telle un râle venu des profondeurs, il se fait de plus en plus pesant à mesure que le temps avance. Il devient plus rauque, plus inquiétant, puis s’efface. Ne reste alors plus que cet éternel son.

Nous sortons des abysses et une guitare reprend l'ostinato de la basse, plus claire cette fois-ci, plus forte. À cette deuxième occurrence commence l'exploitation du larsen, prenant peu à peu le pas sur les différentes notes, venant se superposer sur la longue note en fond. On se rapproche alors plus des musiques méditatives 'traditionnelles' qui exploitent les micro variations. 

Nous entrons alors dans un univers cyclique régulier qui évolue au fil du larsen et qui nous transporte dans un paysage construit de toute pièce par notre esprit. La musique nous pousse à faire évoluer notre création imaginaire, les larsens se confondent peu à peu avec la note tenue et les râles font leur retour, moins angoissants qu'à leur première occurrence.

Alors que la voix disparait dans l'ombre, la note tenue se met à varier légèrement, comme altérée par une force invisible. D'abord significativement altérée, les variations se feront de moins en moins intense au fur et à mesure du temps avant de disparaitre complètement et de laisser, le temps des dernières secondes, s'exprimer la note épurée de toute altération.

Au regard de cette écoute, l'évolution de la musique se fait avec une structure simple alternant note tenue et seconde voix instrumentale ou vocale. Une structure cyclique et répétitive qui laisse le temps à notre esprit de construire un espace imaginaire de repos et de méditation.

Grâce à une musique épurée mais néanmoins travaillée, VaathV remplit totalement le rôle qu'il se donne grâce à une très fine composition propice à la méditation. Une pièce très intéressante un peu à part qui permet de construire l'espace de quelques minutes un espace hors du temps.
 _______________________________________________________
W.G.

VaathV


Achetez l'album au format Digisleeve en contactant VaathV via Facebook.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un premier trailer pour le film LORDS OF CHAOS

Le film Lords of Chaos, tiré du livre du même nom de Michael Moynihan et Didrik Søderlind sorti en 1998, fait couler beaucoup d'encre depuis son annonce. Cette adaptation qui retrace la naissance du Black Metal norvégien au début des années 90's n'est pas au goût de tous même si on retrouve à la réalisation Jonas Åkerlund (ex-Bathory). Il faudra attendre le 8 Février prochain pour se faire un avis au cinéma et le 22 pour la VOD, en attendant un nouveau teaser/trailer vient d'être dévoilé.
Découvrez le ci-dessous :


Détails et teaser du prochain SOPOR AETERNUS

Anna Varney, vient d'annoncer un nouvel album de son projet Darkwave / Deathrock, Sopor Aeternus. Il s'intitulera Death & Flamingos et sortira via Apocalyptic Vision le 8 Février prochain au format LP 12" Color, LP 12" split-colour, CD, K7 Rose et K7 Noire.

LAIBACH dévoile sa reprise du silence de '4'33' de JOHN CAGE

Laibach vient de dévoiler sa cover de 4'33 de John Cage, elle a été faite dans le cadre d'une compilation de leur label MUTE Records intitulé STUMM433 et qui sortira en Mai prochain. Des groupes tel que Depeche Mode et Moby seront de la partie.
4′33″ est un morceau composé par John Cage, souvent décrit comme « quatre minutes trente-trois secondes de silence » mais qui est en fait constitué de sons de l'environnement que les auditeurs entendent ou créent lorsque le morceau est interprété.
Le morceau a été écrit en principe pour le piano et est structuré de trois mouvements principaux. Sur la partition, chaque mouvement est présenté au moyen de chiffres romains (I, II & III) et est annoté TACET (« il se tait » en latin), qui est le terme utilisé dans la musique occidentale pour indiquer à un instrumentiste qu'il doit rester silencieux pendant toute la durée du mouvement.
Découvrez le clip ci-dessous :