2 novembre 2017

Live Report | Alestorm + Troldhaugen + Æther Realm @ Le Transbordeur, Villeurbanne le 18/10/2017


C'est sous le signe du pavillon noir qu'est placé cette soirée au Transbordeur, qui accueille ce soir là les pirates écossais d'Alestorm, venus promouvoir leur dernier album No Grave but the Sea, récemment paru. Dans son épopée européenne, le quintette s'est entouré des Australiens de Troldhaugen et des Américains de Æther Realm, pour une affiche internationale.

Carton plein pour Sounds Like Hell Productions à cette soirée affichée complet quelques temps avant l'événement. C'est donc 1800 personnes qui firent la queue à l'entrée de la salle, posant encore une fois un gros souci d'organisation à l'entrée : les chanceux ayant pu arriver plus tôt à l'entrée de la salle purent sans encombre profiter du premier groupe, mais cette chance ne fut pas accordée à tout le monde, la faute à un laps de temps trop court entre l'ouverture des portes et le début du premier set. 

Résultat, un grand nombre de personnes n'ont pas pu assister à la totalité de la prestation d'Æther Realm, voire sont arrivés après la bataille. Un fait récurrent au Transbordeur qu'on aimerait bien voir corrigé.

Ouvrant le bal pour la tournée, la formation américaine se présente fièrement comme un groupe de Folk Metal ne venant pas de Finlande. Avec l'album Tarot récemment sorti, Æther Realm nous propose une musique mélangeant Wintersun et Ensiferum pour un Death Mélodique de très bonne facture et pour un set particulièrement efficace en live. 

Le groupe a en effet gagné haut la main le pari peu aisé de faire bouger toute une salle en ouverture de soirée et lors de leur première venue en Europe. Bon nombre d'autres personnes firent avec ce set une belle découverte à en croire les allers et venues après le concert au stand de merch où le groupe accueille chaleureusement chaque spectateur. Pour ma part loin d'être une découverte, je fus agréablement surpris du rendu live des titres du dernier album qui furent majoritaires dans la set list. 

Point fort du concert, l'intervention de Christopher Bowes déguisé en tranche de bacon pour le titre 'Kings of Cups' sur lequel il a posé sa voix en studio. 

Un concert qui aura su mettre une ambiance à la hauteur de la musique des Américains et qui aura déjà bien fait grimper le thermomètre dans la salle. 



  

Changement de style, et d'ailleurs un style bien difficile à définir avec Troldhaugen qui investit la scène. Sur YMCA, le combo prit d'assaut la scène pour une performance particulièrement étrange : un chanteur en tenue moulante, banane jaune fluo la taille marquant l’embonpoint de ce dernier, et une gestuelle scénique aux limites du malsain, le tout sur une musique déstructurée. Il est difficile de saisir le sens de cet enchevêtrement de son, d'autant que notre esprit reste fixé sur les dandinements du chanteur.

A mon goût, on frôle le ridicule et le malaise, cependant, il semble que certains ont été plus sensibles que moi à la prestation du groupe, puisque ces derniers ont recueilli des applaudissement nourris, mais il faut le reconnaître, ont moins conquis le public qu'Æther Realm.






Loin du fier navire pirate, c'est un énorme canari jaune qui trône au centre de la scène, annonçant l'arrivée du quintette de pirates écossais. Ceux-ci ont prit l'assaut du Transbordeur pour un set assez long et varié, piochant dans toute la discographie pour satisfaire les fans de la premières heures comme les adeptes des dernières productions. 

Sur scène, ça ne manque pas d'énergie, et ceci se ressent dans le public : entre pogos, wall of death et slams, l'agitation du public a fait grimper le mercure à la limite du supportable sans pour autant entacher le plaisir festif dégagé par ce concert. Pour la date avec la plus grosse affluence de leur tournée, les Ecossais ont profité de l'occasion pour faire chanter le public à de nombreuses reprises avec les tubes qui ont marqués leur carrière. 

Une heure trente de show débordant d'énergie pour achever la soirée en beauté ! On en regretterait presque que ça ne s'éternise pas. En espérant qu'ils accostent le navire dans un futur proche dans la région. 




On remercie Sounds Like Hell Productions qui propose de telles affiches qui rassemblent un public toujours plus nombreux. 

Photos et report:  W.G.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire