Accéder au contenu principal

Top 5 des écoutes du mois d'Avril


Le voici ! Le top 5 de l'équipe du mois d'avril fraîchement constitué, entre retours aux classiques et nouveautés, découvrez les albums qui nous ont marqués durant ces derniers jours.

Merci à Antoine B. pour le magnifique visuel qui orne le top de ce mois-ci.

Morgan (猛龍過江):



Un mois tiraillé, entre l’Electro Noise et Ritualiste du nouvel album de Zaliva-D, aussi transcendental en live que sur album, un bon moyen de se plonger dans les pratiques occultes et sombre de la Chine. Un album qui fait écho, à un autre album de ce top même si il ne le suis pas, M.O.T.T, hommage Dark Folk / Martial aux victimes de Nanjing, loin d’un Black Kirin vengeur, l’album est une ode aux esprit des morts, une balade mortifère, mélancolique et désabusée. 
Le noir est une couleur aux nombreuses teintes, une facette plus violente avec Guerra Total,  une forme de Black Thrash / Speed sous cocaïne aussi épique que brute, loin de la conception que les japonais de VMO ont de ce même sentiment. Leur destruction prend la forme de la Noise, puissante et expérimentale .

L’album de fin est un EP, Tulegur est une ballade dans les steppes mongoles, aux sonorités à la fois modernes et traditionnelles. Uniquement disponible en digital, le format physique devrait bientôt voir le jour.

W.G. :





Ce mois-ci sera marqué par une écoute polarisé sur les sorties récentes. Tout d'abord, du Black avec les excellentes productions des serbes de Endarken qui nous livrent un excellent opus dont la chronique ne devrait plus tarder. Puis du made in France avec Wyrms que j'ai eu l'occasion de voir très récemment et qui est également l'auteur d'une excellente sortie : Altuus Kronhorr.

On prend le temps de ralentir la cadence et on s'accroche face à la lourdeur et la puissance de la musique des toulousains de Dying Giant's dont j'ai eu l'honneur de réaliser une chronique. Enfin, pour achever ce mois d'avril, quoi de mieux qu'Hollywood Burn et leur musique inspiré de la Sci-Fi et dont le style musical 80’ instrumental transporte une génération en arrière avec une puissance accrue. Ce top se conclut sur l’envoûtant opus de Nytt Land, formation russe de Nordic Folk chamanique qui plonge dans un état de transe à chaque écoute de leur rituel musical.

Maximilien :



Mon premier mois ne sera pas tellement placé sous le signe du metal même si la thématique tourne tout de même autour du folk, des traditions, des racines, comme s’il y avait un lien qui serait la symbolisation de l’appartenance à quelque chose : une volonté, un passé, une fierté...
Si l’on se rapproche du genre, il ne reste que peu de similitudes. 

On retrouve donc Fayçal qui compose du rap français écrit avec une plume qui est bien loin des clichés du genre, sorte de mix entre différents poètes qui, eux, sont reconnus en tant que tels. Nous avançons avec Yann Tiersen et sa B.O. parfois traditionnelle, parfois plus classique à l’image de cette valse qui est en lien un peu plus haut. Puis viennent Saor et Cân Bradd, tout deux liés car lorgnant du côté du Folk Black aux ambiances subtiles et bien travaillés. Enfin, sur la dernière marche du podium se place Minor Empires. Les Espagnols m’ont convaincu autant sur enregistrements qu’en live, ayant pu les voir à l’occasion de leur tournée qui est passée par Saint-Etienne. 

Aladiah :




Ce mois-ci a été, pour moi, celui des sons synthétiques ; entre envie de retourner à mes premières amours technoïdes et le tiraillement de rester dans mes habitudes post-punk. J'ai du coup plongé le nez dans mes tiroirs et ressorti quelques vinyles qui prenaient honteusement la poussière. Dans les dinosaures de la synthpop, j'ai redécouvert avec jubilation les sonorités de Monuments, avec la très bonne compilation Age. Niveau compilation, je me suis d'ailleurs lâché avec A Visual and Auditory Reminder of the Beauty of Life, regroupant des groupes tels que Das Ding, Sophya, ou encore Selofan... Pas que de l'ancien donc, pour preuve : Tommy De Chirico avec Close Your Eyes sur Mannequin Records, tout comme Monuments.


Poursuivre ma plongée en zone synthétique avec Mynationshit et les paysages de Struck down by Faith, ses ambiances minimalistes transcendantes, me parut une évidence. Mais ce qui a vraiment initié cette descente, c'est l'écoute de Possessor de GosT, de par sa violence synthwave. Merci aux collègues de Scholomance qui m'ont ouvert à cette merveille.

Vendredy :




Un mois d’avril tout en poésie que j’ai commencé plutôt tranquillement avec le dernier album d’Unknow Mortal Orchestra, dont le rock psychédélique à la Tame Impala et consort fait décidément mouche à chaque sortie. Belle surprise, Wiegedood a sorti ce mois-ci le troisième opus de De Doden Hebben et Goed, et si la formule ne change pas radicalement depuis le précédent, l’ambiance mélancolique teintée de désespoir est toujours aussi présente. Je me suis également plongé dans les méandres sonores des italiens de Built-In Obsolescence, et je ne saurai trop recommander l’heure passée en compagnie du post rock du groupe qui préfère au minimaliste inhérent au genre des structures un poil plus élaborées. 

Plus ancien mais non moins appréciable, les japonais d’Envy et leur album Insomniac Doze ont une fois de plus réussi à me retourner le cerveau avec leur post-hardcore désespéré mais si puissant. Ce mois s’est fini sur du black metal, avec Sur Les Falaises de Marbre de Glaciation, qui contrastait agréablement avec la hausse des températures de la fin du mois !

M :






 Ce mois-ci a moins fait la part belle au Black Metal, j'ai écouté des choses un peu plus variés et qui me parle vraiment. Tout d'abord avec l'équipe de SDB qui est une version plus "metal" de Moscow Death Brigade. Je me suis aussi laissée aller à invoquer le Cthulhu et les Grands Anciens avec Portal, dont le dernier album est encore une fois de plus une réussite, qui fait vraiment plonger dans le chaos à chaque instant. J'ai également réécouté le dernier Atra Vetosus dont j'attendais le live à Saint-Etienne avec impatience. Pour finir, j'ai aussi écouté des valeurs sûres Hate Eternal avec Kings of All Kings qui reste mon préféré du groupe, le plus brutal et enfin Sargeist avec Let The Devil In, peut-être pas leur meilleur album mais qui reste quand même à la hauteur. 

Marion :







2018 étant l'année où j'ai décidé d'enfin approfondir ma connaissance de l'oeuvre de Roy Harper, homme de l'ombre des années 1970, mon mois d'avril a d'abord été placé sous le signe d'une folk des plus intelligentes, assez douce dans le cas de Stormcock, mais toujours aussi créative et brillamment composée. On reste dans la finesse avec le nouvel album de A Perfect Circle, tout en tension malgré sa légèreté ; un savant mélange qui démontre toute la maîtrise et la maturité du groupe. De l'actualité toujours, avec le dernier Primordial, lourd, grave, solennel, émouvant... Foncez l'écouter. De l'actualité enfin, mais simplement parce que Hail Spirit Noir étaient récemment de passage à Paris ; une bonne occasion de se replonger dans leur génial et déjanté Mayhem In Blue. 
Pour finir, mention spéciale à Kenji Hiramatsu, Yasunori Mitsuda, Manami Kiyota et le groupe ACE pour la bande-son du jeu Xenoblade Chronicles 2, sorti fin 2017. Difficile d'en parler brièvement : des envolées de guitare rock ou planantes en passant par des orchestrations épiques, des musiques d'environnement d'une précision sans pareille, et même de somptueux chants a cappella réalisés par le choeur irlandais Anúna. Remarquable !



Deathslid :




Ce mois ci encore une magnifique sorti de chez Throatruiner Record avec l'excellent The Armed et leur Noise Hardcore, un album qui tourne en boucle depuis sa sortie. On reste dans un registre noisy avec les japonnais complètement barrés de Melt-Banana et leur dernier opus Noise/Punk incontournable, je crois ne me lasserai jamais de la voix surexcité de Yasuko . De retour en 2018 avec le nouvel album de Sectioned qui se veut beaucoup chaotique et noise que le précédent, un album pas facile à appréhendé dès la premiere écoute mais qui tournera lui de nombreuse fois ! On par en Russie pour Улыбайся ветру et leur screamo chaotique accrocheur et violent, et une pochette qui me plait tout autant que leur album. On fini ce top mensuel avec du Rap et Medine qui dévoile son nouvel opus qui ne décevra pas ses fans, peut être un peu plus personnel et moins engagé Storyteller reste un très bon album. 

Nyarlathotep :




Les beaux jours sont de retour, le Printemps s’est installé et c’est pas pour autant que je vais me mettre a écouter des musiques douces et bucoliques. Non ce mois-ci je on oscille entre Death et Black avec du neuf et du moins neuf, à commencer par le nouvel album des danois de Deiquisitor subtil et tout en finesse ! Place également au second opus de Pungent Stench et leur Death Metal crade, tordu et bizarre à l’image de son artwork, parfait pour se décrasser les cages à miel ! Demigod et son death lourd et écrasant vient parfaire ce triptyque de la douceur. Côté black, Imperium Dekadenz avec Meadows Of Nostalgia et son Black atmo aura grandement tourné ce mois-ci ainsi que le petit nouveau de nos français de Wyrms qui tient aussi bien la route sur la platine qu’en live ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le guitariste de CANNIBAL CORPSE arrêté pour cambriolage et voies de fait contre un policier

Pat O’Brien, le guitariste du célèbre groupe de Brutal Death Metal Cannibal Corpse vient d'être arrêté, ce lundi dans la soirée en Floride. Le musicien a fait irruption dans le domicile d’une famille armé d'un couteau, selon la chaîne de télévision locale WFLA.

Streaming intégral de la nouvelle version de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient de sortir la nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle est disponible en format CD Digipack, LP et K7.

TOP 5 des écoutes du mois de Novembre

Un dernier TOP 5 des écoutes de l'équipe avant le TOP 10 des meilleures sorties de cette année, qui a été riche en sortie comme vous avez pu le voir avec nos écoutes tout le longe de l'année.
On vous laisse découvrir nos coups de cœur avec une sublime illustration signée Antoine B. W. :
01. Svartidauði - Revelations of the Red Sword 02. Sulphur Aeon - The Scythe Of Cosmic Chaos 03. Cultes des Ghoules - Sinister, Or Treading The Darker Paths 04. 1914 - The blind leading the blind 05. Profanatica - Altar of the Virgin Whore
Un top mensuel résolument tourné vers le Black Metal : après une longue période Death Metal, il était temps de varier un peu les plaisir et se tourner vers les sorties Black notable de cette rentrée. C'est tout logiquement que le nouveau chef d'oeuvre de Svartidauði se trouve en tête de liste tant les islandais on poussé leur art à son paroxysme avec cet opus. En second place, oui du Death, mais bordel je l'attendais celui là, Sulphur Aeon nous gr…