Accéder au contenu principal

Chronique | DYING GIANTS - Tales of giants (EP, 2017)



DYING GIANTS - Tales of Giants (EP, 2017)

Tracklist :

01. Etna Volcano
02. 23rd Nebula
03. Minos Serpent’s Tail
04. Atlas Mount


Streaming intégral :
_______________________________________

Conan ça vous évoque quelque chose ? Oui car l’histoire de Conan le Barbare a inspiré un très célèbre et très bon groupe de Stoner/Doom metal reprenant le nom du personnage. En 2010, le groupe sort son EP Horseback Battle Hammer contenant le titre « Dying Giant ». Après un petit flash temporel, nous voilà en 2015, au beau milieu du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. C’est à ce moment-là que Vilay (batterie) et Bertrand (basse) forment le duo qu’ils intitulent Dying Giant, en hommage à la formation précédemment citée.

L’arrivée de Jérôme en 2016 en qualité de guitariste vient consolider le groupe qui propose un univers musical tournée vers le Doom/Sludge entièrement instrumental. La suite logique ? Une première production, et c’est précisément ce qui nous intéresse aujourd’hui : un EP 4 titres auto-produit sorti le 31 octobre 2017 reprenant « l’imagerie chaotique du doom avec des noms de morceaux qui font tous référence à des légendes de créatures gigantesques » (propos du groupe).

L’EP est introduit pas une ligne de basse minimaliste, mais pesante, qui permet une mise en abyme des plus réussies en prévenant l’auditeur de ce qui l’attend : ici ce sera lent, ce sera lourd. L’arrivée de la batterie et de la guitare achèvent de construire le tableau. La créature gigantesque est là, elle rugit, vomit des torrents de lave, c’est l’« Etna Volcano ». En son centre, les cyclopes, ouvriers d’Héphaïstos forgent les armes de dieux. On leur attribue le Foudre de Zeus, le Trident de Poséidon, l'arc et les flèches d'Artémis et la Kunée d'Hadès … et pourquoi pas le Tails Of Giants?


Second titre, coup de pied au derrière et on quitte la stratosphère. On part en voyage dans la 23eme nébuleuse (« 23rd Nebula ») qui renvoie directement au mythe de Cthulhu. La créature aux ailes filandreuses et aux multiples tentacules serait né, au delà de l'esprit de Lovecraft, dans cette nébuleuse, qui semble correspondre à la nébuleuse d'Orion. La lourdeur de la ligne de basse, soutenue par une guitare au son traité par un flanger renvoi à un univers dominé par les Grands Anciens. Une preuve encore que l'oeuvre de l'auteur américain n'a pas finit d'inspirer....


Retour sur Terre et voyage dans le temps, un retour à la mythologie Grecque vers le fils de Zeus et d’Europe, Minos. Toujours introduit par la ligne de basse, le titre évoque l'histoire du roi de Crète, devenu après sa mort un des trois juges des Enfers sous la souveraineté d'Hadès. L'évocation musicale de ce personnage se veux encore une fois massive, soulignant la lourdeur et la fournaise du lieux qu'il habite désormais, jugeant les morts aux côtés d'Eaque et Rhadamanthe.


Nous restons dans la mythologie Grecque avec le dernier titre "Altas Mount", la Montagne des Dieux (qui d'ailleurs est évoquée sur la pochette). Situé au Maroc, le massif montagneux dépasse les 4000m de hauteur et a été richement utilisé dans les mythes de différentes cultures. Atlas désigne dans la mythologie Grecque le nom du Titan qui portait le poids de la voûte céleste sur ses épaules. Dans la légende de Persée, ce dernier "pétrifie Atlas en lui montrant la tête tranchée de Méduse qu'il a tuée peu de temps avant, le transformant en un massif qui porte son nom - le massif de l'Atlas - et qui s'étend à travers le Maroc, l'Algérie et la Tunisie". Musicalement, ce dernier titre achève de nous écraser sans concession aucune et conclue dignement la première production des toulousains. 


Du nom du groupe au titre des chansons en passant par celui de l'EP, Dying Giants reste fidèle à la thématique abordée avec une cohérence sans faille. Une entrée en matière titanesque pour les Géants Toulousains. On attend la suite avec impatience.
______________________________________

W.G.

DYING GIANTS :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Article | Metal, Romantisme et Romantisme Noir : une esthétique du Sublime

Plus je me plongeais dans les textes des groupes de Metal, que cela soit du black atmosphérique, du pagan, du doom... Plus le rapport entre Romantisme, Romantisme noir et Metal me semblait évident. Primordial a même nommé un de ses albums Dark Romanticism.


Je parle bien entendu du Romantisme avec un grand R. à savoir le mouvement romantique littéraire et artistique qui voit le jour en Allemagne et en Angleterre et se développe en Europe à la fin du XVIIIeme et au XIXeme siècle.
I. Memento Mori : Metal et Spleen
Quelles sont les caractéristiques du Romantisme ? Tout d'abord c'est le moi tourmenté, l'organisme empli d'atrabile, source physique de la mélancolie, la dépression à son paroxysme, et n'est-ce pas là l'essence même de certaines paroles de Metal ? Empyrium le résume très bien dans son titre "Saviour" "There is no Pain without Beauty at all" (Il n'existe pas de souffrance sans Beauté) ; Agalloch  nous entraîne dans sa dépression &q…

WARKVLT, le War Black Metal entre révolution et identité indonésienne + Disco Full-Stream

Rien ne ressemble plus à un groupe de War Black Metal qu'un autre groupe de War Black Metal. Sorti des quelques grands noms ou groupes à la personnalité réelle tel qu'Impiety, Surrender of Divinity, Blasphemy ou encore Damaar (دمار). Depuis l'album de Marduk, Panzer Division Marduk et la popularisation du style, le War Black Metal est une course à qui sera le plus satanique et aura le plus gros tank. Armé d'une pochette en noir et blanc, logo rouge et créature de la bête sur-armée, la croisade à qui sera le plus diabolique, le plus rapide et le plus violent peut commencer.  Sur l’esthétique Warkvlt fait parti des nombreux rejetons obscène et brutaux de cette scène, scène prolifique en Asie. Il suffi d'une œil au Satan qui orne leur dernière démo, Infectoremus Regima et aux riffs incisifs, rapide et qui suintent la mort à chaque morceau.



Il faut s’intéresser à ce que, prône cette odeur de mort, aux racines qui ont pris vis sur les cendres de leur précédent projet I…

Avant-Première | Détails et extrait du premier album de COR SERPENTII

Le groupe de Black Death Metal avantgardiste français, Cor Serpentii sortira son premier album Phenomankind le 23 octobre prochain. Ils dévoilent en avant-première pour Scholomance leur premier morceau. Il s'agit du titre éponyme de l'album et il se découvre ci-dessous.
Entre tradition, innovation et exploration, la musique de Cor Serpentii balaie un spectre large dans le paysage musical. Ce projet fut formé sur les cendres d'Insain, après le split de ce dernier. Les compositions de Nicolas B. ont des bases bien ancrées dans le Metal particulièrement extrême et puisent dans d’autres sources où se mêlent progressif, ambiant et classique notamment. Le résultat est une musique riche mais sans complexité artificielle, empreinte d'agressivité construite au fil des morceaux, soulignées par les lignes de basse fluides de Benoît J. L’exploration est de mise, comme dans les thèmes explorés et chantés pa…