Accéder au contenu principal

Live Report | GOD IS AN ASTRONAUT @Ninkasi Kao - Lyon (12.05.2018)


Une soirée avec un seul groupe est chose peu commune chez Sounds Like Hell Productions, et même d'une manière générale. Mais quand le groupe en question s'appelle God is an Astronaut, alors la question ne se pose plus, l'événement devient immanquable. 

Le quatuor irlandais nous honore ainsi de sa présence lors de leur tournée de promotion d'Epitath, leur nouvel album tout juste sorti fin avril. Sur les autres dates de la tournée, Xenon Field ont été appelés pour ouvrir leur concert mais pour des raisons logistiques liées à la salle, ils n'ont pu être conviés à la soirée (malheureusement). 

Alors qu'un set d'électro inonde de basses la place devant le Ninkasi, il est l'heure de pénétrer dans la salle pour nous immerger dans les méandres du Post-Rock. Le groupe investit la scène devant un public qui remplit le parterre et le balcon, et entame la soirée par l'ouverture d'Epitath et son titre éponyme immédiatement suivit de "Mortal Coil". Il est évident que la soirée sera majoritairement dédiée à promouvoir le dernier opus dont les titres "Medea" et "Seance Room" seront également joués. Cependant, All is Violent, All is Bright bénéficie d'un traitement de faveur avec les titres éponyme, puis "Fragile", "Forever Lost" et "Suicide by Star". Ces deux albums constituent la première partie du concert avec pour seul intrus "Frozen Twilight" glissé au milieu de cela. La fin du set offre une petite rétrospective sur le reste de la production des irlandais avec "From Dust to Beyond", "Centralia" et "Helios Herebus" qui sera jouée en rappel.

Sur scène le gros point fort est incontestablement la mise en lumière : avec un fond de scène fait d'un drap nappé de leds et imageant un ciel étoilé, nous sommes immédiatement plongés aux côtés de Dieu en habit spatial. Le jeu de lumière varié et travaillé apporte une dimension psychédélique au concert. Comme il est impossible de mettre des mots sur l'ambiance créée, les photos présentes en fin d'article constituent des instants figés de ce concert où la dimension temporelle perd totalement de sa valeur pour emmener le public vers un voyage fait de nappe sonores, de voix réverbérées et de couleurs.

Après une heure vingt de voyage, il est temps de redescendre sur terre et d’acclamer très chaleureusement les quatre compères, mais aussi Sounds Like Hell Productions qui nous aura proposé ce plateau. 

Setlist :

Epitaph
Mortal Coil
The End of the Beginning
Frozen Twilight
All Is Violent, All Is Bright
Fragile
Seance Room
Medea
Forever Lost
Suicide By Star
From Dust to the Beyond
Centralia

Rappel :
Helios Erebus






Plus de photos disponibles ici.
________________________________________
Texte et photos : W.G.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DEAD CAN DANCE dévoile un extrait de son nouvel album

Le groupe culte de Darkwave / Néo-Classique anglais, Dead Can Dance vient de dévoiler un extrait de son nouvel album intitulé Dionysus. Il sortira le 2 novembre en format LP et CD. Découvrez ci-dessous le titre 'The Mountain' extrait de l'Act II.

Pour ce travail, Brendan Perry explique s'être inspiré d'anciennes cérémonies religieuses grecques liées à Dionysos qui se pratiquaient à travers l'Europe.
Une tournée a été annoncée dans la foulée, découvrez les dates sous la tracklist :
ACT I
01. Sea Borne 02. Liberator of Minds 03. Dance of the Bacchantes
ACT II
04. The Mountain 05. The Invocation 06. The Forest 07. Psychopomp



Date de la tournée de Dead Can Dance :
May 2: Le Liberte, Rennes, France May 4: Hammersmith Apollo, London, UK May 5: Hammersmith Apollo, London, UK May 7: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 8: Cirque Royale, Brussels, Belgium May 10: Grand Rex, Paris, France May 11: Grand Rex, Paris, France May 13: TivoliVredenburg, Utrecht, Netherlands Ma…

Le "F" de CELTIC FROST est désormais une épée

Mandy, le nouveau film d'action / horreur de Panos Cosmatos vient tout juste de sortir dans les salles avec à l'affiche Nicolas Cage. 
Quel rapport avec le metal me direz-vous ? Et bien dans ce film où le personnage principal sombre peu à peu dans la démence, celui-ci va finir par se forger une épée qu'il nommera The Beast, et dont le design est largement inspiré de la typographie du "F" du groupe Celtic Frost.
Le réalisateur explique qu'il possède une réplique en chrome, mais que la version originale a bien été faite en métal. Jeffrey Halliday s'est effectivement inspiré de la forme du logo del'ancien groupe culte de Black Thrash puis du Dark Metal pour créer cette épée.
Panos Cosmatos ajoute a cela qu'elle représente bien la manifestation de folie du personnage, et qu'elle n'est pas simplement une arme, elle est l'objet cristallisé de son chagrin.
Retrouvez ci-dessous le trailer du film, avec à 1.20 min pour les plus impatients, l&#…

Détails et teaser du prochain album acoustique de WARDRUNA

Le groupe de Nordic Folk Ambient norvégien, Wardruna vient d'annoncer un album acoustique. Il s'intitulera Skald et sortira le 23 novembre prochain via By North Music en format CD, LP et Digital. Un teaser a été dévoilé, il s'écoute ci-dessous.
Tracklist :

01. Vardlokk
02. Skald
03. Ein sat hun uti
04. Voluspá (skaldic version)
05. Fehu (skaldic version)
06. Vindavla
07. Ormagardskvedi
08. Gravbakkjen
09. Sonatorrek
10. Helvegen (skaldic version)