Accéder au contenu principal

Chronique | INCORPOREA – To Exorcize the Sun (Ep, 2018)


Incorporea – To Exorcize the Sun (Ep, 2018)

Tracklist :

1. Carved In Paroxysmal Void
2. Frigid Caress of Ivy

L'album s'écoute ici :
__________________________________________

Incorporea est un groupe qui prend son temps. Formé en 2006, le duo composé de Damastor aux fûts, et de D.Bloodless au reste des instruments et à la voix a sorti en avril dernier To Exorcize the Sun. Cet EP de deux titres n’est que la seconde production du groupe et arrive exactement une décennie après Tongue of the Moribund, leur première démo. Alors qu’en est-il de cette production ? Cette décennie de maturation aura-elle portée ses fruits ?

La musique d’Incorporea navigue entre plusieurs eaux. Entre Black atmosphérique et dépressif, claires influences Doom, riffs violents plus proches du Blackened Metal pour soudain se transformer en envolées mélancoliques tintées du son cristallin de la guitare acoustique, ce sont 12 minutes riches que nous propose ici le duo espagnol. 

Bénéficiant d’une production soignée qui sublime la qualité des compositions, les émotions se succèdent, de la colère du riff introductif au passage mid-tempo qui laisse place à une musique plus proche Metal atmosphérique. Le pont en clair reprenant le riff précédent laisse le temps de reprendre son souffle avant un final où se répète un même thème saturé, sur lequel D.Bloodless vient glisser quelques mots avant de laisser place aux instruments dans un fade out maîtrisé.

Nouveau titre et nouveaux thèmes, pour "Frigid Caress of Ivy", on reste dans la cohérence avec le premier titre par une ouverture mid-tempo à 3 voix sur laquelle viennent s’enfiler les râles plaintifs de Bloodless. Cependant, contrairement au premier titre, le Depressive Black Metal est roi et le côté Doom/Blackened est mis de côté. Ce titre exprime clairement le désespoir et la torture, parfaitement illustrés par un chant qui, bien que très traditionnel dans son aspect technique, n’en reste pas moins efficace.

Incorporea nous délivre ici une musique remplie d’émotion dans un EP dont on regretterait presque la courte durée. Dans l’espoir que le groupe n’attende pas une décennie supplémentaire pour produire un vrai long-format, nous voilà contraint de passer et repasser les 12 minutes en attendant une éventuelle suite à cet opus.

_____________________________________________
W.G.

Incorporea

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le "F" de CELTIC FROST est désormais une épée

Mandy, le nouveau film d'action / horreur de Panos Cosmatos vient tout juste de sortir dans les salles avec à l'affiche Nicolas Cage. 
Quel rapport avec le metal me direz-vous ? Et bien dans ce film où le personnage principal sombre peu à peu dans la démence, celui-ci va finir par se forger une épée qu'il nommera The Beast, et dont le design est largement inspiré de la typographie du "F" du groupe Celtic Frost.
Le réalisateur explique qu'il possède une réplique en chrome, mais que la version originale a bien été faite en métal. Jeffrey Halliday s'est effectivement inspiré de la forme du logo del'ancien groupe culte de Black Thrash puis du Dark Metal pour créer cette épée.
Panos Cosmatos ajoute a cela qu'elle représente bien la manifestation de folie du personnage, et qu'elle n'est pas simplement une arme, elle est l'objet cristallisé de son chagrin.
Retrouvez ci-dessous le trailer du film, avec à 1.20 min pour les plus impatients, l&#…

DEAD CAN DANCE dévoile un extrait de son nouvel album

Le groupe culte de Darkwave / Néo-Classique anglais, Dead Can Dance vient de dévoiler un extrait de son nouvel album intitulé Dionysus. Il sortira le 2 novembre en format LP et CD. Découvrez ci-dessous le titre 'The Mountain' extrait de l'Act II.

Pour ce travail, Brendan Perry explique s'être inspiré d'anciennes cérémonies religieuses grecques liées à Dionysos qui se pratiquaient à travers l'Europe.
Une tournée a été annoncée dans la foulée, découvrez les dates sous la tracklist :
ACT I
01. Sea Borne 02. Liberator of Minds 03. Dance of the Bacchantes
ACT II
04. The Mountain 05. The Invocation 06. The Forest 07. Psychopomp



Date de la tournée de Dead Can Dance :
May 2: Le Liberte, Rennes, France May 4: Hammersmith Apollo, London, UK May 5: Hammersmith Apollo, London, UK May 7: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 8: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 10: Grand Rex, Paris, France May 11: Grand Rex, Paris, France May 13: TivoliVredenburg, Utrecht, Netherlands Ma…

Article | Metal, Romantisme et Romantisme Noir : une esthétique du Sublime

Plus je me plongeais dans les textes des groupes de Metal, que cela soit du black atmosphérique, du pagan, du doom... Plus le rapport entre Romantisme, Romantisme noir et Metal me semblait évident. Primordial a même nommé un de ses albums Dark Romanticism.


Je parle bien entendu du Romantisme avec un grand R. à savoir le mouvement romantique littéraire et artistique qui voit le jour en Allemagne et en Angleterre et se développe en Europe à la fin du XVIIIeme et au XIXeme siècle.
I. Memento Mori : Metal et Spleen
Quelles sont les caractéristiques du Romantisme ? Tout d'abord c'est le moi tourmenté, l'organisme empli d'atrabile, source physique de la mélancolie, la dépression à son paroxysme, et n'est-ce pas là l'essence même de certaines paroles de Metal ? Empyrium le résume très bien dans son titre "Saviour" "There is no Pain without Beauty at all" (Il n'existe pas de souffrance sans Beauté) ; Agalloch  nous entraîne dans sa dépression &q…