17 janvier 2017

Date de sortie du premier LA BREICHE après un an de retard


Après un an de retard l'album du duo de Dark Folk / Ritual / Dark Ambient composé d'Arexis et Lafforgue de Stille Volk, La Breiche, sortira son album "Le Mal Des Ardents" le 6 Février sur Cold Spring Records. Découvrez ci-dessous le titre éponyme et 'La Nef Des Fous'.

Au Xème siècle, Adémar de Chabannes, un moine français décrit un mal inconnu qui frappe des paysans du Limousin dont il voit 'le corps se consumer d'un feu invisible'. Les victimes sont prises de spasmes, de convulsions, d'hallucinations. On crie alors à la sorcellerie, à la possession démoniaque. Des états qui sont en fait dus à un empoisonnement par un parasite du seigle.
La peur, la terreur gagne les campagnes, s'installe. Elle rejoint la cohorte des peurs nombreuses du monde médiéval : famine, guerre, violence, mort, peste, lèpre....

Le 'Mal des ardents' plonge dans ces entrailles là. Celles de la fuite de la raison, qui cède du terrain à une chimère qui ne cessera de grandir, de se transformer, de muter : la peur. C'est une ombre qui ne nous quitte pas. C'est une bête inquiète qui ne s'apprivoise pas.
Elle est un virus qui mute. Elle s'est nourrie de la peur du feu, de la forêt profonde, des réunions de sorcières, des survivances et prend toujours le costume du temps qu'elle habite !
Un fou, dans un cloaque, avait peur d'un cloporte. Le geôlier, lui, avait peur du fou...qui est donc le fou ?

Le 'Mal des ardents' est un concept album autour des peurs, des terreurs, de la balance entre croyance et raison, mythe et clairvoyance, lumière et noirceur, passé et présent, archaïsme et modernité.

Le disque emprunte à la musique ancienne son minimalisme, sa pureté, sa finesse par son approche et son instrumentation (vielle à roue, chalémie, polyphonies, percussions, gongs...); au dark ambient ses ambiances pesantes et oppressantes, aux musiques rituelles sa lenteur, son mysticisme pour dessiner un objet sonore qui oscille entre archaïsme et modernité. Chaotique et fou, ses voix l'élèvent vers la beauté, l'extirpent de sa gangue occulte.

Le Mal des ardents' nous entraîne dans un monde oublié, primitif, ancien, sauvage, libre ; dans des danses sorcières et secrètes, dans des forêts insondables, des lieux reculés et inertes.

Pour comprendre LA BREICHE, il faut se replacer au début des années 90, au début de la seconde vague du Black Metal, quand les disques n'étaient pas des disques mais des manifestes, des actes.

« Nous sommes dans cet état imaginaire, de transfiguration des images, des sensations. Il nous intéresse de produire une musique libre et expressive qui tire sa matière de thèmes évocateurs, que l'on passe au crible de la raison, de la philosophie, de la poésie ».





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire