Accéder au contenu principal

Live report | DAGOBA + VADER + KREATOR @ Transbordeur, Lyon 15/01/2018



Allez, pour ce premier concert de l'année, direction le Transbordeur de Lyon avec à l'affiche Dagoba, Vader et Kreator. Deux rédacteurs de l'équipe pour un report en co-écriture, l'un pour Dagoba et les photos, et l'autre, plus calé sur le sujet pour les maîtres de la soirée que sont Vader et Kreator.


_________________________


L’entame de la soirée a été réalisée par le combo marseillais de Dagoba, dont le dernier album Black Nova est sorti il y a quelques mois. Devant un public clairsemé mais assez réactif, le groupe emmené par Shawter a pu défendre certains titres issus de ce dernier album, combinés à de plus anciens morceaux pour un set relativement court mais durant lequel nous avons pu admirer le magnifique accent du sud lors des speechs entre les morceaux.

Ce fut également pour moi l'occasion de découvrir le nouveau line-up, m'étant arrêté à la formation comprenant encore Franky et Z. La musique reste la même, simple, efficace en live, pour un set qui a chauffé le public présent ; en somme du travail bien fait.

Setlist :

I, Reptile
The Man You're Not
Inner Sun
The Things Within
The Sunset Curse
Black Smokers (752° Farenheit)






_________________________



À peine suis-je rentré dans la salle que voilà les polonais de Vader qui déboulent devant une salle déjà bien pleine. Quelques jours auparavant, le groupe avait annoncé à mon plus grand plaisir qu'il jouerait son premier album The Ultimate Incantation, originellement sorti en 1992, afin de célébrer ses 25 ans. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je me pose devant la formation polonaise (plaisir également partagé par le groupe et le public durant leur set). Et c'est donc bien l'intégralité de leur premier album The Ultimate Incantation que nous joue le groupe durant ce show, allant de "Dark Age" à "Breath Of Centuries" en passant par les redoutables "The Final Massacre" et "Decapitated Saints" ! À noter que le groupe jouera la version vinyle et donc ne jouera pas le titre Reign Of Carrion, présent uniquement sur la version CD de l'album... En plus d'une excellente setlist (pour qui aime le Death Old school) avec plein de titres qui n'étaient plus joués en live depuis des années, Vader a bénéficié d'un excellent son, très propre et puissant, où tous les instruments se faisaient entendre ! Alors malgré la courte durée du set (environ 45 minutes), Vader livre là une excellente prestation directe et bourre-pif comme une droite bien placée, prouvant qu'il est toujours au top de sa forme et s'en allant comme il se doit quand on porte un tel nom, au son de la Marche Impériale de Star Wars...

Setlist :

Creation
Dark Age
Vicious Circle
The Crucified Ones
The Final Massacre
Testimony
Chaos
One Step To Salvation
Demon's Wind
Decapitated Saints
Breath Of Centuries





_________________________


Petite pause entre les groupes le temps de discuter avec le collègue et de reprendre une bière et on repart avec la tête d'affiche de la soirée Kreator. Et pour les avoir vus à déjà trois reprises pour de très bons moments, c'est plutôt confiant que je me prépare pour l'entrée des teutons malgré leur dernier album bien fade (à mon avis)  livré l'an dernier. C'est sur l'air de "Mars Mantra" (intro de l'album Phantom Antichrist) que le groupe entre sur scène, enchaînant derechef avec "Phantom Antichrist" ! Et là dur dur, le son est complètement inégal... La batterie fortement triggée recouvre la quasi totalité des guitares qui sonnent un peu brouillonnes et éloignées, et ce problème de son durera un certain temps, ne se réglant qu'en milieu de set.
À un tel point qu'il me fut dur de reconnaître l'hymne "Enemy Of Gods" avant d'en entendre le refrain et de discerner clairement les vocaux de Mille Petrozza...

Outre le problème de son, qui finira  par se régler en milieu de set (à moins que mes oreilles ne se soit habituées...), Kreator nous régalera d'un set d'une bonne heure et demie de ses titres, piochant tant dans ses deux derniers albums Phantom Antichrist et Gods Of Violence (bien mis en avant forcément) que dans son répertoire plus ancien de Endless Pain à Hordes Of Chaos en passant par Outcast. Les hymnes s’enchaînent, "Enemy Of God", "People Of The Lie", "Flag Of Hate", "Hordes Of Chaos" jusqu'au "Fallen Brother" issu de leur dernier album qui verra défiler les visages de grands noms du metal ayant passés l'arme à gauche sur les décors de la scène...  et malgré ce problème de son force est de reconnaître que Kreator maîtrise son sujet sur le bout des doigts et que le public apprécie la prestation, scandant son nom pour un dernier rappel des plus agréables avec les cultes "Betrayer" et "Pleasure To Kill", tout en finesse histoire d'achever le public déjà conquis !

Setlist :

Mars Mantra
Phantom Antichrist
Hail To The Hordes
Enemy Of God
Satan Is Real
Civilization Collapse
People Of The Lie
Flag Of Hate
Phobia
Gods Of Violence
Total Death
From Flood Into Fire
Hordes Of Chaos (A Necrologue For The Elite)
Violent Revolution
Totalitarian Terror
Fallen Brother
Betrayer
Pleasure To Kill



 
Une bien belle soirée dominée par un Vader surpuissant et au son exemplaire, et grandement bien achevée par le monstre Kreator qui malgré un son un peu moyen aura su régaler le public pour clore ce concert comme il se doit.
_______________________________ 

Textes (Dagoba) et photos : W. Garrey
Textes (Vader & Kreator) : Nyarlathotep

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jill Janus la frontwoman d'HUNTRESS a mis fin à ses jours

Le 14 août, Jill Janus la frontwoman de Huntress mettait fin à ses jours à l'âge de 43 ans.
La famille et les membres du groupe déclarent:
"It is with a heavy heart that we announce that Jill Janus — frontwoman for the California heavy metal band HUNTRESS — passed away on Tuesday, August 14. A longtime sufferer of mental illness, she took her own life outside of Portland, Oregon. Janus spoke publicly about these challenges in hopes of guiding others to address and overcome their mental illness."
Jill avait fait part de ses différents troubles mentaux, mais elle était aussi atteinte physiquement puisqu’elle avait un cancer. Blabbermouth retrace son parcourt et son combat contre ses différentes maladies au travers d'un panel d'interview que l'artiste avait donné. Un moyen de mieux comprendre son geste.
Hormis Huntress, elle faisait aussi partie de cover bands tels que The Starbreakers et Chelsea Girls et était la co-compositrice d'un opéra rock avec An…

MYSTIFIER et CRAVEN IDOL de passage en France

Le groupe de Black Death Metal occult brésilien, Mystifier sera en tournée européenne au mois de novembre. La tournée se fera en compagnie de la formation de Black Thrash Metal occult anglaise, Craven Idol.
Leur Under Black Magick Dynasty passera par quatre fois en France :
03.11 Paris (Fra) - Le Klub 05.11 Tours (Fra) - Candian Café 09.11 Nice (Fra) - Altherax Music 11.11 Chambery (Fra) - Brin de Zinc
D'autres dates seront bientôt annoncées :


Découvrez streaming du premier opus de SAINTE MARIE DES LOUPS

Sainte Marie des Loups (Black Metal - France) qui comprend en son sein un seul et unique membre provenant de Chambre Froide (Black Metal - France) vient de sortir son premier opus éponyme aux formats K7 et LP via Fallen Empire Records.
Tracklist:
01. La fin de l'hiver 02. Progéniture 03. Sermons sanglants 04. Sainte Marie des loups 05. Insolence 06. Absurdités et blasphémes
Sainte Marie des Loups se découvre en streaming:
Sainte Marie des Loups by Sainte Marie des Loups