Accéder au contenu principal

Chronique | SPHÆRA - Teratology (EP, 2018)


Sphæra– Teratology (EP, 2018)

Tracklist :

01. Proteus
02. Freaktion
03. The Fallen

Streaming Intégral :
 __________________________________________________

Une année s’est écoulée depuis la sortie du premier EP des lorrains de Sphæra. Alliant Death Metal et Progressif, cet EP nommé dopamine sous sa formule chimique C8H11NO2, avait permis au groupe d’émerger dans la scène française avec un style et une patte artistique déjà définie. Le combo revient avec un second EP, Teratology – Original Extended Play Soundtrack, sorti en juin 2018, encore une fois de manière auto-produite. 

Deux éléments importants sont notables dès la première écoute. D’abord, le thème qui fédère l’ensemble de l’EP. En effet, les paroles abordent l’univers des difformités humaines, inspiré des faits réels identifiable au cours de notre histoire. Entre déformations anatomiques et anomalies congénitales, il sera question de Joseph Merrick aka Elephant Man ou les Freak Show (cirques où étaient exposé les êtres humains aux physiques difformes) – plus d’informations disponibles en cliquant sur les hyperliens. 

Second élément notable, le virage esthétique pris lors de ce second EP : le côté progressif s’estompe un peu au profil d’une agressivité plus présente et d’un Death Metal plus marqué et incisif. Une manière peut-être d'accentuer le rapport entre la musique et le texte, et d'insister sur les douleurs psychologiques qu'ont endurées les sujets des paroles. Le côté visuel n’est pas en reste avec l’excellent travail de Loki Jackal qui s’est affairé à fédérer l’artwork avec le thème développé dans l’EP. 

Dès l’ouverture, on note une production impeccable ; l’enregistrement, le mix et le mastering ont été confiés à Flavien Morel, qui a exécuté un travail impeccable. Pour les petits nouveaux, la voix pourra surprendre : dans le paysage vocal du Death, ce timbre reste peu commun avec un chant saturé très rauque et des passages en  chant clair majoritairement polyphonique. Cette polyphonie se retrouve dans les soli de guitare et renforce la dimension théâtrale de la musique. Enfin, les sauts d’intervalles important sur le morceau « The Fallen » ne sont pas sans rappeler un certain Serj Tankian (System of a Down) dans l’esthétique. 

Question instrumentation, au-delà de l’aspect Death Metal majoritairement présent, on retrouve des rythmiques issues du Djent assez fréquentes et un jeu de dissonance souvent employé pour apporter une dimension lugubre à la musique. Les enchaînements harmoniques jouent beaucoup avec les attentes de l’auditeur, en prenant des virages dans l’enchaînement des accords qui ne sont pas intuitifs, confortant ainsi le côté malsain développé dans la thématique de l’EP.

Après un premier EP dont nous avons parlé en introduction qui pose les fondations de l’identité musicale du groupe, Sphæra enchaîne avec brio en proposant un Teratology plus mature qui s’inscrit dans la continuité de l’esthétique de C8H11NO2 avec des évolutions démontrant que les musiciens ne se contentent pas de se reposer sur leurs acquis. 
_____________________________________________
W.G.

Sphæra

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

DEAD CAN DANCE dévoile un extrait de son nouvel album

Le groupe culte de Darkwave / Néo-Classique anglais, Dead Can Dance vient de dévoiler un extrait de son nouvel album intitulé Dionysus. Il sortira le 2 novembre en format LP et CD. Découvrez ci-dessous le titre 'The Mountain' extrait de l'Act II.

Pour ce travail, Brendan Perry explique s'être inspiré d'anciennes cérémonies religieuses grecques liées à Dionysos qui se pratiquaient à travers l'Europe.
Une tournée a été annoncée dans la foulée, découvrez les dates sous la tracklist :
ACT I
01. Sea Borne 02. Liberator of Minds 03. Dance of the Bacchantes
ACT II
04. The Mountain 05. The Invocation 06. The Forest 07. Psychopomp



Date de la tournée de Dead Can Dance :
May 2: Le Liberte, Rennes, France May 4: Hammersmith Apollo, London, UK May 5: Hammersmith Apollo, London, UK May 7: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 8: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 10: Grand Rex, Paris, France May 11: Grand Rex, Paris, France May 13: TivoliVredenburg, Utrecht, Netherlands Ma…

Le "F" de CELTIC FROST est désormais une épée

Mandy, le nouveau film d'action / horreur de Panos Cosmatos vient tout juste de sortir dans les salles avec à l'affiche Nicolas Cage. 
Quel rapport avec le metal me direz-vous ? Et bien dans ce film où le personnage principal sombre peu à peu dans la démence, celui-ci va finir par se forger une épée qu'il nommera The Beast, et dont le design est largement inspiré de la typographie du "F" du groupe Celtic Frost.
Le réalisateur explique qu'il possède une réplique en chrome, mais que la version originale a bien été faite en métal. Jeffrey Halliday s'est effectivement inspiré de la forme du logo del'ancien groupe culte de Black Thrash puis du Dark Metal pour créer cette épée.
Panos Cosmatos ajoute a cela qu'elle représente bien la manifestation de folie du personnage, et qu'elle n'est pas simplement une arme, elle est l'objet cristallisé de son chagrin.
Retrouvez ci-dessous le trailer du film, avec à 1.20 min pour les plus impatients, l&#…

Détails et teaser du prochain album acoustique de WARDRUNA

Le groupe de Nordic Folk Ambient norvégien, Wardruna vient d'annoncer un album acoustique. Il s'intitulera Skald et sortira le 23 novembre prochain via By North Music en format CD, LP et Digital. Un teaser a été dévoilé, il s'écoute ci-dessous.
Tracklist :

01. Vardlokk
02. Skald
03. Ein sat hun uti
04. Voluspá (skaldic version)
05. Fehu (skaldic version)
06. Vindavla
07. Ormagardskvedi
08. Gravbakkjen
09. Sonatorrek
10. Helvegen (skaldic version)