Accéder au contenu principal

Chronique | MALKAVIAN - "Annihilating The Shades" (Album, 2017)


Malkavian - "Annihilating the Shades" (Album, 2017)

Tracklist:

01. Resurgence
02. Altar of the Damned
03. Spit Awway
04. Ruins
05. Annihilating the Shades
06. The Great Overset
07. Encryption Process
08. KBA
09. Void of a thousand Eyes

Extrait en écoute:

________________________________

Me voici, face à "Annihilating the Shades" de Malkavian, nouvelle galette publiée par les Bretons de Finisterian Death End. Ce groupe Nantais opère dans un thrash moderne plutôt technique pouvant aller jusqu'au metalcore, explorant les influences qu'ont pu acquérir ces genres au fil du temps. Les cinq membres formant Malkavian nous proposent un album de neuf titres, modernes et efficaces. Le tout sortira le 31 mars de cette année. Entrons directement dans le vif du sujet. 



L'album se veut surtout, pour la majorité des titres, efficace, technique, rapide. Avis aux amateurs. Je trouve que cette facette manque un peu d'âme, car la technique empiète trop sur l'émotion. Rien ne dépasse, aucun débordement, chaque note à sa place et sans bavure. Les riffs et solos sont donc par moments exécutés de manière trop machinale, presque de façon industrielle. Nous sommes en quelques sortes confrontés à un bloc compact de musique moderne, un monstre de technicité et de violence, une machine destructrice n'éprouvant pas de sentiments. Cette orientation est tout ce qu'il y a de plus fun ! Nous sommes ici avec une musique regorgeant de punch qui donne envie de frapper son voisin. La rythmique est travaillée, les futs, complexes. 

Cette agressivité présente le long de l'album est tout de même, à plusieurs reprises, aérée de diverses façons : premièrement, avec 'Ruins'. Musique plus mid-tempo qui instaure une atmosphère oppressante, angoissante, avec des riffs qui réussissent leurs effets (surtout le riff d'intro arrivant à vingt secondes qui joue parfaitement son rôle), et de grosses références au metal hardcore. Deuxièmement, des breakdowns bien lourds et puissants faisant contraste avec la vitesse du reste de l'album sont incérés dans des musiques rapides, comme à 4:20 de 'Split Away'. Troisièmement, des accords de guitare tenus plus longtemps, plus profonds et planants apparaissant par exemple à 2:20 de 'Annihilating the Shades'. Ce riff, bordel qu'il est bon.



Tout l'album se voit influencé par le metalcore, de par des riffs, solos et futs encore une fois techniques, typiques du genre, et de part le chant de Romaric Lemare qui rappelle un peu celui de Howard Jones (Killswitch Engage) : rauque, éraillé, qui renforce encore plus l'esprit destructeur des compositions. La prod aussi va dans ce sens. Elle se veut moderne, bourrine, la grosse caisses et la caisse claire sont percutant, se démarquant du reste pour plus d'impact et de violence. Je reprocheraits peut-être à la basse de ne pas être assez présente, surtout lorsqu'elle est seule à jouer (comme dans l'introduction de 'Void of a Thousand Eyes' par exemple).



Finalement, voici ce qu'est « Annihiling the Shades » : une musique moderne et violente à souhait, aérée de plusieurs façons pour revenir avec un son toujours plus franc et ravageur. Si la composition est avant tout thrash metal technique, tout ce qui se rajoute à ça (voix, prod, hommages…) fait tendre l'album vers le metalcore, et si ce n'est pas mon domaine de prédilection, tout fan de Killswitch Engage ou As I Lay Dying peuvent tout à fait être conquis par le thrash technique de Malkavian, comme un vent frais de metal moderne. Il est indéniable que ce quintette est à suivre, et que sa musique doit tout défoncer sur scène.

________________________________

Blackwings

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Artwork et détails du prochain ROTTING CHRIST

Les légendes grecques sont de retour. Rotting Christ vient de dévoiler l'artwork et la tracklist de son prochain album The Heretics. Ce dernier sortira le 15 Février prochain via Season of Mist. L'artwork, est une oeuvre de l'artiste grec, Maximos Manolis.

Tracklist :

01. In The Name of God
02. Vetry Zlye (Ветры злые)
03. Heaven and Hell and Fire
04. Hallowed Be Thy Name
05. Dies Irae
06. I Believe (ΠΙΣΤΕΥΩ)
07. Fire God And Fear
08. The Voice of the Universe
09. The New Messiah
10. The Raven

Rotting Christ sera d'ailleurs bientôt sur les routes en compagnie de Watain :

ROTTING CHRIST
+WATAIN +PROFANATICA

16 Nov 18 Limoges (FR) Centre Culturel John Lennon
17 Nov 18 Paris (FR) La Trabendo
18 Nov 18 Bucharest (RO) Metal Gates
20 Nov 18 Saarbrücken (DE) Garage
21 Nov 18 Mannheim (DE) MS Connexion Complex
22 Nov 18 Berlin (DE) Astra Kulturhaus
23 Nov 18 Antwerpen (BE) TRIX
24 Nov 18 Bochum (DE) Matrix
25 Nov 18 Nijmegen (NL) Doornroosje

ROTTING CHRIST festivals 2019

27 Ap…

Sortie et streaming intégral du premier ANDEIS

Le groupe de Raw Black Metal Atmosphérique, Andeis, vient de sortir son premier album Servants of the Cold Night via Fallen Empire Records. Il ets disponible en format LP et digital. Découvrez le ci-dessous.
Cette première offrande puise ses inspirations dans la sorcellerie et la culture Goth. Le nom du groupe, "Andeis" est une retranscription de l'alphabet gothique au latine du terme "fin". Toutes les paroles sont d'ailleurs écrites et chanté en Goth par le chanteur, Laignech. La composition et l'écriture de l'album a débuté en 1999 et s'est finie e 2016.
Tracklist :
Side A :
01. Menin daur - 01:33 02. Skalkos blindons nahts - 02:13 03. Hailag leik - 04:02 04. Wintrus hailagaizos aggwiþos - 03:54
Side B :
05. Andilausa aƕa azgons - 03:35 06. Skauns dauþus - 02:34 07. The Black Oath - 07:15
Servants of the Cold Night by Andeis

Nouveaux noms à l'affiche du SYLAK OPEN AIR

Le Sylak Open Air qui se tiendra les 2, 3 et 4 août 2019 à Saint-Maurice de Gourdans (Ain) pour sa neuvième édition, a annoncé une petite flopée de groupe cette semaine...

Viennent s'ajouter aux côtés de Testament, Madball et Eluveitie : Severe Torture, Hypocrisy, Hate, Danko Jones et Monkey3.