Accéder au contenu principal

Live report | DAGOBA + VADER + KREATOR @ Transbordeur, Lyon 15/01/2018



Allez, pour ce premier concert de l'année, direction le Transbordeur de Lyon avec à l'affiche Dagoba, Vader et Kreator. Deux rédacteurs de l'équipe pour un report en co-écriture, l'un pour Dagoba et les photos, et l'autre, plus calé sur le sujet pour les maîtres de la soirée que sont Vader et Kreator.


_________________________


L’entame de la soirée a été réalisée par le combo marseillais de Dagoba, dont le dernier album Black Nova est sorti il y a quelques mois. Devant un public clairsemé mais assez réactif, le groupe emmené par Shawter a pu défendre certains titres issus de ce dernier album, combinés à de plus anciens morceaux pour un set relativement court mais durant lequel nous avons pu admirer le magnifique accent du sud lors des speechs entre les morceaux.

Ce fut également pour moi l'occasion de découvrir le nouveau line-up, m'étant arrêté à la formation comprenant encore Franky et Z. La musique reste la même, simple, efficace en live, pour un set qui a chauffé le public présent ; en somme du travail bien fait.

Setlist :

I, Reptile
The Man You're Not
Inner Sun
The Things Within
The Sunset Curse
Black Smokers (752° Farenheit)






_________________________



À peine suis-je rentré dans la salle que voilà les polonais de Vader qui déboulent devant une salle déjà bien pleine. Quelques jours auparavant, le groupe avait annoncé à mon plus grand plaisir qu'il jouerait son premier album The Ultimate Incantation, originellement sorti en 1992, afin de célébrer ses 25 ans. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je me pose devant la formation polonaise (plaisir également partagé par le groupe et le public durant leur set). Et c'est donc bien l'intégralité de leur premier album The Ultimate Incantation que nous joue le groupe durant ce show, allant de "Dark Age" à "Breath Of Centuries" en passant par les redoutables "The Final Massacre" et "Decapitated Saints" ! À noter que le groupe jouera la version vinyle et donc ne jouera pas le titre Reign Of Carrion, présent uniquement sur la version CD de l'album... En plus d'une excellente setlist (pour qui aime le Death Old school) avec plein de titres qui n'étaient plus joués en live depuis des années, Vader a bénéficié d'un excellent son, très propre et puissant, où tous les instruments se faisaient entendre ! Alors malgré la courte durée du set (environ 45 minutes), Vader livre là une excellente prestation directe et bourre-pif comme une droite bien placée, prouvant qu'il est toujours au top de sa forme et s'en allant comme il se doit quand on porte un tel nom, au son de la Marche Impériale de Star Wars...

Setlist :

Creation
Dark Age
Vicious Circle
The Crucified Ones
The Final Massacre
Testimony
Chaos
One Step To Salvation
Demon's Wind
Decapitated Saints
Breath Of Centuries





_________________________


Petite pause entre les groupes le temps de discuter avec le collègue et de reprendre une bière et on repart avec la tête d'affiche de la soirée Kreator. Et pour les avoir vus à déjà trois reprises pour de très bons moments, c'est plutôt confiant que je me prépare pour l'entrée des teutons malgré leur dernier album bien fade (à mon avis)  livré l'an dernier. C'est sur l'air de "Mars Mantra" (intro de l'album Phantom Antichrist) que le groupe entre sur scène, enchaînant derechef avec "Phantom Antichrist" ! Et là dur dur, le son est complètement inégal... La batterie fortement triggée recouvre la quasi totalité des guitares qui sonnent un peu brouillonnes et éloignées, et ce problème de son durera un certain temps, ne se réglant qu'en milieu de set.
À un tel point qu'il me fut dur de reconnaître l'hymne "Enemy Of Gods" avant d'en entendre le refrain et de discerner clairement les vocaux de Mille Petrozza...

Outre le problème de son, qui finira  par se régler en milieu de set (à moins que mes oreilles ne se soit habituées...), Kreator nous régalera d'un set d'une bonne heure et demie de ses titres, piochant tant dans ses deux derniers albums Phantom Antichrist et Gods Of Violence (bien mis en avant forcément) que dans son répertoire plus ancien de Endless Pain à Hordes Of Chaos en passant par Outcast. Les hymnes s’enchaînent, "Enemy Of God", "People Of The Lie", "Flag Of Hate", "Hordes Of Chaos" jusqu'au "Fallen Brother" issu de leur dernier album qui verra défiler les visages de grands noms du metal ayant passés l'arme à gauche sur les décors de la scène...  et malgré ce problème de son force est de reconnaître que Kreator maîtrise son sujet sur le bout des doigts et que le public apprécie la prestation, scandant son nom pour un dernier rappel des plus agréables avec les cultes "Betrayer" et "Pleasure To Kill", tout en finesse histoire d'achever le public déjà conquis !

Setlist :

Mars Mantra
Phantom Antichrist
Hail To The Hordes
Enemy Of God
Satan Is Real
Civilization Collapse
People Of The Lie
Flag Of Hate
Phobia
Gods Of Violence
Total Death
From Flood Into Fire
Hordes Of Chaos (A Necrologue For The Elite)
Violent Revolution
Totalitarian Terror
Fallen Brother
Betrayer
Pleasure To Kill



 
Une bien belle soirée dominée par un Vader surpuissant et au son exemplaire, et grandement bien achevée par le monstre Kreator qui malgré un son un peu moyen aura su régaler le public pour clore ce concert comme il se doit.
_______________________________ 

Textes (Dagoba) et photos : W. Garrey
Textes (Vader & Kreator) : Nyarlathotep

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sortie et streaming intégral du premier ANDEIS

Le groupe de Raw Black Metal Atmosphérique, Andeis, vient de sortir son premier album Servants of the Cold Night via Fallen Empire Records. Il ets disponible en format LP et digital. Découvrez le ci-dessous.
Cette première offrande puise ses inspirations dans la sorcellerie et la culture Goth. Le nom du groupe, "Andeis" est une retranscription de l'alphabet gothique au latine du terme "fin". Toutes les paroles sont d'ailleurs écrites et chanté en Goth par le chanteur, Laignech. La composition et l'écriture de l'album a débuté en 1999 et s'est finie e 2016.
Tracklist :
Side A :
01. Menin daur - 01:33 02. Skalkos blindons nahts - 02:13 03. Hailag leik - 04:02 04. Wintrus hailagaizos aggwiþos - 03:54
Side B :
05. Andilausa aƕa azgons - 03:35 06. Skauns dauþus - 02:34 07. The Black Oath - 07:15
Servants of the Cold Night by Andeis

Artwork et détails du prochain ROTTING CHRIST

Les légendes grecques sont de retour. Rotting Christ vient de dévoiler l'artwork et la tracklist de son prochain album The Heretics. Ce dernier sortira le 15 Février prochain via Season of Mist. L'artwork, est une oeuvre de l'artiste grec, Maximos Manolis.

Tracklist :

01. In The Name of God
02. Vetry Zlye (Ветры злые)
03. Heaven and Hell and Fire
04. Hallowed Be Thy Name
05. Dies Irae
06. I Believe (ΠΙΣΤΕΥΩ)
07. Fire God And Fear
08. The Voice of the Universe
09. The New Messiah
10. The Raven

Rotting Christ sera d'ailleurs bientôt sur les routes en compagnie de Watain :

ROTTING CHRIST
+WATAIN +PROFANATICA

16 Nov 18 Limoges (FR) Centre Culturel John Lennon
17 Nov 18 Paris (FR) La Trabendo
18 Nov 18 Bucharest (RO) Metal Gates
20 Nov 18 Saarbrücken (DE) Garage
21 Nov 18 Mannheim (DE) MS Connexion Complex
22 Nov 18 Berlin (DE) Astra Kulturhaus
23 Nov 18 Antwerpen (BE) TRIX
24 Nov 18 Bochum (DE) Matrix
25 Nov 18 Nijmegen (NL) Doornroosje

ROTTING CHRIST festivals 2019

27 Ap…

Nouveaux noms à l'affiche du SYLAK OPEN AIR

Le Sylak Open Air qui se tiendra les 2, 3 et 4 août 2019 à Saint-Maurice de Gourdans (Ain) pour sa neuvième édition, a annoncé une petite flopée de groupe cette semaine...

Viennent s'ajouter aux côtés de Testament, Madball et Eluveitie : Severe Torture, Hypocrisy, Hate, Danko Jones et Monkey3.