Accéder au contenu principal

Chronique | COR SERPENTII - Phenomankind (Album, 2018)


Cor Serpentii - Phenomankind (Album, 2018)

Tracklist :

01. Retrieval
02. A Closer Signal
03. The Serpent’s Stratagem
04. Sand Storm
05. Theomachia
06. Rise of the Blind
07. Waves of Wrath
08. Reversed Evolution
09. Phenomankind
10. Ubik

Extrait en écoute :



____________________________________________________

Les sorties Black Metal s'enchaînent et se ressemblent. Un nouveau groupe inspiré de Tolkien, ersatz de Summoning... Puis encore un autre qui se veut Old-School dans la course à qui sera le plus True, puis celui qui sera le plus occulte. Il est de plus en plus compliqué de trouver des groupes qui arrivent à s'extraire de cette masse informe qu'est devenue la scène Black Metal. Cor Serpentii, avec son premier album Phenomankind, rompt avec tout ce qui est atmosphérique, true ou même occulte. Le nom qui rappelle l'ouvrage Cor Serpentis - ou Le cœur du serpent en français - de l'écrivain et paléontologue soviétique Ivan Yefremov puise son influence dans l'exploration et l'expérience humaine. Allégorie s'il en est de ce récit où l'équipage d'un vaisseau spatial rencontre un vaisseau extraterrestre dans l'espace lointain. Les humains confrontés à l'inconnu s'interrogent, l’autre équipe est-elle hostile ? Dans notre monde, nul besoin d'extra-terrestre, le climat de peur et de tension perpétuel offert par les médias nous fait nous poser la question à chaque rencontre...

Dès les premières notes, le corps de cet être reptilien prend forme. Nous pourrions le résumer en quelques mots : froid, clinique. Mais le groupe a de nombreuse ressources et compose un être plus complexe, loin d'une simple offrande Black Death. Les influences sont bien présentes, on ne peut douter de l'empreinte laissée par les albums Puritanical Euphoric Misanthropia et Death Cult Armageddon de Dimmu Borgir. On peut nettement le constater sur les parties qui alternent chant clair et guttural qui rappellent également Arcturus. L'ombre de Behemoth plane aussi avec Zos Kia Cultus (Here and Beyond) ou encore Satanica ainsi que tous les albums entre 1999 et 2009. Nier ces influences serait à la fois inutile et un non sens total, car elles restent des ombres dont est né Cor Serpentii. Ces albums ont été, pour nombre de personnes les premiers qu'ils ont découvert lorsqu'ils sont tombés dans le Metal Extrême et c'est là tout l’intérêt de ce Phenomankind. Le groupe ne suit pas la direction prise par ces derniers. Ils y puisent les bases d'un autre chemin, plus avantgardiste, plus progressif où l'influence symphonique de Dimmu Borgir se perd dans des compositions plus techniques, mais qui gardent cette touche et démontrent qu'il ne suffit pas d'un clavier pour faire du symphonique, où les crescendos de 'Sand Storm' rappellent 'La Nuit sur le Mont Chauve' de Moussorgski et sa version Prog Thrash par Mekong Delta.

Que dire... L'ensemble de l'album a été décrit en quelques lignes alors qu'il faut de nombreuses écoutes pour vraiment saisir chaque subtilité apportée par les morceaux. À la fois épique et nihiliste, Cor Serpentii s'extrait autant de ces influences que de la vague Black Metal actuelle et propose une alternative efficace et crédible à ceux qui se lassent de l'homogénéité qui s'est abattue sur une scène où les normes sont devenues un trop lourd fardeau.

____________________________________________________

Morgan



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sortie et streaming intégral du premier ANDEIS

Le groupe de Raw Black Metal Atmosphérique, Andeis, vient de sortir son premier album Servants of the Cold Night via Fallen Empire Records. Il ets disponible en format LP et digital. Découvrez le ci-dessous.
Cette première offrande puise ses inspirations dans la sorcellerie et la culture Goth. Le nom du groupe, "Andeis" est une retranscription de l'alphabet gothique au latine du terme "fin". Toutes les paroles sont d'ailleurs écrites et chanté en Goth par le chanteur, Laignech. La composition et l'écriture de l'album a débuté en 1999 et s'est finie e 2016.
Tracklist :
Side A :
01. Menin daur - 01:33 02. Skalkos blindons nahts - 02:13 03. Hailag leik - 04:02 04. Wintrus hailagaizos aggwiþos - 03:54
Side B :
05. Andilausa aƕa azgons - 03:35 06. Skauns dauþus - 02:34 07. The Black Oath - 07:15
Servants of the Cold Night by Andeis

Artwork et détails du prochain ROTTING CHRIST

Les légendes grecques sont de retour. Rotting Christ vient de dévoiler l'artwork et la tracklist de son prochain album The Heretics. Ce dernier sortira le 15 Février prochain via Season of Mist. L'artwork, est une oeuvre de l'artiste grec, Maximos Manolis.

Tracklist :

01. In The Name of God
02. Vetry Zlye (Ветры злые)
03. Heaven and Hell and Fire
04. Hallowed Be Thy Name
05. Dies Irae
06. I Believe (ΠΙΣΤΕΥΩ)
07. Fire God And Fear
08. The Voice of the Universe
09. The New Messiah
10. The Raven

Rotting Christ sera d'ailleurs bientôt sur les routes en compagnie de Watain :

ROTTING CHRIST
+WATAIN +PROFANATICA

16 Nov 18 Limoges (FR) Centre Culturel John Lennon
17 Nov 18 Paris (FR) La Trabendo
18 Nov 18 Bucharest (RO) Metal Gates
20 Nov 18 Saarbrücken (DE) Garage
21 Nov 18 Mannheim (DE) MS Connexion Complex
22 Nov 18 Berlin (DE) Astra Kulturhaus
23 Nov 18 Antwerpen (BE) TRIX
24 Nov 18 Bochum (DE) Matrix
25 Nov 18 Nijmegen (NL) Doornroosje

ROTTING CHRIST festivals 2019

27 Ap…

Nouveaux noms à l'affiche du SYLAK OPEN AIR

Le Sylak Open Air qui se tiendra les 2, 3 et 4 août 2019 à Saint-Maurice de Gourdans (Ain) pour sa neuvième édition, a annoncé une petite flopée de groupe cette semaine...

Viennent s'ajouter aux côtés de Testament, Madball et Eluveitie : Severe Torture, Hypocrisy, Hate, Danko Jones et Monkey3.