Accéder au contenu principal

Chronique | S.U.T.U.R.E - Sacrificed Universe​.​Torment Unleashed​.​Raise Extinction (EP, 2018)


S.U.T.U.R.E. - Sacrificed Universe​.​Torment Unleashed​.​Raise Extinction (EP, 2018)

Tracklist :

1. Miserable Insect
2. Slaughterhouse
3. Wrong Life
4. Goatcraft Torment (Urgehal cover)
5. Amp Symptom

Extrait en écoute :

 ______________________________

S.U.T.U.R.E est une jeune formation née en 2016 de l’union de Raw Findulwinter et Dhar (Nevrose) et qui sort en 2017 son premier EP, Sacrificed Universe. Torment Unleashed. Raise Extinction au format digital. Le manque d’un batteur les contraint à produire cet EP purement auto-produit à l’aide d’une batterie virtuelle. Difficile alors de se démarquer dans le paysage du Black Metal français, aujourd’hui si prolifique et dominé par des formations plus anciennes. Le batteur H.KA (Karne, Frozen Storm) vint alors grossir les rangs de la formation, leur donnant ainsi l’opportunité de réenregistrer une véritable partie batterie, et de proposer au passage une nouvelle version de l’EP remastérisé avec un nouvel artwork signé Ohrwurm Design. Cette nouvelle version se voit produite par Black Pandemie Prod’ et sortie au format CD à 135 exemplaires, en attendant un premier long-format qui se profile aux horizons de 2019.

C’est cette nouvelle version de l’EP qui nous intéresse, dont le petit livret nous indique quelques éléments concernant sa production : l’enregistrement a été réalisé à l’Usine Studios avec J. Rosenberger, qui est également l’auteur du mixage et du mastering. Elle comprend quatre compositions du trio et une reprise d’Urgehal. Côté visuel, un fond mélange les textures, on distingue du bois et des barbelés, laissant place au logo et au titre de l’album en premier plan.

L’entrée dans le domaine musical se fait par la porte d’un monastère et sur un chant type religieux. Cependant, le calme est de courte durée, laissant rapidement place au vif du sujet. La fureur se déverse au travers des riffs de guitare acérés, soutenus par une rythmique solide et un chant venu d’outre-tombe qui vomit un torrent de haine sur "Miserable Insect". Ne vous attendez pas à un moment de répit, car "Slaugherhouse" fait monter d’un cran la barre de la rage pour quasi quatre minutes pendant lesquelles le rythme effréné nous emmène aux tréfonds des enfers. "Wrong Life" ne vient pas calmer le jeu, loin de là, toujours avec rapidité, nous sommes projetés contre un mur de son avec violence. 

L’hommage rendu à Urgehal s’ancre parfaitement dans la continuité des précédentes pistes avec un seuil de brutalité aussi élevé que le reste. "Amp Symptom" vient ensuite clôturer cet EP avec 3 minutes de sirènes dissonantes jouant avec les limites du supportable, soutenues par une voix en second plan que l’on croirait sortie d’une radio.

Ce que l’on peut retenir de cet EP ? D’abord sa cohérence. On sent que la composition a été faite avec les tripes et la sincérité, pas de compromis, pas de pitié pour l’auditeur. Ensuite, la mise en valeur de cette haine par une production propre, le travail du son et l’ajout d’une batterie acoustique est une véritable plus-value qui renforce l’intégrité de l’album. Enfin, de la violence, de la violence et de l’agressivité d’un bout à l’autre, sans répit, sans possibilité de reprendre son souffle. S.U.T.U.R.E signe une entrée plus que réussie dans le monde du Blackened Crust en plaçant la barre très haut. Rendez vous en 2019 pour la sortie prévue d’un premier album, qu’on espère aussi bon.
________________________________
W.G.

S.U.T.U.R.E :

Black Pandemie Prod’ :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le HELLFEST ajoute un DLC intitulé 'Knotfest' à son édition 2019

DLC n'est pas seulement le sigle de Date Limite de Consommation mais également de downloadable content et qui désigne "toute extension d'un programme qu'il est possible de télécharger légalement, gratuitement ou moyennant finance". 
Ainsi, le Hellfest s'allie à son homologue américain Knotfest (créé par Slipknot pour les deux du fond) pour proposer un contenu supplémentaire à son édition 2019. Le DLC ainsi créé se tiendra le jeudi précédent l’édition (soit le 20 juin) et sera accessible pour la modique somme de 66,6 €. Bien entendu, le DLC ne comprends pas l'accès à l'édition de base vendu un peu plus de 200€ (et déjà complète).
Pour le contenu du Knotfest, comptez sur la présence des groupes suivants :
Slipknot, Rob Zombie, Sabaton, Amon Amarth, Papa Roach, Powerwolf, Behemoth, Ministy, Sick of it all et Amaranthe.

CELINE DION accusée de Satanisme

Le nom Scholomance est fortement lié au satanisme, de part sa légende, son histoire et puis notre tendance aux musiques noires et sombres. On ne pouvait donc pas passer à côté de cette info "atypique" et "inutile". La chanteuse de Pop québécoise a en effet été accusée de satanisme après le lancement de sa ligne de vêtement "non genrée". L'attaque vient d'un exorciste américain, le père John Esseff et elle a été relayée par le National Catholic Register.
Loin des pentagrammes et des croix-inversés ou autres symboles diaboliques, la marque (faite en collaboration la maison israélienne Nununu) arborent des signes géométriques, des lettres ou une croix grecque. Mais cela suffi pour John Esseff qui lance "Je suis convaincu que la façon dont cette affaire de genres s'est diffusée est satanique" et Patti Amstrong du National Catholic Register qui trouve que "Les postures des enfants dans le catalogue sont bizarres. Un des modèles est…

Décès de Carsten Otterbach fondateur de MORGOTH

La formation de Death Metal allemande Morgoth, a annoncé dans un communiqué le décès ce dimanche de Carsten Otterbach, guitariste fondateur du groupe, présent de 1985 à 1998 et en 2010 lors de sa reformation. Il est décédé à l'age de 48 ans des suites d'une sclérose.
Voici le communiqué officiel du groupe :
"Today we received the devastating message that Carsten Otterbach passed away. Without Carsten MORGOTH simply would not have existed. He was founding member, motor, pilot, musician and manager. Carsten opened doors for the band that would have stayed locked without him. He was a fighter and never surrendered. Although to surrender was not an option he sadly had to give up his final battle against a malicious disease he suffered from for more than a decade. He will remain in our memories as a friend and in our hearts as our brother. We miss you! Rüdiger, Marc, Harry, Sebastian"