Accéder au contenu principal

Chronique | CANTIQUE LÉPREUX - Paysages Polaires (Album, 2018)


Cantique Lépreux - Paysages Polaires (Album, 2018)

Tracklist :

01. Le feu secret (8:13) 
02. Les étoiles endeuillées (5:56) 
03. Paysages polaires I (5:41) 
04. Paysages polaires II (5:30) 
05. Paysages polaires III (7:09) 
06. Hélas… (4:50) 
07. Le fléau (8:14) 

Extrait en écoute :
______________________________________________________

Cantique Lépreux revient cette année avec l'album Paysages Polaires, qui sort chez Eisenwald le 30 Novembre 2018. On était un peu sans nouvelles des Québécois depuis le très bon Cendres Célestes, paru en 2016. Outre l’artwork absolument magnifique (peinture de Gabriel Loppé qui représente le massif du Mont Blanc), l’album est une belle exploration de la thématique polaire. Le voyageur est à la fois dérouté par la beauté de l’environnement et transi par le froid. Les morceaux balancent donc entre magnificence et agressivité. 

Le premier titre “Le feu secret” a une structure assez intéressante, entre mid tempo et trémolo picking sur le refrain. Dans son dernier tiers, il laisse place à des chants clairs éthérés très convaincants. Le second morceau “Les étoiles endeuillées” est particulièrement réussi avec son rythme lancinant ; il finit de nous emporter avec sa boucle finale hypnotique habilement mêlée au chant hurlé. On poursuit ensuite avec les riffs plaintifs de “Paysages polaires I”, qui reflètent la complexité de l'environnement. “Paysages polaires III” est à mon avis le morceau le plus intéressant de l’album, ce n’est pas pour rien qu’il a été dévoilé comme single il y a quelques temps... Durant 7 minutes, on fait la part belle à des riffs entêtants très fédérateurs, il s’en dégage une force et une sensibilité assez incroyables. L’album se finit en beauté avec “Le Fléau”, morceau au tempo lent, qui annonce déjà la fin de cet opus. L’alternance entre riffs acérés, mélancoliques et le chant écorché donne une profondeur stupéfiante à ce titre. 

Contrairement à ses confrère du Québec qui cherchent à montrer le côté guerrier et conquérant du Black Metal, Cantique Lépreux s’appuie sur des thématiques moins belliqueuses mais pas forcément dénuées d’un aspect épique. Les compositions sont à la fois recherchées et accessibles, en suivant toujours une progression logique au sein de l’album. 

Paysages Polaires m’a impressionné par son côté glacial et sa maîtrise du sujet de bout en bout. Après tout, quoi de mieux qu’un groupe québécois de metal extrême pour parler de conditions climatiques extrêmes. Sans parler du côté désolant du trémolo picking qui insiste sur la nature qui se décompose peu à peu à cause de l’homme. Cet album est donc cohérent par son propos et sa modernité. C’est un album lumineux et qui mérite clairement sa place dans les sorties de l’année 2018. Il montre une fois de plus le talent tout particulier de la scène Québécoise qui arrive à créer des ambiances éthérées absolument uniques. Cantique Lépreux a choisi pour le plus grand bien de se focaliser sur un Black Metal Atmosphérique célébrant la nature, impitoyable et souveraine. 
_____________________________________________________
M.


Lien Facebook / Bandcamp 

Lien Eisenwald

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le HELLFEST ajoute un DLC intitulé 'Knotfest' à son édition 2019

DLC n'est pas seulement le sigle de Date Limite de Consommation mais également de downloadable content et qui désigne "toute extension d'un programme qu'il est possible de télécharger légalement, gratuitement ou moyennant finance". 
Ainsi, le Hellfest s'allie à son homologue américain Knotfest (créé par Slipknot pour les deux du fond) pour proposer un contenu supplémentaire à son édition 2019. Le DLC ainsi créé se tiendra le jeudi précédent l’édition (soit le 20 juin) et sera accessible pour la modique somme de 66,6 €. Bien entendu, le DLC ne comprends pas l'accès à l'édition de base vendu un peu plus de 200€ (et déjà complète).
Pour le contenu du Knotfest, comptez sur la présence des groupes suivants :
Slipknot, Rob Zombie, Sabaton, Amon Amarth, Papa Roach, Powerwolf, Behemoth, Ministy, Sick of it all et Amaranthe.

REVENGE en tournée européenne pour 2019

Les Canadiens de Revenge (War Black Metal) viennent d'annoncer une tournée européenne Vision - Discipline – Contempt European Conquest 2019 pour le courant de l'année 2019. Pour certaines dates, ils seront accompagnés des Polonais de Mgla, Deus Mortem ainsi que Doombringer
Voici les dates de la tournée, avec trois dates française pour l'instant, Paris, Colmar et Lyon : 
28/04/19 Berlin (DE) Columbia Theater * 29/04/19 Erfurt (DE) From Hell * 30/04/19 Zwickau (DE) Seilerstrasse * 01/04/19 Munich (DE) Backstage * 02/04/19 Aarburg (CH) Musigburg * 03/04/19 Vienna (AT) Grelle Forelle * 04/04/19 Nürnberg (DE) Matrixx * 05/04/19 Tilburg (NL) Netherlands Deathfest * 06/04/19 Kassel (DE) Goldgrube * 08/04/19 Poznan (PL) U Bazyla + 09/04/19 Gdansk (PL) B90 + 10/04/19 Warsaw (PL) Porgresja + 11/04/19 Wroclaw (PL) Zaklete Rewiry + 12/04/19 Mörlenbach-Weiher (DE) Live Music Hall + 13/04/19 Colmar (DE) Le Grillen + 14/04/19 Lyon (FR) CCO +

15/04/19 Paris (FR) Petit Bain +
16/04/19 De K…

Décès de Carsten Otterbach fondateur de MORGOTH

La formation de Death Metal allemande Morgoth, a annoncé dans un communiqué le décès ce dimanche de Carsten Otterbach, guitariste fondateur du groupe, présent de 1985 à 1998 et en 2010 lors de sa reformation. Il est décédé à l'age de 48 ans des suites d'une sclérose.
Voici le communiqué officiel du groupe :
"Today we received the devastating message that Carsten Otterbach passed away. Without Carsten MORGOTH simply would not have existed. He was founding member, motor, pilot, musician and manager. Carsten opened doors for the band that would have stayed locked without him. He was a fighter and never surrendered. Although to surrender was not an option he sadly had to give up his final battle against a malicious disease he suffered from for more than a decade. He will remain in our memories as a friend and in our hearts as our brother. We miss you! Rüdiger, Marc, Harry, Sebastian"