Accéder au contenu principal

Sortie et streaming intégral du nouvel album solo de Demonstealer (DEMONIC RESSURECTION)


Demonstealer (Demonic Ressurection) vient de sortir le troisième album de son projet solo éponyme. Il s'intitule The Last Reptilian Warrior et il est disponible en CD et en Box edition. Découvrez cette offrande Black Death / Thrash Metal aux influences progressives et techniques en streaming intégral ci-dessous.

Comme pour chaque album le multi-instrumentiste indien a fait appel à de nombreux guests, on retrouve donc sur cet opus : Kévin Paradis (Agressor, Benighted, ex-Svart Crown etc...), Stefano Franceschini (Aborted, Hideous Divinity), Kerim "Krimh" Lechner (Septicflesh), Rami H. Mustafa (Nervecell), Arran McSporran (De Profundis), Romain Goulon (Monument of Misanthropy, ex-Agressor, ex-Benighted etc...), Da-Vite (Amon Din, ex-Bloodfeast, ex-Nightforest), Soikot Sengupta (De Profundis), Mendel bij de Leij (Aborted), Daniel Presland (Ne Obliviscaris) et Yatin Srivastava.

L'artwork de cette nouvelle offrande a été réalisée par Visual Amnesia qui a déjà travaillé pour Demonic Resurrection et Zygnema. Le mastering est de V. Santura guitariste de Dark Fortress et Triptykon.

Tracklist:

01. The Grand Collapse Of Humanity - 05:14
02. Sculpting The Archetype - 04:42
03. The Perspective Of Evil - 05:06
04. The Human Pestilence - 03:15
05. No Victory In War - 03:36
06. The Weak Shall Perish - 04:50
07. The Last Reptilian Warrior - 04:56
08. Rebel In Space - 04:13

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un premier trailer pour le film LORDS OF CHAOS

Le film Lords of Chaos, tiré du livre du même nom de Michael Moynihan et Didrik Søderlind sorti en 1998, fait couler beaucoup d'encre depuis son annonce. Cette adaptation qui retrace la naissance du Black Metal norvégien au début des années 90's n'est pas au goût de tous même si on retrouve à la réalisation Jonas Åkerlund (ex-Bathory). Il faudra attendre le 8 Février prochain pour se faire un avis au cinéma et le 22 pour la VOD, en attendant un nouveau teaser/trailer vient d'être dévoilé.
Découvrez le ci-dessous :


LAIBACH dévoile sa reprise du silence de '4'33' de JOHN CAGE

Laibach vient de dévoiler sa cover de 4'33 de John Cage, elle a été faite dans le cadre d'une compilation de leur label MUTE Records intitulé STUMM433 et qui sortira en Mai prochain. Des groupes tel que Depeche Mode et Moby seront de la partie.
4′33″ est un morceau composé par John Cage, souvent décrit comme « quatre minutes trente-trois secondes de silence » mais qui est en fait constitué de sons de l'environnement que les auditeurs entendent ou créent lorsque le morceau est interprété.
Le morceau a été écrit en principe pour le piano et est structuré de trois mouvements principaux. Sur la partition, chaque mouvement est présenté au moyen de chiffres romains (I, II & III) et est annoté TACET (« il se tait » en latin), qui est le terme utilisé dans la musique occidentale pour indiquer à un instrumentiste qu'il doit rester silencieux pendant toute la durée du mouvement.
Découvrez le clip ci-dessous :

CSEJTHE est de retour, extrait à l'appui

Le groupe de Metal Noir, Csejthe vient de dévoiler un nouveau morceau en attendant le troisième album qui verra le jour en 2019. Il s'intitule 'Lycanthropie Misanthropie' et il se découvre ci-dessous. Cet album fera suite à Réminiscence sorti en 2013.
Le projet est né des cendres d'un cerveau fasciné par la dame qu'on surnommait Erzébeth Bathory. Le nom du groupe fait référence au château de Čachticeest un château en ruines situé en Slovaquie à proximité du village de Čachtice. Le château fut la résidence et la prison de la comtesse Báthory Erzsébet (Élisabeth Báthory), que l'on soupçonne d'être le tueur en série féminin le plus prolifique de tous les temps. 
La légende veut que la comtesse Báthory Erzsébet (Élisabeth Báthory) ait été condamnée à être emmurée dans la chambre de son château. La porte et les fenêtres furent entièrement obstruées, à l’exception d'une fente pour la nourriture. Elisabeth accepta la condamnation et se laissa enfermer sans un…