Accéder au contenu principal

Le retour des compilations Death... is just the beginning est amorcé


Compilation phare durant les années 1990 et réunissant à l'époque la crème de la scène Death Metal, Death... is just the beginning avait vue le jour chez Nuclear Blast aux formats CDs, K7 et VHS. Le 19 octobre dernier, le label annonce le retour de celle ci avec son édition MMXVII aux formats CD, Lps et K7.

L'artwork est signé Blake Armstrong.

Tracklist:

01. Benediction: Tear Off These Fucking Wings (unreleased demo of new song)
02. Kataklysm: The Awakener (re-recorded)
03. Hypocrisy: They Lie (The Exploited cover)
04. The Spirit: Illuminate The Night Sky
05. Memoriam: The War Rages On (demo)
06. Insidious Disease: Soul Excavation (unreleased new song)
07. Possessed: Abandoned (unreleased demo of new song)
08. Thy Art Is Murder: The Son Of Misery
09. Immolation: Morbid Visions (feat. Max Cavalera) (Sepultura cover)
10. Nailed To Obscurity: King Delusion (unreleased new song)
11. Bleeding Gods: Beloved By Artemis
12. Decaptitated: Sane (Meshuggah cover)
13. Aenimus: Before The Eons (unreleased new song)
14. Paradise Lost: Frozen Illusion (previously released Japanese only b-side)
15. Carcass: A Wraith In The Apparatus
16. Brujeria: Viva Presidente Trump! (previously only available digitally and on vinyl)

Teaser:

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le HELLFEST ajoute un DLC intitulé 'Knotfest' à son édition 2019

DLC n'est pas seulement le sigle de Date Limite de Consommation mais également de downloadable content et qui désigne "toute extension d'un programme qu'il est possible de télécharger légalement, gratuitement ou moyennant finance". 
Ainsi, le Hellfest s'allie à son homologue américain Knotfest (créé par Slipknot pour les deux du fond) pour proposer un contenu supplémentaire à son édition 2019. Le DLC ainsi créé se tiendra le jeudi précédent l’édition (soit le 20 juin) et sera accessible pour la modique somme de 66,6 €. Bien entendu, le DLC ne comprends pas l'accès à l'édition de base vendu un peu plus de 200€ (et déjà complète).
Pour le contenu du Knotfest, comptez sur la présence des groupes suivants :
Slipknot, Rob Zombie, Sabaton, Amon Amarth, Papa Roach, Powerwolf, Behemoth, Ministy, Sick of it all et Amaranthe.

CELINE DION accusée de Satanisme

Le nom Scholomance est fortement lié au satanisme, de part sa légende, son histoire et puis notre tendance aux musiques noires et sombres. On ne pouvait donc pas passer à côté de cette info "atypique" et "inutile". La chanteuse de Pop québécoise a en effet été accusée de satanisme après le lancement de sa ligne de vêtement "non genrée". L'attaque vient d'un exorciste américain, le père John Esseff et elle a été relayée par le National Catholic Register.
Loin des pentagrammes et des croix-inversés ou autres symboles diaboliques, la marque (faite en collaboration la maison israélienne Nununu) arborent des signes géométriques, des lettres ou une croix grecque. Mais cela suffi pour John Esseff qui lance "Je suis convaincu que la façon dont cette affaire de genres s'est diffusée est satanique" et Patti Amstrong du National Catholic Register qui trouve que "Les postures des enfants dans le catalogue sont bizarres. Un des modèles est…

ARTE met en streaming intégral son reportage : Botswana, les reines du Heavy Metal

Au Botswana aussi il y a des fans de Heavy Metal et elles s’appellent les « Marok » et ARTE leur a consacré un reportage qui se découvre en VOD via un reportage réalisé par Sarah Vianney. Découvrez le ci-dessous.

"Genre musical très majoritairement blanc, européen et masculin, le heavy metal fait pourtant des émules là où on ne l’attend pas. Depuis quelques années, une scène metal se développe au Botswana, générant une communauté hétéroclite de fans, les "marok", des femmes qui défient les codes de leur société patriarcale. Mais dans le pays, ce courant, souvent associé au satanisme, suscite la méfiance."