Accéder au contenu principal

LIVE REPORT | Alcest + Vampillia @CCO, Villeurbanne, 27/09/2018



Moins de 2 semaines après le Ravenous Altar Festival, je suis de retour au CCO pour une date assez attendue : Vampillia et Alcest. Il s’agit du premier passage des Japonais de Vampillia à Lyon et le moins que l’on puisse dire c’est que leur musique ne laisse personne indifférent. Ils accompagnent donc Alcest, groupe phare de la scène "Blackgaze" qu’on ne présente plus tant ils sont devenus partie intégrante de la scène française.

____________________________



À 20 heures, c’est donc devant un public finalement assez fourni que débute le set de Vampillia. Progressivement les musiciens rejoignent peu à peu la scène après une introduction par la violoniste du groupe. Leur musique est assez indéfinissable, mélange de post-rock/screamo/hardcore, le tout agrémenté de sublimes passages instrumentaux au violon. Le groupe a commencé à vraiment émerger avec l’album The Divine Move, sorti en 2014, et s’est fait connaître ensuite avec un passage remarqué au Roadburn Festival en 2018. C’est ce savant mélange des genres qui nous fait adhérer. S’ajoute à ça un chanteur absolument déchaîné qui n’hésite pas à faire partager sa furie avec le public. Vers la fin du set, il descend donc naturellement dans la fosse au milieu de son public qui n’est finalement pas si surpris que ça. Vampillia oscille toujours entre le sublime et le tragique, le chaos et le grandiose. Sur la fin du set, le groupe s'oriente vers des morceaux plus brutaux et énergiques comme “Ggggzzgggzzz”. Au final, le public est conquis. On notera la prouesse finale du bassiste, qui à la fin du set, amène une poubelle au milieu du public pour plonger dedans ! C’est normal au Japon. Vampillia sur scène, c’est vraiment une expérience. Un OVNI musical qu’on se plaît à écouter. 

Setlist : 

01. Fenghuang 
02. Some Nightmares Take You Aurora Rainbow Darkness 

03. Fedor 

04. Lost

05. NIJI 
06. Fuck You 
07. Holy Shit, Mother Fucker 
08. New Song 
09. Von 
10. Winter Ash 
11. Ggggzzgggzzz 
12. Big Murder Mountain 


____________________________




Au vu du nombre de tee-shirts ce soir, Alcest était vraiment attendu de tout le monde. Il faut dire que même en passant environ une fois par an en terre lyonnaise, on ne se lasse jamais vraiment. Ce soir, ils ont joué l’intégralité de leur dernier album Kodama, sorti en 2015. Ils enchaînent donc dans l’ordre tous les morceaux sans exception. Tout commence avec “Kodama" qui ouvre la porte à un setlist à la fois hypnotique et intense. “Eclosion” et “Untouched” sont les titres plus marquants et semblent faire l’approbation générale. Discret, Neige n’oublie cependant pas de remercier très souvent son public et invite à applaudir le début de chaque morceau. Le groupe n’est pas statique sur scène et gagne en assurance au fil des tournées, les musiciens interagissent avec le public et tout le monde présent ce soir est très reconnaissant de ça. Seul petit bémol, certains passages de chants hurlés sont un peu faibles. Une sensation qui se dissipe peu à peu sur les passages au chant clair. On a bien sûr droit à un rappel avec des titres comme "Souvenirs d’un autre monde", "Percées de lumière" et le set se termine sur "Delivrance", les musiciens quittant au fur et à mesure la scène, sous les applaudissements très chaleureux de la foule. Alcest est donc toujours signe de professionnalisme et d’émotion à l’état pur. 


Setlist :

01. Kodama 
02. Eclosion 
03. Je suis d’ailleurs 
04. Untouched 
05. Oiseaux de proie 
06. Onyx 
07. Souvenirs d'un Autre Monde 
08. Percées de Lumière 
09. Autre Temps 
10. Là où Naissent les Couleurs Nouvelles 
11. Délivrance 
____________________________

Pour conclure, on peut dire que cette soirée fut court mais qualitative. C’est une belle découverte live pour Vampillia. Alcest confirme son statut de groupe incontournable, aussi bon en studio qu’en live, et toujours très professionnel. Le public a ce soir répondu à l’appel et s’est montré très enthousiaste et réceptif. Et un grand merci à Sounds Like Hell Productions pour cette date.

M.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le guitariste de CANNIBAL CORPSE arrêté pour cambriolage et voies de fait contre un policier

Pat O’Brien, le guitariste du célèbre groupe de Brutal Death Metal Cannibal Corpse vient d'être arrêté, ce lundi dans la soirée en Floride. Le musicien a fait irruption dans le domicile d’une famille armé d'un couteau, selon la chaîne de télévision locale WFLA.

Streaming intégral de la nouvelle version de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient de sortir la nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle est disponible en format CD Digipack, LP et K7.

Détails, concept et extrait du prochain MOULIN BANAL

La formation de Black Metal québécoise Moulin Banal a décidé de traiter de l'histoire de son pays dans son prochain opus.