Accéder au contenu principal

Un album de 'Black Metal' composé par une machine


Cela peut paraître étrange mais c'est bel est bien le titre de cet article de presse présent sur le site futurism.com et illustré d'une vidéo. On vous laisse lire l'article en intégralité ci-dessous, le lien source se trouve en bas de cette page avec la vidéo.

"ARTIFICIAL INTELLIGENCE SHREDS


Artificial intelligence has already proven its prowess at tasks, from driving cars to making nuclear reactors safer. Now, the technology is being used to create a black metal album that shreds just as fiercely as music produced by humans.



Coditany of Timeness is the product of a project undertaken by CJ Carr and Zack Zukowski. It’s a five-track black metal album that features songs with algorithmically generated titles like Timension and Wisdom Trippin’.



The music was produced by feeding an album called Diotima by Krallice into a neural network. Songs were broken down into short chunks, and the system was asked to project how the next section of the track would sound, before being told whether or not its prediction was correct – common methodology for teaching an artificial intelligence how to operate.



At first, the sounds that were produced were “noisy” and “grotesque,” according to an interview with Carr published in The Outline. However, it became more sophisticated thanks to a process that saw as many as five million guesses at how a black metal song should sound made over the course of three days.



OK COMPUTER



Machine learning techniques allow AI to sift through a huge amount of content and output something completely new based on those influences. This is being used to create all manner of art.



We’ve already seen AIs write their own music, and produce visual artwork. They’ve shown promise when it comes to writing scary stories, and they can even come up with some decent ideas for Halloween costumes.



There are still questions to be asked about how this compares to human notions of creativity. However, AI-based art is a very fascinating prospect."


Retrouvez l'article source ici.
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SARGEIST nous dévoile son nouvel album en streaming

World Terror Committee a mis en ligne le cinquième album du groupe de Black Metal finlandais, Sargeist. Il s'intitule Unbound et il se découvre ci-dessous dans son intégralité.

Il a été enregistré par The coffin spirits à Helsinki, le mixage et le mastering ont été fait au Trollhouse. Les chants gospels sont de Shatraug, exception faite du titre 'Blessing of the Fire-Bearer' où ils ont été enregistré par VJS (Nightbringer).

 L'artwork a été réalisé par Chris Kiesling de Misanthropic Art.
Tracklist:
01. Psychosis Incarnate 02. To Wander the Night's Eternal Path 03. The Bosom of Wisdom and Madness 04. Death's Empath 05. Hunting Eyes 06. Her Mouth is an Open Grave 07. Unbound 08. Blessing of the Fire-Bearer 09. Wake of the Compassionate 10. Grail of the Pilgrim
Unbound by SARGEIST

Détails et extrait pour la réédition de "Grand Declaration of War" de MAYHEM

Season of Mist vient d'annoncer la sortie d'une nouvelle version de l'album Grand Declaration of War de Mayhem, elle sera disponible le 7 décembre prochain. L'album est sorti à l'origine en 2000 et a été pour l'occasion complètement remixé et remasterisé à partir des matériaux d'origines.
Découvrez ci-dessous l'artwork et un premier extrait, il s'agit du titre éponyme de l'album dans sa version 2018.
Tracklist :

01. A Grand Declaration of War - 06:23
02. In the Lies Where upon You Lay - 05:57
03. A Time to Die - 01:48
04. View from Nihil (Part I of II) - 03:05
05. View from Nihil (Part II of II) - 01:16
06. A Bloodsword and a Colder Sun (Part I of II) - 00:33
07. A Bloodsword and a Colder Sun (Part II of II) - 04:27
08. Crystalized Pain in Deconstruction - 04:07
09. Completion in Science of Agony (Part I of II) - 09:44
10. To Daimonion (Part I of III) - 03:26
11. To Daimonion (Part II of III) - 04:54
12. To Daimonion (Part III…

Mad Marx: un mariage réussi entre cinéma post-apo, Black Metal et anarchisme... malgré Marx

« Malgré la dictature militaire et la censure de la presse, malgré la faillite de la social-démocratie, malgré la guerre fratricide, la lutte des classes ressort avec une force élémentaire de l’ « Union sacrée » et la solidarité internationale des ouvriers surgit des vapeurs sanglantes des champs de bataille. Non pas dans les tentatives faiblardes pour galvaniser artificiellement la vieille internationale, non pas dans les promesses qui sont renouvelées par-ci, par-là de faire à nouveau cause commune aussitôt que la guerre sera terminée. Non, c’est maintenant, pendant la guerre, et à partir de la guerre, qu’apparaît à nouveau, avec une force et une importance toutes nouvelles, le fait que les prolétaires de tous les pays ont un seul et même intérêt. »
Ces lignes du chapitre 8 de La crise de la social-démocratie, Rosa Luxembourg les écrivait alors que l’Europe était plongée dans un conflit mondial d'une extrême violence. L’apocalypse, vécue par les soldats sur les champs de bataille…