Accéder au contenu principal

Chronique | NEPHREN-KA - La Grande Guerre de L’Épice (album, 2017)


Nephren-Ka - "La Grande Guerre de L’Épice" (Album, 2017)

Tracklist:

01. Watch And Learn
02. Plan To Master The Universe
03. The Demise Of Ix
04. Proditoris Gloriosa Finis
05. Idar Fen Adijica
06. New Melange For The Real God
07. The Great Spice War
08. Fenring's Test
09. From High Hopes To Failure Complete
10. Mirror Mirror (Candlemass Cover)

Streaming intégral : 


_______________________________


Nephren-Ka, projet auvergnat formé en 2006 et constitué du noyau Sébastien Briat (guitare), Laurent Chambe (chant) et Thibaud Pialoux (batterie), toujours présent au sein du groupe, déboule en 2008 avec sa première démo Maze of the Black Pharaoh puis en 2010 avec un premier EP Revenge And Supremacy, attirant déjà un peu l'attention des deathsters grâce à sa qualité. Et, c'est trois ans plus tard que sortira le premier album du groupe The Fall Of Omnius, se faisant remarquer plus encore que l'EP le précédent et l'imposant comme un petit fleuron de notre scène brutal death française. Enfin, Nephren-Ka revient en cette fin d'année 2017 avec son deuxième opus tant attendu La Grande Guerre de L’Épice sur le non moins bon label Dolorem Records.


Notons que le groupe a opté pour un concept original basé autour de l’œuvre de science-fiction Dune de Frank Herbert, et dont ce nouvel album tourne autour des événements traitant de la tentative de synthèse de l’Épice et de la grande guerre impériale qui en résulte. Un programme des plus alléchants en quelque sorte !

Ce nouvel album bénéficie une fois de plus d'une superbe illustration en guise d'artwork, réalisée par l'artiste francais Stan W. Decker. Celui-ci colle parfaitement au concept science-fictionnel du groupe et représente un amas de corps, de machine et de câblage lié les uns aux autres et au centre duquel une silhouette féminine semble recevoir le résultat de ce mélange...

Fort d'un concept original et bien rodé, Nephren-Ka ne s’embarrasse pas d'intro superflue sur ce second opus et ouvre les hostilités avec un "Watch and Learn" direct et efficace, nous prouvant d'emblée qu'il n'a rien perdu de sa hargne ces quatre années durant et nous assénant comme de juste son brutal death véloce et technique dans la veine des maîtres américains de Nile, Origin ou encore Hate Eternal.

Avec La Grande Guerre de l’Épice, le groupe poursuit ce qu'il avait entamé sur son premier opus The Fall Of Omnius avec une brutalité et une puissance de feu accru ainsi qu'une production plus grasse, moins fade, qui confère un aspect de puissance chaotique aux morceaux, en témoigne le dévastateur "The Great Spice War" et la démentielle doublette "The Demise Of Ix", "Proditoris Gloriosa Finis", particulièrement délectable et jouissive pour mes cages à miel ! Tout y est, riffs velus, blasts survitaminés, grognements profonds et même le petit solo épique qui vous fait dresser la tête ! Du tout bon je vous dis !

Majoritairement rapide et à l'intensité folle, Nephren-Ka sait néanmoins ralentir le tempo et proposer quelques passages plus lourds et mid-tempos, sans toutefois se départir de sa brutalité à l'image du très bon "New Melange for the Real God" alternant entre lourdeur et puissance brute ou encore l'écrasant "Fenring's Test".

Petite nouveauté incorporée par le groupe sur cet album, le chant du Muad'Dib Laurent Chambe rauque et guttural, avec son timbre bien particulier, alterne entre l'anglais et le français, chose grandement appréciable et osée pour un résultat des plus satisfaisanst et ajoutant une forte plus value à l'album et à la compréhension des lyrics.

Et surprise pour clore l'album, le groupe nous gratifie d'un morceau bonus des plus étonnants en guise de conclusion avec une reprise du titre "Mirror Mirror" de Candlemass: une reprise pour le moins osée tant la différence entre les deux genre pratiqués est grande. Et Nephren-Ka s'accapare plutôt bien le morceau qui tout en dénotant de l'album, sonne complètement Death Metal et plus du tout Doom trad' comme l'original des suédois.


Bref, les Auvergnats de Nephren-Ka avec ce second album La Grande Guerre de L’Épice brut de décoffrage et sans concession, reviennent plus puissants que jamais, prêts à éliminer la concurrence pour parvenir aux plus hautes marches de son art, au nom de l'Empereur d'Arakkis et de la galaxie !


Be Death or be dead !



_______________________________

Nyarlathotep



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique | MOENEN OF XEZBETH - Ancient Spells of Darkness… (Album, 2018)

MOENEN OF XEZBETH - Ancient Spells of Darkness…  (album, 2018)
Tracklist:
01. Intro
02. Into the Black Mist
03. Oath of Malignancy
04. Pandemonial Curse
05. Ancient Spells of Darkness
06. Interlude
07. Obscured by Lunar Rites
Extrait :

Ancient Spells of Darkness... by Moenen of Xezbeth
_____________________________________________
Comment définir le Black Metal de nos jours ? Sûrement par Internet et Facebook, avec la course à la renommée ou à celui connaît le plus de groupe obscurs ou de one-man bands hyper pourris mais TRVE…. Ou encore, sortir un album à la production insipide mais claire, car le son crade c’est de la merde, ne pas passer par la case demo car c’est pour les blaireaux etc… Là où avant on se concentrait sur les choses importantes, comme la musique, les paroles etc… où l’on prenait le risque d’acheter un CD sans l’avoir écouté avant. Avec des musiciens concentrés sur leur projet plutôt que sur le côté mercantile de la chose (qui a parlé de Batushka ?!). Pourquoi cette dia…

SÓLSTAFIR en tournée française

Le groupe de Metal Atmosphérique / Post-Rock islandais, Sólstafir, sera en tournée française à la fin de l'année. Ils passeront par :
05.12 MARSEILLE - Jas Rod
06.12 BIARRITZ - Atabal
11.12 COGNAC - Les Abattoirs
12.12 AUDINCOURT - Le Moloco
13.12 LILLE - L'Aeronef

Décès de Brett Hoffmann, vocaliste et fondateur de MALEVOLENT CREATION

C'est avec tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Brett Hoffmann, vocaliste et fondateur de Malevolent Creation et tout récemment Fire For Effect, par le biais d'un communiqué de son épouse et du label du groupe Hammerheart Records, ce samedi 7 juillet, à l'age de 51 ans des suites d'un cancer du côlon.
Voici le communiqué officiel de son épouse...
"Today is the saddest day of my life. I just lost my soulmate, the love of my life. My best friend has passed away. I will always love you, RIP, my love."