Accéder au contenu principal

Live Report | WHIST + PVRIS @ Ninkasi Kao - Lyon (31.05.2018)


C'est une affiche qui comprend des noms que l'on ne retrouve pas souvent dans nos lignes ! Et c'est tant mieux car ça ouvre à de nouveaux horizons musicaux. C'est précisément avec cette pensée que je me suis rendu au concert de Pvris, organisé par nos partenaires de Sounds Like Hell Productions, venus à Lyon pour leur seule date européenne de la tournée. Non présents sur l'affiche mais bien présents sur scène, les lyonnais de Whist on ouvert les hostilités avec brio, ce qui contraste avec la performance de Pvris... nous y reviendrons. 


Avec deux productions à leur actif, les lyonnais de Whist se sont forgé leur patte musicale dans le vaste monde du Rock Alternatif. Le combo emmené par un chant féminin tantôt énervé, tantôt mélodique a investi la scène du Ninkasi avec pour mission de chauffer la salle, qui visiblement était venu de plus ou moins loin pour la tête d'affiche. 

Sur leurs deux productions, The Lines est la dernière en date et sort tout juste du studio. C'est donc logiquement que la setlist sera articulée en majorité autour des morceaux qui composent cet album. N'étant pas un grand connaisseur de cette scène musicale, j'ai profité du set sans aucune attente et il faut le reconnaître : Whist s'est mis le public dans la poche. Grâce à une grande énergie déployée sur scène, une musique de qualité aux riffs accrocheurs, c'est une recette parfaite pour faire bouger la salle au fils des titres. 

Avec huit titres et une cinquantaine de minute de jeu, les lyonnais ont eu le temps de prouver que leur nouvel opus remplit parfaitement l'épreuve de la scène, et qu'ils sont également un très bon groupe à voir en live. 

Setlist :

Intro
School is Over 
My Own Mess
Another Day
Thinking Straight
Echoes
We Ain’t Gonna Stop Now
True Lies, False Pretenses
Growing Stronger






Après un rapide changement de plateau, place à Pvris (prononcez "paris") tête d'affiche de la soirée. Le quatuor venu de l'autre côté de la Manche propose un rock alternatif plus calme et tourné Synthpop que leurs prédécesseurs de soirée avec un bassiste et un guitariste qui officient également au claviers. La chanteuse quant à elle navigue entre guitare piano et chant seul.

Après une ouverture réussie de la part de Whist, le public est relativement chaud et prêt à accueillir Pvris lors de leur set. Malheureusement, les attentes des fans n'ont semble-il pas été comblées. En effet, en une heure de set, Pvris n'a pas réellement convaincu. Le public s'est très vite refroidi face à une prestation très statique, exception faite pour la chanteuse de la formation qui déambulait sur scène. 

Côté setlist, on retrouve un panaché des trois productions du groupes avec une belle part faite au dernier en date représenté par les titres "Heaven", "Half", ou encore "Anyone Else". Question mise en lumière et sonorisation, ce n'était pas ça non plus : la guitare était inaudible au début du concert, accompagnée d'une voix pas toujours juste.

N'en attendant rien de particulier, je suis ressorti sans réelle frustration, malgré un show assez pauvre ; mais à la vue des fans et à l'écoute des réactions, il semble que le groupe n'a pas donné le meilleur de ce dont il est capable sur scène. Pour ma part, et au vu de ce concert, je pense que Pvris reste un groupe que je garderai en écoute studio, et non pas un groupe taillé pour les concerts.

Setlist :

Heaven
Mirrors
St. Patrick
Smoke
Half
Holy
You and I
_______
What's Wrong
Winter
Separate
Anyone Else
My House





Un concert en demie-teinte donc, entamé très fort par Whist qui ont été impeccables mais qui malheureusement ont laissé place à un Pvris qui n'a pas conquis son public. 

Un grand merci à Sounds Like Hell Productions pour l'organisation de ce plateau !
__________________________________________
Textes et Photos : WG.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique | SKÁLD - Le Chant des Vikings (Album, 2019)

Skáld - Le Chant des Vikings (Album, 2019)

Tracklist :

01. Enn átti Loki fleiri börn - 01:23
02. Rún - 02:40
03. Valfreyjudrápa - 03:06
04. Níu - 03:05
05. Flúga - 02:32
06. Gleipnir - 04:07
07. Krákumál - 03:20
08. Ó Valhalla - 03:35
09. Ec man iötna - 01:59
10. Yggdrasill - 03:34
11. Ódinn - 03:08
12. Ginnunga - 04:08
13. Jóga - 03:34

Extrait à écouter :


_________________________________________________________________

Tell Odin, Wardruna surplombe la scène Nordic Folk. Sa stature de groupe culte et sa musique planant sur la série Viking en ont fait aux yeux de tout une partie de son publicla référence, occultant nombre de nouvelles formations, ou même de plus anciennes. Mais les Sagas Nordiques continuent d'inspirer la vie et la musique de nombre de personnes. C'est le cas de la formation française Skáld qui sort en cette année 2019 sa première offrande. Le Chant Des Vikings puise ses racines dans l'Edda ; à l'image d'Egill, ils sont poètes, vikings et magiciens.

Maxime Taccardi détourne en version Black Metal des personnages de la POP Culture

Depuis quelques années, Maxime André Taccardi, illustre de son trait et de sang la scène extrême internationale ayant collaboré avec Azgorh de Drowning the Light, ainsi que Necrophagia, Enemite, Sinsaenum et We All Die (Laughing). Nous avions même eu la chance d'avoir notre compilation In Black We Crust illustré par ce dernier.
Ces derniers temps l'artiste aux multiples facettes - puisqu'il est l’entité humaine derrière le projet K.F.R (كافر) - réalisait des oeuvres détournant des figures iconiques de la Pop Culture. De la Joconde célèbre portrait réalisé par Léonard de Vinci aux Simpsons en passant par Bob L'éponge ou même les Télétubbies. Maxime Taccardi explique qu'il a été guidé par l'envie de détourner les personnages de la bienséance, pour en faire en quelque sorte, les apôtres de la deviance. Ils deviennent une critique du capitalisme, de la mondialisation et du formatage des jeunes esprits.
Cette démarche fait écho au Pop Art anglais des années 50'…

MAYHEM dévoile en intégralité le live de la tournée "De Mysteriis Dom Sathanas"

Les Norvégiens de Mayhem viennent de dévoiler via leur chaîne Youtube, l'intégralité de leur live à l'occasion de la tournée "De Mysteriis Dom Sathanas". Il a été enregistré pendant le Black Christmass Festival, en Suède, le 18 Décembre 2015.