22 octobre 2017

Chronique | AOSOTH - V: The Inside Scriptures (album, 2017)


Chronique - Aosoth - V: The Inside Scriptures (album, 2017) 

Tracklist:

01. A Heart To Judge
02. Her Feet Upon The Earth, Blooming The Fruits Of Blood
03. The Inside Scriptures
04. Premises Of A Miracle
05. Contaminating All Tongues
06. Silver Dagger And The Breathless Smile

Extrait en écoute:



________________________________

Débarqué de nulle part aux débuts des années 2000, Aosoth n’a cessé de croître jusqu’à faire de lui un des piliers de la scène extrême française et internationale. Fondé par MkM (Antaeus) ce projet n’est qu’un pur glaviot dégueulasse craché à la face du monde. Après trois albums reconnus par la critique, paraissait en 2013 IV - An Arrow in Heart album unanimement reconnu par tous comme étant la pierre angulaire de la discographie du groupe, même si à mes yeux le plus marquant restait III - Violence & Variations, celui qui m’a fait aimé le groupe et replonger dans la disco pour mieux en apprécier la saveur. Les prestations live du groupe donnent notamment une saveur tout particulière à leurs compos, possédées, impies et acérées ! Alors dire que j’attendais ce nouvel album serait un doux euphémisme…
Trêve de bavardage et à l’assaut de ce nouvel opus !


Ma première réaction à l’écoute de V a été la surprise, car je m’attendais à ce que le groupe continue dans la lignée de ce que nous avait offert An Arrow in Heart, ce qui est le cas dans une certaine mesure. Mais ce qui m’a le plus frappé, c’est le retour « aux sources » notamment avec ce que le groupe nous avait offert avec Violence & Variations: le retour des riffs abrasifs et de l’ambiance rugueuse. On retrouve l’opacité présente à cette époque et, même si j’adore leur dernière offrande, c’est une réelle jouissance de replonger dans cette crasse ! Mais bon, V garde une cohérence dans la disco d’Aosoth puisque malgré ce retour aux basiques, on retrouve toujours ces parties lancinantes et entêtantes propres à An Arrow in Heart. L’harmonie des deux influences offrent une réelle cohésion à cet album, à tel point qu’il en devient addictif tant le groupe a su piocher dans tout le positif de ce qu’il nous a offert jusqu’à présent. 

On peut notamment pointer quelques expérimentations comme sur ‘Her Feet Upon The Earth, Blooming The Fruits Of Blood’, avec son riff principal qui reste en tête et présent tout du long du titre, alambiqué. D’ailleurs c'est le titre le plus court de l’album, le plus direct et innovant. Il ne faut pas non plus s’imaginer qu’Aosoth a révolutionné son approche musicale, on retrouve clairement la patte du groupe à travers ce titre, mais comme souvent, il y a un titre qui sort du lot et pour l’occasion ce sera celui-ci.


Je faisais le rapprochement avec III - Violence & Variations précédemment, mais les titres ‘Contaminating All Tongues’ et ‘Silver Dagger And The Breathless Smile‘ ne sont pas sans rappeler IV tant par leur sonorité que par l'approche structurelle. Le sample malsain du début de ‘Contaminating All Tongues’ est idéal pour mettre l’auditeur dans les conditions de ce qui va suivre à travers des riffs envoûtants et entêtants. D’ailleurs sur ce titre MkM se laisse aller à une forme de chant qui lui était peu commune précédemment, plus putride et décharnée. Cette partie vocale donne une sensation infecte à l’ambiance de cette piste, dans le sens où elle instaure un climat d’austérité. Notons que les paroles de cette piste ont été rédigées par The Cuckoo, vocaliste du groupe Terra Tenebrosa. Cette piste n’aura de cesse de vous hanter tant elle recèle une noirceur indicible.

Il est clair que cette offrande puise ses racines dans les souches les plus belliqueuse et hargneuses des musiciens, tant l’album se veut violent et dégageant une aura pesante et agressive tout au long des compositions formant The Inside Scriptures. Même si les pistes durent entre 8 et 9 minutes de moyenne on trouve tout du long ce côté percutant qui n’a de cesse de nous ronger l’esprit tant la musique s’ancre en nous. V n’est pas qu’un parpaing dans la tronche. Il est aussi bourré de subtilité excellemment mises en avant par le travail effectué au BST studio qui a su offrir une production à la hauteur des compositions. Et c'est un point que je tenais à souligner car je ne suis pas forcément fan des productions délivrées sur les précédents opus, mais force est de constater que cette fois-ci le travail est parfait. Par ailleurs BST (The Order of Apollyon), qui est le compositeur principal de cet album, a effectué un travail d’une grande maturité, permettant au groupe de franchir un nouveau palier et ainsi comme pour chaque opus précédent du groupe d’aller de l’avant.

Un dernier point, non des moindres et qu’on ne souligne pas assez souvent à mon goût, est le travail effectué par Benjamin A. Vierling, concepteur de cette œuvre magnifique, comme quoi la couleur n’est pas une barrière dans le Black Metal. Un artwork lumineux, éclairé, comme s'il était une fenêtre sur le monde du groupe et qu’il cherchait à nous guider à travers Sa Lumière. Il est dans la continuité conceptuelle de ce que nous avait offert l’artiste avec An Arrow In Heart, reprenant la thématique de la mort et de la flèche dans le cœur et marquant ainsi la fin d’un chapitre dans l’approche musicale et textuelle d’Aosoth.

On ne voit pas le temps passer à l’écoute de cet album tant le travail de composition est d’une maturité exemplaire: aucun temps mort, aucune longueur. Bien au contraire, Aosoth a puisé dans ce qu’il sait faire de mieux pour nous offrir la quintessence de ce qu’il nous a délivré jusque-là. A travers chacune de ces compos se dégage un sentiment d’oppression comme peu souvent les albums de Black Metal sortis récemment auront réussi à procurer au niveau des sensations. Rarement il m’aura été donné la force d’écouter un album en boucle autant de fois de suite. Et encore une fois, je me laisse surprendre à chaque écoute par un nouveau détail qui m’apparait. En fait il se consomme comme une addiction, une fois qu’on y a goûté il est difficile de s’en dépêtrer. Subtile, agressif et amère, chaque seconde de cette offrande est dédiée à des forces qui nous dépassent. L’attente qui accompagnait V - The Inside Scriptures en valait la peine car cet album est une réussite pour tout fan de Black Metal qui se respecte. Cet album est une catharsis.

________________________________

KhxS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire