22 janvier 2017

Chronique | GOATMOON - "Stella Polaris" (Album, 2017)


Goatmoon - Stella Polaris (Album, 2017)

Tracklist:

01. Intro
02. Stella Polaris
03. Kansojen hävittäjä
04. Wolf Night
05. Sonderkommando Nord
06. Warrior
07. Conqueror
08. Overlord

Extrait en écoute:


____________________________

Ah, Goatmoon... entre son côté fête champêtre et folklorique et son imagerie tellement sulfureuse qu'elle en devient théâtrale et comique... Le projet fait tout de même son petit bonhomme de chemin depuis presque quinze ans maintenant! Sur "Stella Polaris", le one-man-band finlandais reste sur la voie tracée par ses derniers albums en date, avec ce côté Folk Metal de plus en plus poussé et ces influences RAC/Heavy Metal qui apportent énergie et force aux compositions de BlackGoat. Néanmoins, on sent que, musicalement du moins, l'artiste a su rendre l'ensemble plus solide et plus pro. Sur "Voitto tai Valhalla", il s'était déjà entouré de musiciens de session afin d'augmenter la qualité des instrumentaux, sans toutefois abandonner le côté direct, épique et parfois pouet-pouet, inhérent à sa démarche.


Solennelle et impérieuse, la musique de Goatmoon montre dans ce dernier album un certain équilibre, moins dans l'outrance, mais seulement d'un point de vue musical. Entre un split avec Der Stürmer paru l'an dernier dans lequel le Finlandais propose un morceau de cet album,  'Kansojen hävittäjä', et certains noms donnés à des morceaux tels 'Sonderkommando Nord' au contenu lyrique des plus déplacés, mieux vaut s'armer d'une grande propension à la dérision avant de s'immerger dans cet univers où le IIIème Reich, la nature toute-puissante et les mythes nordiques prennent pleinement leurs droits. 

Une chose est sûre, malgré la volonté de montrer une production plus lisse, moins brute qui fait justice à toutes les nuances atmosphériques d'une épopée nordique, Goatmoon, c'est toujours la même chose. Si on aime les hymnes épiques et grandiloquents et cet esprit un peu bagarre générale de gobelins enfermés dans une taverne, l'ensemble se révèle tout de même d'une efficacité redoutable, bien que la dimension festive soit davantage laissée en retrait sur cet opus. L'atmosphère ne change pas vraiment d'un album à l'autre, celui-ci est juste beaucoup plus abouti, à tous points de vue. Les mélodies sont marquantes, toujours aussi exaltées, mais contre balancées par des riffs va-t-en-guerre et engagés. Pas de doute, cet album plaira aux amateurs de Black Metal mélodique, avec cette touche Punk des plus plaisantes, notamment sur le court titre 'Wolf Night', où BlackGoat déverse toute sa sauvagerie. Entre les passages les plus dynamiques et les moments les plus contemplatifs, les transitions sont bien menées et le résultat s'avère plus que prenant, à condition d'aimer les pipeaux et les claviers bien présents. 

Si je devais conclure sur ce dernier opus, je dirais que ce nouveau chapitre discographique confirme le rang de Goatmoon au sein des représentants les plus fidèles de la scène Folk/Black scandinave. Tour à tour furieux et emphatique, ce groupe continue de laisser de côté la subtilité pour privilégier l'intensité et l'énergie. Une assez bonne sortie en ce début d'année !

____________________________

T.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire