12 février 2017

Live Report | Ragnard Winter Night @ Brin De Zinc, Chambéry le 29/01/2017



Ce dimanche 29 Janvier s'est tenue au Brin de Zinc de Chambéry la Ragnard Winter Night / Under Black Horizons Part IV, date co-produite par Under Black Horizons, association chambérienne d'organisation de concerts Black Metal et Rising Moon Prod, association liée au Ragnard Rock Festival organisant des concerts et sortant des CD des groupes amis du festival.

Cette soirée donne la part belle aux groupes de Pagan / Atmo internationaux, avec les Ukrainiens de Khors en tête d'affiche, accompagnés des Italiens de Selvans, qui commencent véritablement à se faire un nom dans le milieu, la première partie étant assurée par les Lyonnais de Triste Terre.

On nous annonce aussi le matin même que le concert sera précédé d'une conférence avec Jurgis de Khors et Fred d'Himinbjorg où les deux musiciens parleront de leur spiritualité.

C'est sur les coups de 19h30 que nous arrivons au Brin de Zinc pour assister à la conférence, où un membre de l'association Rising Moon Prod sert d'animateur et traduit les réponses de Jurgis en Français devant un public quelque peu timide.
On y apprend notamment que ce dernier a une spiritualité multi-facettes, plutôt inspirée de la philosophie orientale en général (d'où son projet de musique Védique, Sanatana) que dans un paganisme slave enraciné dans l'Ukraine avec lequel il n'a pas trouvé toute les réponses à ses questions. Une démarche intéressante que cet échange, certes un peu court mais pas pour autant dénué d’intérêt...

EDIT: Nous avons pu rapidement nous entretenir avec Haruspex de Selvans et Jurgis de Khors au cours de cette soirée; retrouvez quelques-uns de leurs propos à la suite de chacun de ce report. 

Triste Terre


Caelwyd :

Deuxième fois que je vois les Lyonnais en même pas un mois.
Pour ceux qui n'avaient pas lu le report du concert d'Egregor Records, il s'agit d'un projet de Black Atmosphérique lyonnais, interprété en live par deux guitaristes accompagnés d'une boite à rythmes.

La jeune formation défend ici ses deux EP sortis en fin d'année dernière, on est donc face à un Black lancinant et habité, le son est ici plus intelligible que lors de leur passage au BLOGG, on distingue donc mieux les passages un peu expérimentaux et les deux guitares cohabitent ici plus efficacement.
Scéniquement, je trouve qu'il manque encore quelque chose (le line-up pourrait se compléter à l'avenir), cependant la qualité de la musique des Lyonnais est présente, et même si leur musique n'a pas vraiment de rapport avec le reste de l'affiche, Triste Terre reste un projet à suivre dans les mois à venir.

Nyarlathotep :

Comme mon collègue Caelwyd, il s'agit de la seconde fois que je vois Triste Terre, à quelques semaines d'intervalles !

Ce tout jeune duo de black atmosphérique lyonnais m'avait déjà surpris par la qualité de sa musique et les compétences vocales intéressantes de son chanteur ! Je ne m'attarderai pas ici sur cette première partie au risque de faire une redite du précédent report. Contrairement à leur première prestation, ici le son se fait plus audible, les deux guitares sont mieux gérées et la lead ne supplante pas la rythmique ! Le chant lui reste aussi intéressant avec ces hurlements et ces cris froids que pousse Nâal ! Néanmoins le son bien trop fort de la batterie électronique et des samples viendront légèrement gâcher l'écoute des morceaux, mais rien de trop grave rassurez vous !

Si les compos sont d'assez bon calibre, il manque toutefois un petit quelque chose au groupe pour révéler son plein potentiel sur scène, sans doute un véritable couple basse/batterie pour améliorer le line-up... Affaire à suivre donc !


Setlist
I
IV
V
VI
Amen
Transcendance





Caelwyd

Second groupe à fouler la scène du Brin de Zinc ce soir, les Italiens de Selvans.
Ayant suivi les sorties du groupe depuis sa création il y a deux ans, je ne pouvais qu'être enthousiaste de voir les Italiens en salle, la performance du Ragnard Rock Fest de cet été ayant été quelque peu démystifiée par le milieu d'aprem et ses 40 degrés au soleil, pas l'ambiance parfaite pour apprécier le Black Pagan Atmosphérique de Selvans donc.

C'est avec grand enthousiasme que j'attendais cette prestation en salle et il faut dire que ça valait le coup. Durant une heure, les Italiens ont fait régner sur la salle une ambiance brumeuse et mystique en interprétant des compositions issues de leurs trois sorties à l'heure actuelle. Scéniquement l'expérience est forte, Selvans Haruspex arrivant sur scène vêtu d'un masque de loup, portant un crâne autour du cou, le chanteur jouera aussi l'introduction d'un morceau en frappant sur un tambour avec des os.

Selvans est vraiment un excellent groupe en live, l'interprétation des musiciens ajoutée à leur prestance scénique rend vraiment justice à leur Black Metal Atmosphérique venu des temps lointains, et le public ne s'y trompe pas tant il a l'air captivé par la performance. Pour moi LE concert de la soirée, une expérience riche en émotions et un set vraiment transcendant, Selvans est un groupe à suivre pour les années à venir.

Nyarlathotep :

Ah enfin, Selvans monte sur scène ! C'est le groupe de la soirée pour lequel je suis venu et je les attends de pied ferme ! J'ai déjà eu l'occasion de les voir en live au RRF cet été et j'attendais avec une impatience non feinte de les voir en salle ce soir de manière plus intimiste et plus adaptée à leur musique !

Et pardi je n'ai pas été déçu le moins du monde, le groupe monte sur scène encapuchonné et grimé comme il se doit, Selvans Haruspex portant son masque lupin et un crâne de brebis à la ceinture, bref l'ambiance est posé. Et Selvans a assuré du début à la fin, enchaînant les morceaux et subjuguant le public de son black atmo-folklorique de très grande qualité ! La part belle a évidemment été faites à leur album Lupercalia, mais le groupe n'a néanmoins pas oublié de jouer de son premier EP Clangores Plenilunio et de sa récente sortie en collaboration avec Downfall of Nur, qui passe d'ailleurs très bien l'épreuve du live avec un majestueux « Pater Surgens » pour clore leur excellente prestation !

Un excellent concert, plus qu'apprécié par un public venu nombreux et donnant de la voix après chaque morceaux, qui confirme le plein potentiel de ce groupe italien des plus prometteurs et qui fut également pour moi le groupe de cette soirée !


Setlist :
Lupercale
Hirpi Sorani
O Clitumne!
Clangores Plenilunio
Pater Surgens







Caelwyd :

Là aussi, seconde fois que je vois les Ukrainiens de Khors après leur passage au Ragnard Rock Fest l'été dernier, leur prestation m'ayant beaucoup plu, j'étais curieux de voir ce groupe en salle, leur musique se prêtant à mon avis plus à des grandes scènes étant donné son coté fédérateur et épique. Les Ukrainiens interpréteront là une setlist assez équilibrée, avec des morceaux issus des débuts de leur discographie (l'excellent Mysticism notamment) mais aussi évidemment du dernier album, Night falls onto the Fronts of Ours.

Le son en salle demeure fidèle au Black Pagan épique et mélodique des Ukrainiens, qui livrent ici une prestation sobre et efficace devant un public acquis à leur cause.
Comme dit plus haut, le coté intimiste du BDZ n'est peut être pas adapté à la musique du groupe cependant leur set fut agréable, étant amateur de leur musique.
Il me tarde donc de les revoir au Warm Up du Ragnard 2017.

Nyarlathotep :

Dernier a passer pour clore cette soirée, les Ukrainiens de Khors et leur black dark très mélodique ! J'avais déjà eu l'occasion de les voir lors de leur premier passage en France cet été au RRF 2016 et j'avais été agréablement surpris...

Le quatuor monte sur scène dans leur tenue de scène habituelle et entame rapidement les hostilités avec leurs compos épiques et mélodiques devant un public un poil moins nombreux que pour Selvans mais acquis à leur cause ! Le son un peu faible des guitares en début de set sera bien vite ajusté, permettant aux titres des Ukrainiens et à leurs mélodies de faire mouche ! Après quelques morceaux joués le groupe quittera la scène avant d’être rappelé à coups de « Khors ! Khors ! » vigoureux pour finir en beauté après avoir mis en avant leur dernier album Night Falls onto the Fronts of Ours.

Néanmoins, le set m'aura paru un peu trop court, du sans doute à la volonté d'effectuer un rappel pas foncièrement nécessaire et ayant à mon avis cassé la dynamique du concert des Ukrainiens. Un bon concert en somme pour Khors, mais qui me laisse tout de même un meilleur souvenir sur une plus grosse scène, avec un plus gros espace, pour donner une dimension supplémentaire plus puissante et fédératrice à leur musique qu'en petit comité dans une salle comme le Brin de Zinc !
A revoir donc cet été au Warm-up du RRF 2017...


Setlist :
Intro + Black Forest's Flaming Eyes
Dead Birds Valley
Asgard's Shining
My Cossack Way
Following the Ways of Blood
Raven's Dance


Merci donc à Under Black Horizon et Rising Moon Production pour cette Ragnard Winter Night des plus agréable et prometteuse quant à la qualité des affiches que compte nous proposer l'organisation à l'avenir sur le sol français !

__________________________________


INTERVIEWS



Sur les thèmes de prédilection du groupe:

Selvans c'est une évocation de tout asphyxie autoérospective qui touche à la culture Italique et Italienne via le Black Metal. Nous avons voulu fondre dans un seul projet plusieurs périodes données de l'Histoire via une vision globale du folklore Italien, en passant par des sonorités et une esthétique culturelles pouvant se fondre dans un projet musical.  Par exemple, le masque porté sur scène s'inspire d'une légende de moines maudits, les Hirpi Sorani, qui se transformaient parfois en loups après avoir visité la grotte de Monte Sorate

Leurs inspirations musicales:

Je n'aime pas vraiment l'idée de références musicales, je n'ai pas envie que les gens soient déçus de mes goûts musicaux qui sont pour le moins éclectiques. Mon inspiration vient plutôt des légendes, du folklore et de l'Histoire Italiennes que d'influences musicales en particulier. Mais si il fallait citer un projet musical qui m'a inspiré, c'est le projet d'archéologie musicale Sina Ulia.

Sur leur reprise de 'Goat Horns':

Je pense que toute la scène Ukrainienne est très proche de cet esprit Païen, c'était donc évident de faire une reprise de 'Goat Horns' parce que cet album est vraiment raccord avec l'esprit de nos terres, de nos racines, dont parle Selvans.

Sur leur split avec Downfall of Nur:

Le split s'est fait dans un intérêt réciproque, la base spirituelle, le son atmosphérique et les thèmes abordés étant similaires, il nous a semblé intéressant de faire un split, on a eu la même idée au même moment, c'était une très belle histoire d'amour.




Sur la différence entre les publics d'Europe de l'Ouest et de l'Est :

Pour moi non. Il y a quasiment le même public, les metalleux sont les mêmes que dans les pays de l'Est. Je sais que certaines personnes trouvent des différences entre les publics mais pour moi c'est un peu le même. Nous sommes tous différents mais aussi tous les mêmes.

Sur ce qu'exprime la musique du groupe:

Parlons en, d'habitude, les groupes veulent partager un message tu sais, mais nous préférons véhiculer des images, ce qui est vraiment important c'est que vous ressentez en écoutant notre musique et pas ce qu'on essaye de transmettre. Quant à nos inspirations, déjà évidemment, celles normales dans le style Pagan, nous adorons vraiment la nature, qui est vraiment magnifique en Ukraine, comme les Carpathes, et les paysages d'autres pays aussi, c'est tout ce qu'il nous faut pour créer.

À propos du concept de leur dernier album:


A chaque fois on essaye de trouver une direction globale avant de créer un album, pour le dernier, (Night Falls onto the Fronts of Ours), on s'est intéressés à la situation en Ukraine pendant la première  guerre mondiale et pendant les années 20, on a découvert ça et on a écrit des paroles autour de ce sujet. On ne comprend la musique qu'ainsi, et ensuite on ajoute les mélodies.

Sur leurs compagnons de tournée, Selvans:

Je connaissais la musique de Selvans avant, on parle depuis un moment déjà, on avait demandé à Haruspex de faire des claviers pour l'album de Nokturnal Mortum, puis on a commencé à parler et j'ai découvert la musique de Selvans, que j'aime beaucoup. Cette musique, je peux l'écouter tous les jours, ce n'est pas le genre de musique ou tu te dis "Ouais ok c'est bien", et tu ne réécoutes plus, j'ai vraiment envie d'écouter Selvans. Il y a vraiment une énergie chez eux, qu'est ce que vous voulez que je vous dise de plus ? Selvans c'est bien.


Un grand merci à Rising Moon Prod et Under Black Horizons, ainsi qu'à Andrea, Franco, Jurgis et Haruspex pour avoir permis cette interview.  


Caelwyd, Nyarlathotep

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire