Accéder au contenu principal

Chronique | KAINSMAL - La Démence de Caïn (album, 2018)



Kainsmal - La Démence de Caïn (album, 2018)

Tracklist :

01. Représailles
02. When the Light is opposed to Darkness
03. Divide
04. Darkness Descends
05. The Fall
06. Silent Genocide
07. L'infamie séculière
08. La marque de Caïn

Extrait en écoute :
__________________________________________________________ 

Avec une introduction d'album qui nous aurait fait croire à Black Sabbath, Kainsmal se moque bien de nous car ce n'est pas à du Heavy Metal lourd et massif auquel nous avons affaire mais plutôt à du Black/Death froid et cru. Entre le nom du groupe (Kainsmal étant traduisible de l'allemand par 'la marque de Caïn') et celui de l'album, le groupe semble attaché à l'histoire de Caïn, qui selon le Livre Saint, serait le premier meurtrier de l'humanité après avoir attenté à la vie de son frère Abel.

Sorti chez The Ritual Productions, La Démence de Caïn est le premier album du combo formé d’ex-membres de Neo-Cultis, Sa Meute et LeXall. L'artwork de l'opus illustre l'assassinat par Caïn de son frère, dont nous parlions plus tôt. Il est l’œuvre du groupe lui-même, au même titre que tout le reste de la production de l'album.

Côté musical, le groupe a choisi d'adopter des sonorités Old School et offre un son brut et râpeux. Une batterie sourde et des guitares graveleuses viennent constituer la base de la musique de Kainsmal sur laquelle une guitare lead et les cris du chanteur viennent se greffer. Si la voix est intéressante et bien ajustée, la guitare lead est mixée un peu forte et prend un peu trop le dessus sur le reste des instruments.

Si "Représailles" propose de bonnes idées en matière de composition, on relèvera également une faiblesse qui se retrouvera sur la totalité de l'opus : une production un peu trop approximative, notamment dans l'équilibre général des instruments. Cette faiblesse de production se ressent également dans les transitions quelque peu brutales à l'image de l'introduction du second titre "When Light is Opposed to Darkness".

Kainsmal ne s'encombre pas de virtuosité et de complexité en proposant une musique directement sortie des tripes. Entre passages hargneux et mid-tempo, on ne pourra pas reprocher au groupe d'être redondant. Si les compositions restent assez 'classiques' dans l'ensemble, les ajouts de passages plus posés limite en dehors du style Black/Death apportent un élan de diversité au sein des morceaux de l'album.

Au final, La démence de Caïn est un bon album. Les compositions relativement variés et le choix du chant en deux langues différentes au fil des morceaux sont des choix qui enrichissent l'opus. Malgré tout, les faiblesses dans la production ne peuvent être rangées sous la bannière d'une volonté old-school. À mon sens, il s'agit de la principale cause de ce qui range l'album de Kainsmal comme bon, et pas au delà. Une ouverture satisfaisante pour un groupe qui saura, j'en suis sûr, rebondir et corriger le tir sur les prochaines productions.
__________________________________________________________ 
W.G.
Kainsmal :


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le guitariste de CANNIBAL CORPSE arrêté pour cambriolage et voies de fait contre un policier

Pat O’Brien, le guitariste du célèbre groupe de Brutal Death Metal Cannibal Corpse vient d'être arrêté, ce lundi dans la soirée en Floride. Le musicien a fait irruption dans le domicile d’une famille armé d'un couteau, selon la chaîne de télévision locale WFLA.

Streaming intégral de la nouvelle version de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient de sortir la nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle est disponible en format CD Digipack, LP et K7.

TOP 5 des écoutes du mois de Novembre

Un dernier TOP 5 des écoutes de l'équipe avant le TOP 10 des meilleures sorties de cette année, qui a été riche en sortie comme vous avez pu le voir avec nos écoutes tout le longe de l'année.
On vous laisse découvrir nos coups de cœur avec une sublime illustration signée Antoine B. W. :
01. Svartidauði - Revelations of the Red Sword 02. Sulphur Aeon - The Scythe Of Cosmic Chaos 03. Cultes des Ghoules - Sinister, Or Treading The Darker Paths 04. 1914 - The blind leading the blind 05. Profanatica - Altar of the Virgin Whore
Un top mensuel résolument tourné vers le Black Metal : après une longue période Death Metal, il était temps de varier un peu les plaisir et se tourner vers les sorties Black notable de cette rentrée. C'est tout logiquement que le nouveau chef d'oeuvre de Svartidauði se trouve en tête de liste tant les islandais on poussé leur art à son paroxysme avec cet opus. En second place, oui du Death, mais bordel je l'attendais celui là, Sulphur Aeon nous gr…