Accéder au contenu principal

Live Report | WHIST + PVRIS @ Ninkasi Kao - Lyon (31.05.2018)


C'est une affiche qui comprend des noms que l'on ne retrouve pas souvent dans nos lignes ! Et c'est tant mieux car ça ouvre à de nouveaux horizons musicaux. C'est précisément avec cette pensée que je me suis rendu au concert de Pvris, organisé par nos partenaires de Sounds Like Hell Productions, venus à Lyon pour leur seule date européenne de la tournée. Non présents sur l'affiche mais bien présents sur scène, les lyonnais de Whist on ouvert les hostilités avec brio, ce qui contraste avec la performance de Pvris... nous y reviendrons. 


Avec deux productions à leur actif, les lyonnais de Whist se sont forgé leur patte musicale dans le vaste monde du Rock Alternatif. Le combo emmené par un chant féminin tantôt énervé, tantôt mélodique a investi la scène du Ninkasi avec pour mission de chauffer la salle, qui visiblement était venu de plus ou moins loin pour la tête d'affiche. 

Sur leurs deux productions, The Lines est la dernière en date et sort tout juste du studio. C'est donc logiquement que la setlist sera articulée en majorité autour des morceaux qui composent cet album. N'étant pas un grand connaisseur de cette scène musicale, j'ai profité du set sans aucune attente et il faut le reconnaître : Whist s'est mis le public dans la poche. Grâce à une grande énergie déployée sur scène, une musique de qualité aux riffs accrocheurs, c'est une recette parfaite pour faire bouger la salle au fils des titres. 

Avec huit titres et une cinquantaine de minute de jeu, les lyonnais ont eu le temps de prouver que leur nouvel opus remplit parfaitement l'épreuve de la scène, et qu'ils sont également un très bon groupe à voir en live. 

Setlist :

Intro
School is Over 
My Own Mess
Another Day
Thinking Straight
Echoes
We Ain’t Gonna Stop Now
True Lies, False Pretenses
Growing Stronger






Après un rapide changement de plateau, place à Pvris (prononcez "paris") tête d'affiche de la soirée. Le quatuor venu de l'autre côté de la Manche propose un rock alternatif plus calme et tourné Synthpop que leurs prédécesseurs de soirée avec un bassiste et un guitariste qui officient également au claviers. La chanteuse quant à elle navigue entre guitare piano et chant seul.

Après une ouverture réussie de la part de Whist, le public est relativement chaud et prêt à accueillir Pvris lors de leur set. Malheureusement, les attentes des fans n'ont semble-il pas été comblées. En effet, en une heure de set, Pvris n'a pas réellement convaincu. Le public s'est très vite refroidi face à une prestation très statique, exception faite pour la chanteuse de la formation qui déambulait sur scène. 

Côté setlist, on retrouve un panaché des trois productions du groupes avec une belle part faite au dernier en date représenté par les titres "Heaven", "Half", ou encore "Anyone Else". Question mise en lumière et sonorisation, ce n'était pas ça non plus : la guitare était inaudible au début du concert, accompagnée d'une voix pas toujours juste.

N'en attendant rien de particulier, je suis ressorti sans réelle frustration, malgré un show assez pauvre ; mais à la vue des fans et à l'écoute des réactions, il semble que le groupe n'a pas donné le meilleur de ce dont il est capable sur scène. Pour ma part, et au vu de ce concert, je pense que Pvris reste un groupe que je garderai en écoute studio, et non pas un groupe taillé pour les concerts.

Setlist :

Heaven
Mirrors
St. Patrick
Smoke
Half
Holy
You and I
_______
What's Wrong
Winter
Separate
Anyone Else
My House





Un concert en demie-teinte donc, entamé très fort par Whist qui ont été impeccables mais qui malheureusement ont laissé place à un Pvris qui n'a pas conquis son public. 

Un grand merci à Sounds Like Hell Productions pour l'organisation de ce plateau !
__________________________________________
Textes et Photos : WG.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Détails et extrait du nouveau projet des membres de NAPALM DEATH, ANAAL NATHRAKH et FUKPIG, BORN TO MURDER THE WORLD

Le bassiste Shane Embury (Napalm Death, Lock Up, etc.), le guitariste Mick Kenney (Anaal Nathrakh), et le chanteur Drunk (Fukpig) viennent de dévoiler leur nouveau projet commun, Born To Murder The World. Cette formation mêle allègrement Death Metal, Thrash Metal, Grind, Expérimental Noise et même Post-Black Metal.
Leur premier album, The Infinite Mirror Of Millennial Narcissism sortira le 24 août prochain via Extrinsic Recordings. Découvrez ci-dessous un premier extrait avec le titre, 'Brutality Alchemist'.
Tracklist :
01. When The Heart is Violated (The Universe Remembers) 02. Brutality Alchemist 03. Genesis Misconception 04. The Virus is Within us All 05. As He Creates So He Destroys 06. Penetrate the Descent 07. The Death of Dreams 08. Poisoning Purity 09. Negativity Plague 10. Corruption Feeds Deception 11. Tiyanak 12. How Barren is Life Without Sin
The Infinite Mirror Of Millennial Narcissism by Born to Murder the World

Streaming intégral du nouvel album de CRAFT

Les suédois de Craft (Black Metal) viennent de mettre en ligne l'intégralité de leur nouvel album White Noise And Black Metal. Ce dernier sortira le 22 juin prochain via Season Of Mist, aux formats CD, LP et K7.
L'Artwork a été créé par Zbyszek Bielak.
Tracklist:

01. The Cosmic Sphere Falls
02. Again
03. Undone
04. Tragedy Of Pointless Games
05. Darkness Falls
06. Crimson
07. YHVH's Shadow
08. White Noise

WATAIN, ROTTING CHRIST et PROFANATICA en tournée française

Watain vient d'annoncer sa nouvelle tournée, The Trident's Curse. Elle se fera en compagnie de Rotting Christ et Profanatica. Voici les dates françaises : 12.11 COLMAR* bit.ly/Watain-Colmar 16.11 LIMOGES** bit.ly/Watain-Limoges 17.11 PARIS bit.ly/Watain-Paris
18.11 OIGNIES*** (sans Rotting Christ)