Accéder au contenu principal

Chronique | BLYH - Transparent To The World (Album, 2018)


BLYH - Transparent To The World (Album, 2018)

Tracklist :
1. The Strength Of A Woman Can Be Boundless
2. Transparent To The World
3. So Willingly Dead
4. The Shortening Of The Way
5. Narrow-Minded Criteria

Streaming intégral :

________________________________________

Si le Black Metal aime parfois se perdre dans des noms à rallonge, voués a décrire une ambiance que la musique peut peiner à faire ressentir, on peut tout de même avouer une chose : fondamentalement, la recette en elle-même a peu changé depuis les premières pierres posées par les pontes du genre. Le Black Metal serait-il pour autant devenu prévisible ? Pas forcément, car après tout, quelle honte y-a-t-il à reprendre une recette fonctionnant si bien, pour y intégrer quelques ingrédients venant en relever le goût ?

L’isolement, la mort, la tristesse, la rage, sont autant d’émotions que convoque le duo allemand Blyh sur ce premier album, Transparent to The World. Et si le groupe ne cherche pas à réinventer la roue, ils font toutefois preuve ici d’un sérieux sens de la formule. L’ouverture de l’album, "The Strenght of A Woman Can Be Boundless", envoie dans les oreilles de l’auditeur 11 minutes d’un Black Metal puissant, où les hurlements désespérés se mêlent aux rythmiques assourdissantes de la batterie. Noyées dans la reverb, les mélodies et leurs progressions sont à la limite de l’atmosphérique et du post black, et le changement de rythme au milieu du morceau rappellera aux amateurs les plus belles heures du Black Metal mélodique. 

Blyh se distingue principalement par sa capacité à superposer les riffs pour ajouter une profondeur et une intensité particulière a la musique. Brut sans sonner trop raw, le groupe peut également se targuer de surprendre régulièrement l’auditeur avec des changements de rythmes imprévisibles, qui semblent parfois sortis de nulle part, mais qui touchent juste à chaque fois.  Ces variations sont d’ailleurs l’un des points fort de l’album, qui se permet également d’apporter des touches d’ambient plus que bienvenues pour rompre le rythme effréné de la batterie, notamment sur le morceau éponyme, "Transparent To The World", qui suit la même recette que le précédent.

En matière d’ambiance, l’album est - sans surprise- relativement sombre. Abordant dans ses textes des thématiques telles que la solitude et la mélancolie, le tout dans une atmosphère toujours à la limite de la misanthropie, Blyh n’hésite pas à convoquer des styles autres que le black metal pour rendre son propos plus lourd de sens. Qu’il s’agisse de la séance de spiritisme en introduction de "So Willingly Dead", ou des lignes de guitares désespérées et des notes mélancoliques, presque doom, du morceau final "The Shortening of The Way". L’album se conclut avec une reprise du morceau "Narrow-minded Criteria", du groupe Systral, qui sans révolutionner quoi que ce soit reste cohérente avec l’ambiance froide de l’album.

S’adressant aux fans de black metal "à l’ancienne" tout autant qu’aux amateurs d’un son plus propre et plus travaillé, Transparent to the World, bien qu’étant une réédition d’une démo sortie en 2017, est une très bonne surprise de ce début d’année. A la fois atmosphérique dans son traitement du son et brutal dans son jeu, Blyh s’appuie sur les éléments classiques du black metal sans pour autant se reposer dessus, cherchant à maintenir l’intérêt de l’auditeur avec ses structures de morceaux imprévisibles. Pour un premier vrai coup d’essai, les Allemands réussissent leur pari, et livrent un excellent album de Black Metal qui s’écoute plus d’une fois, ne serait-ce que pour l’incroyable réplique "My name is Jeff" durant l’introduction de spiritisme sur "So Willingly Dead".
__________________________________
Vendredy

Blyh :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mad Marx: un mariage réussi entre cinéma post-apo, Black Metal et anarchisme... malgré Marx

« Malgré la dictature militaire et la censure de la presse, malgré la faillite de la social-démocratie, malgré la guerre fratricide, la lutte des classes ressort avec une force élémentaire de l’ « Union sacrée » et la solidarité internationale des ouvriers surgit des vapeurs sanglantes des champs de bataille. Non pas dans les tentatives faiblardes pour galvaniser artificiellement la vieille internationale, non pas dans les promesses qui sont renouvelées par-ci, par-là de faire à nouveau cause commune aussitôt que la guerre sera terminée. Non, c’est maintenant, pendant la guerre, et à partir de la guerre, qu’apparaît à nouveau, avec une force et une importance toutes nouvelles, le fait que les prolétaires de tous les pays ont un seul et même intérêt. »
Ces lignes du chapitre 8 de La crise de la social-démocratie, Rosa Luxembourg les écrivait alors que l’Europe était plongée dans un conflit mondial d'une extrême violence. L’apocalypse, vécue par les soldats sur les champs de bataille…

EXCLU | Streaming intégral du premier BLISS-ILLUSION (虚极)

Le groupe de Post-Black Metal chinois, Bliss-Illusion (虚极) a sorti récemment son premier album Shinrabansho (森罗万象), il se découvre en exclusivité dans son intégralité sur Scholomance. Il est disponible en format CD via Infected Blood Records et LP chez Totemism Productions.
Le groupe puise ses influences dans le Blackgaze, le Post-Metal et le Depressive Rock mais aussi dans la musique bouddhiste et tibétaine.

Tracklist :
01. 7.23前夜 (7.23 Eve) 02. 空 (Sunyata) 03. 莩甲 (Recovery of all things) 04. 般若 (Prajnā) 05. 往生 (Pass away) 06. 奈落 (NARAKU) 07. 末法时代 (The age of the last dharma) 08. 无常 (Impermanence) 09. 7.般若 (Prajnā - Re-Recorded) 10. 我们 (We) 11. 魅 (Phantom)

LAIBACH dévoile un extrait de son prochain album

Les Slovènes de Laibach (Martial Industrial) viennent de dévoiler le titre "My Favorite Things", issu de son prochain album intitulé The Sound of Music, qui paraîtra le 23 Novembre prochain chez Mute. Pour rappel, l'album a été enregistré et produit à Ljubljana et Pyongyang.
Tracklist :
01. The Sound of Music 02. Climb Ev'ry Mountain 03. Do-Re-Mi 04. Edelweiss 05. Favorite Things 06. Lonely Goatherd 07. Sixteen Going On Seventeen 08. So Long, Farewell 09. Maria / Korea 10. Arirang 11. The Sound of Gayageum 12. Welcome Speech
Voici donc "My Favorite Things", accompagné de son clip qui se découvre ci-dessous :