Accéder au contenu principal

Live report | ABORTED + CRYPTOPSY + BENIGHTED + CYTOTOXIN @ Le Petit Bain (11.05.2018)


Définitivement la tournée Brutal Death de l'année. Quand les grosses pointures du genre se réunissent pour une seule et même affiche, aucune chance de louper ça ! Grâce à Cartel concerts, j'ai pu assister à la date parisienne qui s'est tenue au Petit Bain. Sold-out le jour même, c'est donc à guichet fermé que la boucherie commencera...


L'ouverture du bal a été confiée aux teutons de Cytotoxin qui prônent les radiations radioactives dans leur "Tchernobyl Death Metal". Avec trois albums au compteur, le groupe évolue à l'ombre des grands noms du genre sans pour autant avoir quoi que ce soit à leur envier. C'était la plus grosse attente de la soirée pour ma part, l'occasion d'admirer la technicité des compositions. 
Et il faut dire que je ne serai pas déçu. Le groupe bénéficie d'un très bon son et exécutent leur musique avec une précision impressionnante compte-tenu de la difficulté des riffs. Le chanteur bodybuildé invite l'audience clairsemée (il n'est que 18h30 quand le groupe entame son set) à headbanger et lance quelques pogos.
À l'aide d'un panneau rond-point (véridique) Grimho invite le public à exécuter quelques circle-pit et n'hésitera pas à aller lui-même distribuer quelques coups d'épaules.
En bref, au cours du temps qui leur a été alloué, les teutons ont écrasé le public présent qui s'est densifié au cours du set.






Après le panzer allemand, c'est au tour de la référence du Brutal Death/Black Metal française Benighted d'entrer en scène. Venus défendre leur nouvel EP fraîchement paru Dog always beat harder than their Master (Julien admet ne pas savoir quelle idée leur a pris de lui donner un si long titre), le combo a tôt fait de rappeler qu'à leur dernier passage le public parisien avait été plus que chaud et que ce soir devait être au moins aussi intense.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le public ne les a pas déçu : la température a très vite grimpé, et ce n'est pas seulement à cause de la salle bien remplie. La fosse s'est transformée en boucherie d'un bout à l'autre sans épargner quiconque. Sur scène, les nouveaux titres (tous joués à l'exception du titre éponyme) sont particulièrement brutaux et donc taillés pour le live. Un régal ! D'ailleurs, ce sera pour moi une des meilleurs prestations du quintette, après leur soirée anniversaire.





 

Peut-être le groupe de la soirée dont je connais le moins bien la discographie. Cryptopsy est venu du Canada - seule formation non européenne de la soirée - nous délivrer leur excellent Death technique et promouvoir leur dernier EP en date, tout juste sorti. Il faut dire que si le groupe est plus statique sur scène que les autres, le public ne tarde pas à s'agiter dans la fosse.

Musicalement, je regrette un peu le son brouillon de la guitare malgré un son d'ensemble très correct. Puisant dans l'ensemble de leur discographie, Cryptopsy nous offre nouveaux morceaux et anciennes perles à valeur égale pour notre plus grande plaisir !

Après une petite heure de set, les canadiens laissent la place aux maîtres de la soirée.






Place aux belges de Aborted. Venus promouvoir Terrorvision, le nouvel opus, les belges arrivent sur une vague de fumée et ne tardent pas à déclencher un sacré bordel dans la fosse. Sur scène, Svencho ne tient pas en place, à l'image du public qui enchaine les slams et les danses sur scène avant de se jeter à nouveau dans la furie du pit.

Parlons des nouveaux titres et principalement  de "The Final Absolution" et "A Whore D’oeuvre Macabre" qui font respectivement intervenir Julien Truchan de Benighted et Grimo de Cytotoxin. On retrouvera forcement ces deux personnages sur scène, ayant chacun leurs comportements qui leur sont propres, Julien qui multiplie les allers retours sur scène en exécutant son pig squeel, Grimo prônant les circle pits radioactifs.

Entre nouveaux titres, classiques et archives de leur carrière (les belges en sont déjà à 10 albums !) Aborted nous délivre un excellent show qui figure à la première place de ceux auxquels j'ai pu assister.





Une soirée à l'affiche cohérente où le public est venu en nombre admirer des formations impériales sur scène. Un grand merci à Cartel Concerts pour cette affiche parfaite, dans laquelle chaque groupe a sa place, et qui figure parmi les meilleures tournées de l'année.
___________________________________________________
Texte et photos : W.G.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le guitariste de CANNIBAL CORPSE arrêté pour cambriolage et voies de fait contre un policier

Pat O’Brien, le guitariste du célèbre groupe de Brutal Death Metal Cannibal Corpse vient d'être arrêté, ce lundi dans la soirée en Floride. Le musicien a fait irruption dans le domicile d’une famille armé d'un couteau, selon la chaîne de télévision locale WFLA.

Streaming intégral de la nouvelle version de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient de sortir la nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle est disponible en format CD Digipack, LP et K7.

TOP 5 des écoutes du mois de Novembre

Un dernier TOP 5 des écoutes de l'équipe avant le TOP 10 des meilleures sorties de cette année, qui a été riche en sortie comme vous avez pu le voir avec nos écoutes tout le longe de l'année.
On vous laisse découvrir nos coups de cœur avec une sublime illustration signée Antoine B. W. :
01. Svartidauði - Revelations of the Red Sword 02. Sulphur Aeon - The Scythe Of Cosmic Chaos 03. Cultes des Ghoules - Sinister, Or Treading The Darker Paths 04. 1914 - The blind leading the blind 05. Profanatica - Altar of the Virgin Whore
Un top mensuel résolument tourné vers le Black Metal : après une longue période Death Metal, il était temps de varier un peu les plaisir et se tourner vers les sorties Black notable de cette rentrée. C'est tout logiquement que le nouveau chef d'oeuvre de Svartidauði se trouve en tête de liste tant les islandais on poussé leur art à son paroxysme avec cet opus. En second place, oui du Death, mais bordel je l'attendais celui là, Sulphur Aeon nous gr…