Accéder au contenu principal

Live Report | Der Weg Einer Freiheit + Regarde les Hommes Tomber + Whêh @ MJC Ô Totem, Rilleux-le-Pape le 05/10/2017


Avec Finisterre! (2017, sorti chez Season of Mist) fraîchement mis au monde, il n'en fallait pas plus à Der Weg Einer Freiheit pour partir à la conquête de son public afin de défendre haut et fort ses couleurs. Accompagnée des Français de Regarde les Hommes Tomber, les Teutons ont sillonné l'Europe en faisant escale sur les terres Lyonnaise, invitant au passage le duo Whêh, histoire de promouvoir la scène locale, en replacement de Inter Arma.


Si les préventes ont peiné à décoller, les efforts mis en place par Médiatone, organisateur de l'événement, ont été récompensés : pas moins de 330 personnes se sont rassemblés dans la MJC Ô Totem, rendant la date pratiquement sold out. De bel augure pour la suite des événements.


Whêh

Le duo Lyonnais prend possession de la scène pour un set d'une petite quarantaine de minutes introduit par une série de samples qui permet le rassemblement du public - alors plutôt amassé autour du bar - devant la scène. 

Formé d'un batteur et d'un chanteur guitariste, la musique produite par le duo mélange de manière homogène des influences Sludge, Doom, Stoner pour un rendu qui a semblé plaire à une partie du public sans faire l'unanimité. Dans une atmosphère sombre nourrie de quelques lumières en fond, les musiciens restent assez réservés vis à vis du public. Les brefs remerciements en fin de set furent le seul lien qui unira l'espace d'un instant le public des deux hommes.

Loin d'être inintéressant, le groupe n'a cependant pas conquis la totalité du public ce soir. Ils méritent cependant une écoute plus attentive de leur musique, disponible par ailleurs sur le Bandcamp, et accessible en cliquant ici





Regarde Les Hommes Tomber

Après un bref changement de plateau, voilà que le quintet Nantais investis les lieux pour nous noyer dans leur musique à l'ambiance lourde et aux atmosphères pesantes. Bien que leur dernière production date de 2015 avec l'album Exile, c'est toujours un plaisir de retrouver la formation menée par Thomas Terreur au chant et d'entendre les grands crus qui ont fait la gloire du groupe dans le domaine du Post Black Metal.

L'ambiance visuelle est créée par des bougies réparties sur l'ensemble de la scène, et une forte quantité d’encens amène un doux fumet à nos narines. Question lumière, le rouge et le bleu sont majoritaires, sous forme de flashs et en lumière de fond de scène. ce qui plonge les musiciens dans un contre jour: parfait pour le côté mystique, horrible pour la photographie !

Thomas argumente ses vociférations de nombreuses mimiques, entouré des deux guitaristes qui exécutent sans faux pas les trémolos d'accords créant l'ambiance lourde sur le plan musical.

Après leur passage au Sylak Open Air cet été non loin de Lyon, il est intéressant de comparer les performances de ce groupe. Force est de reconnaître que l'obscurité leur va mieux que l'ambiance soleil/lunette qu'on a pu voir lors du festival. Dans le noir, le concert prend une tout autre dimension, plus propice à la mise en abîme dans leur univers occulte.





Der Weg Einer Freiheit

Tête d'affiche de la tournée, c'est à présent au tour des Allemands de venir nous prouver la solidité de leurs nouvelles productions sur scène. Avec une setlist forcément axée sur leurs dernières créations, Der Weg Einer Freiheit propose un set musicalement proche des ambiances de RLHT avec des flashs de façades et un choix de couleur semblable, bleu et rouge. 

Probablement moins connu chez nous que leurs prédécesseurs Français, ils ne tarderont cependant pas à se mettre le public de la MJC dans la poche malgré un jeu de scène bien plus statique (le chanteur étant également guitariste). 

Musicalement, les compositions sont particulièrement bien travaillées et d'une grande qualité que j'avais déjà remarqué sur CD. Sur scène, et ce soir appuyé par un son de qualité, ce ne fut qu'un plus grand plaisir de pouvoir profiter d'une interprétation en direct des titres phares du combo. 

Après une bonne heure de set, les Allemands clôtureront la soirée en beauté avec un set de qualité, pour une soirée qui fut particulièrement réussie. On ne peut que remercier Médiatone pour nous avoir proposé cette affiche ; on en redemanderait presque !




W.G.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DEAD CAN DANCE annonce un nouvel album après six ans d'absence

Brendan Perry a annoncé que Dead Can Dance, le projet musical post-punk et néo-classique que lui et Lisa Gerrard dirigent avec un ensemble de musiciens, ont enregistré un album studio qui est actuellement en phase de mastering au studio Abbey Road.
Ce sera également le second opus sorti depuis la réformation du groupe en 2011.
Nous n'en savons pas plus à propos de l'album pour l'instant mais plus de détails devraient être révélé bientôt.

Annonce d'un nouvel album pour IMMORTAL

Ce sera le premier opus après le départ de Abbath pour Immortal. Le groupe a annoncé récemment la sortie de Northern Chaos Gods, qui devrait paraître le 6 juillet prochain via Nuclear Blast records.
le successeur de All Shall Fall sera précédé d'un single au format 7" contenant le titre éponyme ainsi que "Etching" et sortira le 11 mai en digital, puis le 25 mai en format physique. 
Voici le communiqué du groupe :
"On July 6th 2018, Norwegian black metal legends IMMORTAL will unleash their first studio album since »All Shall Fall«, released almost nine years ago. The legendary band has forged »Northern Chaos Gods«, an album which takes IMMORTAL back to its roots. The album features eight new tracks consisting of 45 minutes of merciless speed and icy darkness, all massive songs in the true IMMORTAL way.
The band has once again been focusing on making their music without much outside influence.
"We are eternally dedicated to IMMORTAL and our own musical past. Th…

Sortie et streaming intégral de la nouvelle collaboration entre Ivar Bjørnson (ENSLAVED) et Einar Selvik (WARDRUNA)

Après le succès de leur première collaboration Skuggsjá, Ivar Bjørnson (Enslaved) et Einar Selvik (Wardruna) sont de retour avec leur album Hugsjá, sorti en format CD et LP sur le label By Norse Music. Le terme « Hugsjá » signifie voir, il reflète l'idée que l'esprit a le potentiel de voir plus loin que se que les yeux nous montrent. L'utilisation des sons et des instruments indigènes mais aussi contemporains, est une invitation à un voyage intense, un voyage qui explore l'histoire lointaine et les traditions qui se content le long de la côte norvégienne.
Hugsjá a d'abord été commandée et interprétée au Festival international de Bergen en 2017, dans le cadre d'une série de concerts intitulée Nordvegen («la route du nord»); inspiré par l'histoire et les traditions locales. Finalement, les compositions ont été enregistrées et sont devenues cet album, il se découvre en streaming intégral ci-dessous.
Tracklist :
01. Hugsjá 02. WulthuR 03. Ni Døtre av Hav 004. Ni…