12 février 2014

Chronique | The Doctors - "Dctrs 2" : "Let’s play doctors !"


The Doctors - "Dctrs 2", 2013

Tracklist

01. L'Integral
03. Vertigo
04. Diese

_________________________________ 


Quatre chansons en dix minutes pour ce second EP… autant dire que les bordelais de The Doctors donnent dans le minimalisme aussi bien dans le fonds que dans la forme. Les membres du groupe se sont répartis les taches de façon simple et efficace : chant et basse d’un coté, guitare de l’autre… pour le reste tout est programmé.

Dctrs 2 commence avec « L’intégral ». Le mélange de sonorités organiques (voix, guitare, basse) et numériques (synthés, séquenceurs) évoque forcément des groupes tels que Opéra de nuit ou Neva. La voix plus parlée que chantée psalmodie un texte aussi pessimiste que dérangeant, la guitare et la basse envoient sévère, le séquenceur numérique et les samples complètent le tableau d’un style Post Punk certes froid et linéaire mais surtout pêchu et entrainant au point d’en devenir hypnotique… et c’est précisément ça que cherchent à créer The Doctors.

Pour les trois titres suivants le duo conservera scrupuleusement la même recette. « Savinkov », dont le texte traite d’un révolutionnaire russe auteur de nombreux attentats à la bombe, évoque l’ambiance Guerre Froide chère aux groupes donnant dans ce style musical même si les faits relatés datent de bien avant.

Légère accélération de tempo sur « Vertigo », un titre des plus angoissants. Là encore les sonorités électroniques purement Cold Wave se mêlent aux guitares saturées pour un résultat qui donne la chair de poule.

« Diese » boucle ce Dctrs 2 comme il a débuté : une guitare punk énergique qui trace sur un rythme de batterie aussi basique qu’implacable et des sonorités angoissantes à faire baisser la température ambiante de quinze degrés.

Ne cherchez pas la diversité dans cet EP. Comme je l’explique plus haut le groupe a trouvé une recette et l’a appliquée tout au long de ces quatre titres sans faire de fioritures. Si vous aimez le Post Punk froid et minimaliste foncez, sinon… attendez l’album. Le style de The Doctors à tout de même sensiblement évolué depuis le premier EP (dont j’avoue n’avoir pu écouter qu’un seul titre chanté en allemand) tout porte donc à croire que la marge d’évolution du binôme est assez conséquente et que leur prochaine production risque de surprendre.

_________________________________  

Auteur : Joël

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire