Accéder au contenu principal

TRIUMPH OF DEATH jouera les morceaux de HELLHAMMER au Hellfest


Séparé depuis des années, Hellhammer verra ses compositions jouées en live pour la première fois.
La formation suisse de Speed / Thrash / Black Metal a existé pendant seulement deux ans, et c’est de mai 1982 à mai 1984 que le groupe a écrit trois démos, réalisé un EP, et sorti la légendaire compilation Death Metal. Et à cela s’ajoute un bon nombre de morceaux jamais enregistrés.

Jusqu’alors, aucune des compositions du groupe n’avaient été jouées en live, à l’exception de quelques morceaux que les deux anciens membres de Hellhammer, Tom Gabriel Warrior et Martin Eric Ain, avaient pour habitude de jouer dans les débuts de leur groupe suivant, Celtic Frost. On peut également noter que plus récemment, Tom G Warrior avait aussi repris quelques rares autres morceaux de Hellhammer avec son groupe Triptykon. Cependant rien de bien concret. Jusqu’à aujourd’hui.

En effet, motivé par la reformation de Celtic Frost dans les années 2000 et par l’écriture de son deuxième livre Only Death Is Real, Tom avait déjà évoqué l’idée de faire revivre la musique de Hellhammer. Il en parlait en ces termes :
 « Hellhammer ne reviendra jamais. C’est impossible de reformer un groupe qui est aussi étroitement lié à une période aussi spécifique et unique. Je n’ai jamais envisagé cela, peu importe les opportunités qui m’ont été offertes. Cependant la musique de Hellhammer est bien réelle, et c’est elle qui m’a mené là où j’en suis aujourd’hui. Et j’aimerais la jouer en live avant de me retirer de la scène. »
C'est ainsi le projet d’hommage à Hellhammer a commencé à prendre forme il y a quelques années sous le nom de Triumph of Death, en l’honneur de la chanson la plus connue du groupe. Cette nouvelle formation se compose d’amis proches de Tom qui non seulement aiment la musique de Hellhammer, mais la comprenne également. Le line-up reprend la composition du groupe tel qu’il était à la fin de sa carrière, au moment où ils avaient recruté un guitariste supplémentaire.

Et finalement, cette nouvelle formation tribute Triumph of Death jouera la musique de Hellhammer en live en 2019, aussi bien les morceaux les plus connus que les sons les plus rares. Le groupe n’a pas prévu de créer de nouvelles compositions, mais ils pensent à l’éventualité de sortir un EP du live.

Et information non négligeable, cette performance unique aura lieu au Hellfest le 21 juin 2019.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le guitariste de CANNIBAL CORPSE arrêté pour cambriolage et voies de fait contre un policier

Pat O’Brien, le guitariste du célèbre groupe de Brutal Death Metal Cannibal Corpse vient d'être arrêté, ce lundi dans la soirée en Floride. Le musicien a fait irruption dans le domicile d’une famille armé d'un couteau, selon la chaîne de télévision locale WFLA.

Streaming intégral de la nouvelle version de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient de sortir la nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle est disponible en format CD Digipack, LP et K7.

TOP 5 des écoutes du mois de Novembre

Un dernier TOP 5 des écoutes de l'équipe avant le TOP 10 des meilleures sorties de cette année, qui a été riche en sortie comme vous avez pu le voir avec nos écoutes tout le longe de l'année.
On vous laisse découvrir nos coups de cœur avec une sublime illustration signée Antoine B. W. :
01. Svartidauði - Revelations of the Red Sword 02. Sulphur Aeon - The Scythe Of Cosmic Chaos 03. Cultes des Ghoules - Sinister, Or Treading The Darker Paths 04. 1914 - The blind leading the blind 05. Profanatica - Altar of the Virgin Whore
Un top mensuel résolument tourné vers le Black Metal : après une longue période Death Metal, il était temps de varier un peu les plaisir et se tourner vers les sorties Black notable de cette rentrée. C'est tout logiquement que le nouveau chef d'oeuvre de Svartidauði se trouve en tête de liste tant les islandais on poussé leur art à son paroxysme avec cet opus. En second place, oui du Death, mais bordel je l'attendais celui là, Sulphur Aeon nous gr…