5 mai 2017

Live Report | In Theatrum Denonium le 04.03.2017 @Denain


En cette année 2017, l'organisation Nord Forge nous fait l'honneur et la grande surprise d'une affiche encore une fois plus qu'excellente pour le In Theatrum Denonium, ce petit festival qui a le mérite de se faire connaître dans le milieu metal mais surtout le metal extrême, tout d'abord par le fait d'un accueil bon enfant qui donnera une note de convivialité à cette soirée. Ajoutons à ceci le cadre où se déroulera les festivités, le théâtre de Denain. La beauté de ce lieu a de quoi faire rêver. 





Le festival débute par ce jeune groupe, Uada, venant tout droit des terres américaines pour nous donner la preuve qu'aux Etats Unis le black metal est quelque chose de sérieux, malgré un jeu de lumière assez simpliste qui aura donner du fil à retordre aux photographes de cette soirée mais qui donnera malgré tout un côté misanthrope comme on aime. Le show est plus que convaincant avec une setlist virulente. La jeune formation américaine aura fait le plaisir de tous les spectateurs avec l'interprétation de leur album "Devoid of Light". Malgré le fait que ce groupe n'est qu'assez peu connu à l'heure actuelle, la montée commence à se faire ressentir sur leur carrière et à vrai dire le show qu'ils proposent a de quoi donner un coup de pouce pour la suite. Ils auront donné le tempo pour la suite, ils auront eu la lourde tâche d'ouvrir et bon nombre savent à quel point il est difficile de conquérir un public en ouverture de fest mais ça sera un défi sans difficulté pour ce groupe. Un son du tonnerre qui donnera la note finale pour un show réussi.

Un petit entracte pendant le changement de backline permettant de faire le tour des différents exposants présents au In Theatrum et de faire la découverte du merch officiel des groupes qui était plutôt bien mis en valeur. Seul petit bémol, le temps d'attente pour le service des boissons; cela n'a rien à voir avec un problème d'organisation mais plutôt de structure, l'endroit pour le service étant limité en place. Les bénévoles auront fait leur maximum pour écourter au mieux l'attente, chapeau bas pour eux et leur sérieux pendant cette soirée. 


Nous retrouvons la salle pour le début de Harakiri for The Sky, j'avoue ne connaître que très peu ce groupe qui après cette prestation montre qu'il mérite largement l'écoute de leurs opus. Prenons un chanteur charismatique des riffs ravageurs et un son sublime et nous obtenons la véritable définition du show de HFTS. Ce show, en plus d'être agréable à l’œil de par les jeux de lumières, restera un des meilleurs live de la soirée. Harakiri for The Sky savent transporter leur public à travers leurs nombreuses compositions aux riffs mélancoliques, laissant largement place à l'imagination de leurs auditeurs. Le groupe aura donné un souffle supplémentaire à cette soirée, à voir ou à revoir, les concerts des Autrichiens ont de quoi ravir même les sceptiques.  


Nous retrouverons par la suite le groupe The Great Old Ones pour une leçon de black metal de derrière les fagots, malgré un son plus ou moins sale nous aurons eu droit à un live plus que correct, depuis la fois où les Français étaient à l'affiche aux côtés de Shining au Divan du monde de Paris, le groupe a pris de l'ampleur au niveau scénique et charisme. The Great Old Ones auront orchestré un show malsain et glauque dans la veine de l'oeuvre de Lovecraft dont ils s'inspirent. Grâce à une mise en scène intéressante, ce show fera passer l'atmosphère de cette soirée à un cran supérieur de la violence et du macabre, les compositions sombres et efficace de ce groupe auront su charmer le public. Nous ne pouvons que saluer ce show sublime que nous aura fourni cette formation au cours du festival. Ils annonceront dignement par leurs musique l'apothéose de cette soirée qui sera orchestrée par le fameux groupe Enthroned



Nous aurons vu le calme avant la tempête, le silence avant la mort en cette fin de soirée, et ça sera le moment de l'apocalypse dans le pit qui dès le second morceau de Enthroned se transforme en un véritable champ de bataille. 

Enthroned administre la dose létale au public qui restera admiratif de cette prestation, le chanteur de par son corpse paint et le sang sur le visage donnera la vision de la possession par le malin les yeux révulsés la haine dans la voix et la violence dans les fûts. Qu'il est agréable de voir Enthroned dans de telle condition avec un ingé son parfait et une scène magnifique que demander de plus. Le blast tranchant et les riffs assassins auront rendu la folie au public présent, nous aurons eu la chance de voir un jeu de scène digne de ce nom. La fin dans l'apocalypse aura été palpitante avec cette tête d'affiche. 

Alors le In Theatrum, pour les malheureux qui n'auront pas encore eu l'occasion de s'y rendre est une expérience à faire et même refaire; entre l'accueil des festivaliers et la bonne humeur se lisant sur tous les visages des bénévoles, pas d'hésitation. Nous espérons de tout cœur voir ce festival perdurer. Merci à l'organisation de créer de tels événements, et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures In Theatrum Denonium. 

Ben



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire